Jeune femme qui s'interroge
Publié le 23/06/2021
Auteur :
Catégorie : Feel Good

Feel Good Jalouse, moi ?… Même pas honte !

La jalousie entre les cavalières : une question taboue ? Pourtant, il existe dans vos expériences de femmes de cheval mille et une occasions pour éveiller en vous des sentiments de jalousie, ou d’envie. Deux émotions souvent difficiles à avouer certes, mais qui pourraient vous aider à grandir, pour peu que l’on vous explique comment les mettre à profit.

Je vous invite à une petite séance de mise en selle pour apprendre à les apprivoiser, décomplexer et avancer… enfin !

Le besoin de se comparer aux autres 

«Pourquoi elle et pas moi ?» vous reconnaissez cette petite phrase qui résonne parfois dans votre tête ? Pourquoi LA nouvelle cavalière du club passe déjà des barres à 135 quand, depuis des années, vous collectionnez les records à 115 ? En plus elle frime parce qu’elle a appris la révérence à Nougatine !

Nous nous comparons aux autres pour combler un besoin, pour « nous assurer de notre valeur, de notre légitimité à appartenir à un groupe » explique Nicolas Boche, psychologue. Cependant, il s’agit-là d’une quête à double tranchant car, chercher à se rassurer continuellement c’est aussi s’inquiéter encore et toujours. Elle monte depuis à peine trois ans et se prépare à passer son G4 en même temps que vous, et vos 6 ans d’équitation : cherchez l’erreur !

Tel un jury, votre esprit évalue en permanence que vos compétences. Vos comportements s’accordent à l’unisson avec ce qui est attendu de vous. L’objectif ? Être digne de mériter votre place au sein du groupe. Mais gare au stress, à la hantise de vous voir dévaluée ou même, à la perte de confiance en vous.

Se comparer aux autres peut très vite s’avérer toxique. Et puis, comme le disait Karl Lagerfeld : « La personnalité commence là où finit la comparaison ».

Jeune femme qui s'interroge

Jalousie ou envie ? That’s the question

Il n’est pas toujours facile de faire le tri entre ce qui relève de la jalousie ou de l’envie. Ces émotions se confondent et provoquent en vous une même sensation désagréable.

Pourtant, à bien y regarder, jalousie et envie se situent à l’opposé l’une de l’autre.

La jalousie pointe la peur de perdre quelqu’un, ou quelque chose, à qui l’on tient énormément (se voir déchue de son statut de crack du club par exemple).

L’envie, au contraire, révèle un désir de posséder quelque chose que l’on n’a pas, ou d’être ce que l’on n’est pas (rêver de s’appeler Pénélope Leprévost, championne olympique de saut d’obstacles).

La jalousie, une émotion saine si elle est maîtrisée

Shame on you! C’est officiel, vous êtes jalouse. Vous devenez inquiète, triste, en colère ou, pire, un poil agressive dès que vous apprenez qu’aujourd’hui Kiki sera monté par une autre. Vous avez alors le sentiment d’être menacée car vous redoutez par-dessus tout d’être d’abandonnée. Et si Kiki et L’Autre devenaient LE couple de l’écurie ? Vous voilà partie à construire le scénario du prochain long métrage vainqueur des Golden Globes. Vous commencez sans doute aussi à montrer les crocs… Attention cela pourrait devenir malsain.

Pourtant, si elle reste raisonnable et maîtrisée, la jalousie est bien une émotion saine. La reconnaître ne fait pas de soi quelqu’un de foncièrement mauvais. Au contraire, cela montre la bienveillance que l’on a envers soi-même.

Vous prenez conscience de l’importance de ce qui vous lie à quelqu’un et à quel point votre relation est privilégiée. L’amour donne à la vie tout son sens vie. Il donne tout simplement l’envie de vivre. Un sentiment on ne peut plus positif envers son équidé préféré, et qui invite à chiller chaque minute passée ensemble.

Puisque la jalousie est une peur qui se manifeste, autant la regarder bien en face et se résoudre à l’affronter. Posez-vous les bonnes questions : Est-ce que ma crainte se fonde sur quelque chose d’objectif ? Quelle est la probabilité pour que ce je redoute tant se réalise ? Et même si c’était le cas, quelle serait la meilleure attitude que je pourrais adopter ?

Vous y voyez un peu plus clair ? Pour ma part, c’est oui car, pour peu que j’y réfléchisse , je sais que Kiki m’accueillera toujours avec le même hennissement de joie lorsque je passerai la porte de l’écurie…

Marine, une jeune cavalière, se rendait malade de jalousie et s’en prenait à Chloé à chaque fois que celle-ci montait son cheval préféré. Elle se confie : « Jusqu’au jour où j’ai réalisé que je n’en pouvais plus, c’était dur ! Je souffrais trop et je faisais du mal. Un jour, j’ai pris la décision d’aller discuter en tête à tête avec Chloé. On s’est rendu compte que l’on voulait toutes les deux la même chose : ce qu’il y a de mieux pour notre chouchou. Aujourd’hui on partage toutes nos astuces, nos bons plans matos et notre bonne humeur autour de Nock’ ! »

Retrouvez Cheval Partage sur YouTube

Cheval partage a désormais sa propre chaîne YouTube. Abonnez-vous pour être sûr de ne rater aucune de nos vidéos ! Au programme des prochaines vidéos : séances commentées, tests de produits, tutoriels, idées d’exercices, réflexions équestres… Mais toujours dans le respect et l’amour du cheval.

Abonnez-vous

L’envie, un moteur pour progresser

Vous ne supportez pas qu’une autre ait plus, vous vous affichez comme l’éternelle insatisfaite, égoïste et orgueilleuse. Vous vous sentez frustrée, comme à chaque fois que vous apercevez la bombasse du club défiler dans sa nouvelle tenue, sur le catwalk de l’écurie. Oui, elle est aussi proprio de trois chevaux alors que vous êtes proprio… d’une jolie selle. C’est vraiment trop injuste !

L’envie fait le job du gros buzzer rouge, elle alerte lorsqu’un besoin, essentiel pour vous, n’est pas satisfait. Servez-vous en, l’envie deviendra votre moteur. Vous admirez Pénélope ? Tant mieux, l’inspiration va stimuler votre curiosité et vous obliger à aller puiser dans vos ressources. L’espoir de devenir comme elle, une grande championne, vous aidera à avancer et à repousser vos limites.

Pssssssit : le secret, c’est de toujours chercher à progresser plutôt qu’à se comparer.

Inutile d’envisager d’emblée intégrer la french team pour les JO de 2024. Soyez raisonnables, fixez-vous des objectifs atteignables : travaillez votre assiette, la rectitude à l’abord d’un obstacle, préparez un Galop… Apprenez à collectionner les petites victoires. Elles vont vous permettre de développer votre confiance en vous et prendre de l’assurance. Il n’y a rien de mieux pour booster votre taux de dopamine !

jeune femme zen en pose de méditation

Prenez le temps d’accepter vos sentiments, sans vous juger. L’acceptation vous ouvre les portes de la sérénité. Il s’agit d’apprendre à se satisfaire de ce qui est, de ce que l’on a, ou de ce que l’on a réalisé. Apprenez à développer de la compassion envers vous-même.

Vous avez bossé à fond votre reprise de dressage, vous vous êtes appliquée pendant chacune de vos séances, vous savez que vous avez fait de votre mieux… Maintenant que vous entendez la cloche de départ, peu importe le classement final, il ne vous reste qu’à kiffer !

In real life, je m'appelle Caroline. je suis assistante de Comm' et cavalière. J'aime apprendre, découvrir, imaginer, inventer, partager... Mais, par-dessus tout, m'échapper sur le chemin des paddocks !

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Potager de balcon : faites pousser des friandises bio pour votre cheval

Avez-vous la main verte ? Vous l’ignoriez peut-être mais c’est une qualité de cavalière… à acquérir de toute urgence, puisque le printemps prend ses aises. Quand midi sonne, vous vous laisseriez bien tentée par une méga salade composée. Ça tombe […]

Lire la suite

Télétravail : 5 conseils pour vous installer un super coin bureau

Bienvenue dans votre nouvelle vie de cavalière télétravailleuse ! Grâce au home working, vous grattez du temps libre pour les pansages de Kiki et même un bonus dédié à son budget pommes-carottes ! Mais travailler chez vous, assise durant des […]

Lire la suite

7 idées de carnets à tenir pour améliorer votre quotidien

Comme moi, vous êtes accro aux carnets, cahiers, journaux et autres bloc-notes ? Malheureusement, vous ne savez pas toujours quoi en faire, et ils finissent oubliés au fond d’un tiroir ? Je vous propose aujourd’hui 7 façons pertinentes d’utiliser vos cahiers vierges, […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    0 Partages
    Partagez
    Enregistrer
    Tweetez