Publié le 31/03/2021
Auteur :
Catégorie : Feel Good

Feel Good Potager de balcon : faites pousser des friandises bio pour votre cheval

Avez-vous la main verte ? Vous l’ignoriez peut-être mais c’est une qualité de cavalière… à acquérir de toute urgence, puisque le printemps prend ses aises.

Quand midi sonne, vous vous laisseriez bien tentée par une méga salade composée. Ça tombe bien, votre cheval aussi ! Parce qu’à l’instar des plus grands chefs étoilés, vous recherchez les meilleurs produits pour sa table, je vous explique comment installer un potager sur votre balcon et cultiver des friandises pour Kiki !

Le potager : nouveau crush des cavalières (après Kiki)

Parce que Ki-on-sait mérite ce qu’il y a de mieux, serve-lui du bio, des vitamines et du frais, en circuit ultra court. Un cocktail gagnant pour sa santé. Et vous ne le soupçonnez peut-être pas, mais Kiki est fin gourmet. L’occasion de varier les saveurs et les expériences gustatives afin de découvrir ses préférences et le gâter encore plus.

Pour vous aussi le jardinage a tout bon. Même dans un mini espace, dans un coin de terrasse ou de balcon. Toucher les plantes, sentir leur parfum, admirer leurs couleurs… ça apaise. Le petit potager de balcon est un kit anti-stress idéal pour votre mental de cavalière.

En bonus, vous ferez un geste pour la biodiversité. Abeilles, papillons et autres insectes pollinisateurs vous diront merci.

Le saviez-vous ? Une étude a révélé qu’une bactérie présente dans la terre, la Mycobacterium vaccae, stimule les endorphines (les hormones du bonheur). Elle vous plonge dans un état d’esprit semblable à celui qui est le vôtre au retour de l’écurie, les ongles noircis à force de gratter votre cheval jusqu’à ce celui-ci s’épuise en grimaces de contentement.

organisation de semis et de plants de légumes pour potager

Un potager sur le balcon : j’optimise l’espace !

Contrairement au jardin, la culture en pot s’avère beaucoup plus simple à réaliser car, avec un bon terreau, vous n’avez pas à vous soucier de la qualité du sol (calcaire, sableux, argileux…).

En revanche, assurez-vous de la solidité de votre balcon. La résistance se limite à 350kg au m2 en général, mais attention aux constructions anciennes.

Pour la suite, cela dépend de l’espace à aménager, de vos envies et de votre créativité :

  • Au sol, en carré ou en rectangle : cultivez vos friandises dans un grand bac en bois, sur lequel vous aurez fixé des roulettes. Vous pourrez ainsi déplacer vos cultures et prolonger les heures d’exposition aux rayons du soleil. Ou encore les mettre rapidement à l’abri, si l’orage commence à gronder.
  • À la verticale : accrochez des pots et des jardinières directement au mur ou sur une grille. Assurez-vous tout de même que les contenants soient suffisamment profonds pour accueillir les racines de vos plantes. Vous pouvez également mettre en place un système de palissage pour faire grimper des concombres par exemple.
  • Suspendu au plafond : armez-vous de crochets et de filets en macramé afin d’y installer des pots. Ainsi, vous conservez au sol de la place pour votre transat (rien de tel pour colorer les parties blanches emblématiques de votre bronzage de cavalière).

Pensez à utiliser des contenants à recycler : les seaux en plastique de certaines marques de compléments alimentaires pour chevaux, des bouteilles en plastique, des palettes, et même de vielles gouttières.

Remplissez-les avec 2 cm de billes d’argile afin de garantir un bon drainage à vos cultures. Et optez pour le terreau spécial légumes.

Besoin de tuteurs ? Utilisez des branches droites ramassées lors d’une balade avec Kiki !

femme qui arrose des légumes de potager
Arroser ni trop, ni trop peu

Retrouvez Cheval Partage sur YouTube

Cheval partage a désormais sa propre chaîne YouTube. Abonnez-vous pour être sûr de ne rater aucune de nos vidéos ! Au programme des prochaines vidéos : séances commentées, tests de produits, tutoriels, idées d’exercices, réflexions équestres… Mais toujours dans le respect et l’amour du cheval.

Abonnez-vous

L’arrosage : la clé du succès pour votre potager

Pour arroser vos plantations, LE bon outil, c’est l’arrosoir. Il dispose d’un goulot dont la dimension vous assurera de verser l’eau selon le bon tempo, sans risque de découvrir les racines. N’arrosez jamais les feuilles afin de ne pas déclencher des maladies.

Arrosez avec modération, mais très régulièrement. C’est le secret de la réussite ! En effet, la terre sèche beaucoup plus vite lorsqu’elle est dans un pot.

Si un terreau devient trop sec, l’eau ne peut plus y pénétrer, elle glisse et s’échappe. Vos légumes ne pourront plus être réhydratés à moins de réquisitionner votre baignoire pour y plonger vos jardinières…

Vous pouvez pailler le dessus de la terre afin d’espacer un peu les arrosages.

En revanche, méfiez-vous des bacs à réserve d’eau. Malgré leurs promesses, ils ne feront pas le job à votre place. Et si par mégarde vous avez la main lourde ou s’il pleut trop, les racines de vos beaux légumes seront noyées.

Quand arroser votre potager ?

  • Au printemps et à l’automne : arrosez une fois par jour.
  • En été : hydratez vos cultures très tôt le matin ou tard le soir, à l’abri des rayons du soleil.
  • En période de canicule : arrosez 2 fois par jour, à l’aube et une fois la nuit tombée.

Les fréquences d’arrosage que je vous indique peuvent varier en fonction de ce que vous faîtes pousser, mais aussi de votre région. Touchez la terre, elle vous renseignera sur ses besoins. Elle doit être juste humide, ni plus, ni moins.

Envie de faire un autre geste pour la planète ? Pensez à récupérer l’eau de pluie ou l’eau de cuisine pour vos plantes, que ce soit l’eau de cuisson ou celle que vous utilisez pour laver vos légumes. Mais pas l’eau de vaisselle, on est d’accord ?!

La carte du chef : quelles plantes cultiver pour votre cheval ?

Au menu, du bio bien sûr. Privilégiez les semences ou les plants dont le développement se prête à la culture en pot. Repérez en jardinerie les variétés peu envahissantes et celles dont les racines sont moins profondes.

Pour le reste, cela dépend de votre région, de l’exposition de votre coin potager… et des goûts de Kiki. Vous pouvez choisir de cultiver selon les phases de la lune, ou pas. L’essentiel est de préserver vos cultures du gel et des intempéries.

Voici une sélection de quelques plantes dont les chevaux raffolent la plupart du temps :

  • Des carottes, à planter dès le mois de mars. Ajoutez un peu de sable rapporté de la carrière (avec autorisation hein) pour le mélanger au terreau.
  • Du persil, aussi en mars, excepté si votre jument attend un heureux évènement ou qu’elle allaite son poulain.
  • Des épinards, à semer en mars et avril ou à partir de la mi-aôut et en septembre.
  • Installez les laitues, en avril, à côté des carottes.
  • Plantez des courgettes en avril et mai.
  • Du céleri à mettre en terre de la mi-avril à juin.
  • Des endives. À semer au balcon puis à abriter de la lumière dans la cave.
  • Des concombres, après les dernières gelées à la fin du mois de mai, près d’un mur avec un palissage car ce sont des grimpeurs.
  • Des fraises, à partir du mois d’avril. Écrasées, elles seront aussi utiles pour administrer un traitement
  • De la menthe, à planter après les gelées. Vous pourrez en faire sécher les feuilles durant l’été, Kiki préfèrera.
  • Des mûres, en mars ou avril.
  • Des fleurs la reine des prés ou Filipendula, à servir en tisane. Très robuste, elle fleurit de mai à septembre.

À bannir : les tomates, radis, haricots, pommes de terre et autres choux car ils sont toxiques pour les chevaux !

échange de légumes dans des paniers potagers
On aime le troc de primeurs !

Découvrez le Carnet Cavalière XL

Vous êtes propriétaire ou demi-pensionnaire ? Découvrez le Carnet Cavalière XL, un outil complet et éco-responsable dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer. A mi-chemin entre le planner équestre, le journal de bord et le coach perso, il vous aidera à mieux vous organiser au quotidien et à développer une meilleure relation avec votre cheval.

En savoir plus

L’idée en plus

Bravo ! Vous êtes une véritable femme de cheval et pouvez en être fière.

Grâce à votre nouveau talent et dès vos premières récoltes Ki-on-sait sera ravi de se voir proposer de belles assiettes de crudités. Mais pas n’importe comment, la présentation compte aussi !

Veillez toujours à couper ses fruits et légumes en grosses rondelles ou petits bâtonnets afin d’éviter tout risque d’étouffement ou de bouchon œsophagien. Et restez raisonnables, ne lui en servez jamais plus de cinq kilos par jour. Certains légumes, comme les carottes, sont de bons laxatifs…

Enfin, s’il n’aime pas, vous pourrez toujours organiser des échanges de graines et de plantes avec d’autres cavalières.

In real life, je m'appelle Caroline. je suis assistante de Comm' et cavalière. J'aime apprendre, découvrir, imaginer, inventer, partager... Mais, par-dessus tout, m'échapper sur le chemin des paddocks !

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Jeune femme qui s'interroge

Jalouse, moi ?… Même pas honte !

La jalousie entre les cavalières : une question taboue ? Pourtant, il existe dans vos expériences de femmes de cheval mille et une occasions pour éveiller en vous des sentiments de jalousie, ou d’envie. Deux émotions souvent difficiles à avouer certes, […]

Lire la suite

Télétravail : 5 conseils pour vous installer un super coin bureau

Bienvenue dans votre nouvelle vie de cavalière télétravailleuse ! Grâce au home working, vous grattez du temps libre pour les pansages de Kiki et même un bonus dédié à son budget pommes-carottes ! Mais travailler chez vous, assise durant des […]

Lire la suite

idées créatives pour remplir vos carnets et cahiers

7 idées de carnets à tenir pour améliorer votre quotidien

Comme moi, vous êtes accro aux carnets, cahiers, journaux et autres bloc-notes ? Malheureusement, vous ne savez pas toujours quoi en faire, et ils finissent oubliés au fond d’un tiroir ? Je vous propose aujourd’hui 7 façons pertinentes d’utiliser vos cahiers vierges, […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    0 Partages
    Partagez
    Enregistrer
    Tweetez