mise au pair ou commodat
Publié le 12/11/2014
Auteur :
Catégorie : Acheter un cheval

Acheter un cheval La mise au pair (ou commodat)

Mettre son cheval au pair dans un centre équestre est l’une des solutions qui peut être envisagée pour loger son équidé.

Qu’est-ce que la mise au pair (ou commodat) ?

Le concept général

Le concept de la mise au pair est simple : il s’agit de mettre son cheval en pension dans un centre équestre et de le partager avec celui-ci. Le club hippique peut donc utiliser votre cheval pour les activités qu’il organise (cours, compétition, stage…) et donc le faire monter par n’importe lequel de ses cavaliers. En contre-partie, il prend à sa charge tout ou partie des frais.

La mise au pair est une solution particulièrement avantageuse d'un point de vue financier.
La mise au pair est une solution particulièrement avantageuse d’un point de vue financier.

Les avantages

La mise au pair présente de multiples avantages :

  • Le centre équestre prend à sa charge tout ou partie des frais inhérents à l’entretien de votre cheval : nourriture, frais vétérinaires, frais de maréchalerie… Dans la plupart des cas vous n’aurez donc rien à payer. Pensez toutefois à vous renseigner auprès de votre club sur les détails : certains ne couvrent pas tous les frais, d’autres seulement dans une certaine mesure. Il se pourrait par exemple que vous deviez prendre à votre charge les frais vétérinaires importants ou encore payer une partie de la ferrure.
  • Dans la plupart des cas, vous bénéficiez d’un ou de plusieurs cours gratuits hebdomadaires, dispensés par l’un des moniteurs du club. Vous êtes en outre généralement prioritaire sur votre cheval lors des activités annexes (compétitions, stages et sorties diverses).
  • Vous bénéficiez gratuitement des installations du centre équestre (manège, carrière, terrain de cross, chemins de balade… Mais aussi douches, aires de pansage, etc), sans supplément.
  • Autre point important : le temps. Votre cheval est quotidiennement bichonné par l’équipe du centre équestre et monté lors des leçons, vous n’êtes donc pas obligé de venir tous les jours pour nourrir, soigner ou travailler votre équidé.
  • Vous êtes toujours encadré par les professionnels présents, ce qui peut s’avérer particulièrement utiles pour les cavaliers encore un peu inexpérimentés.
  • Si votre cheval est blessé ou malade, la plupart des centres équestres vous permettra de monter un autre cheval durant la convalescence du vôtre. Là encore, pensez à vérifier ce point avant de signer un contrat.

Les inconvénients

Mettre son cheval au pair signifie devoir le partager avec de nombreux autres cavaliers... Si vous êtes plutôt du genre possessif, cette solution ne vous conviendra pas.
Mettre son cheval au pair signifie devoir le partager avec de nombreux autres cavaliers… Si vous êtes plutôt du genre possessif, cette solution ne vous conviendra pas.

La mise au pair présente donc bien des avantages et est très séduisante sur le papier. Avant de vous jeter sur cette solution, pensez toutefois aux inconvénients :

  • Le premier, et certainement le plus dérangeant, c’est le fait que votre cheval puisse être monté par n’importe quel autre cavalier du club. Vous n’avez de droit de regard ni sur le nombre d’heures effectuées ni sur le niveau des cavaliers (sauf si précisé dans le contrat… Ce qui reste rare !). Non seulement il vous sera plus compliqué de tisser une vraie relation avec votre propre cheval dans ces conditions, mais en plus il arrivera certainement qu’il soit monté par des cavaliers ayant une toute autre équitation, et ruinent ainsi régulièrement tout le travail que vous aurez accompli. Avant de vous lancer, soyez sûr que cela ne vous posera pas de problème !
  • Vous ne pourrez pas monter votre cheval quand vous le souhaiterez : le club a généralement la priorité, même si des créneaux vous sont réservés. Pensez notamment aux vacances : alors que vous rêveriez de partir en vacances au soleil avec Pépito et que vous vous verriez bien sur la plage lancés au grand galop, votre adorable poney sera peut-être réquisitionné lors de stages.
  • Si vous désirez sortir en compétition le week end, peut-être bien que vous devrez partager Pépito avec Julie, une jeune cavalière tombée éperdument amoureuse de votre cheval ou avec Anita, celle qui monte 10 fois mieux que vous !
  • Vous ne pouvez pas forcément faire venir l’intervenant extérieur de votre choix, qu’il s’agisse d’un vétérinaire, d’un maréchal ferrant ou même d’un moniteur, et devrez vous contenter de celui du club.
En mettant votre cheval au pair, vous acceptez qu'il puisse être monté par des cavaliers de tout niveau.
En mettant votre cheval au pair, vous acceptez qu’il puisse être monté par des cavaliers de tout niveau.

Les questions à poser avant de mettre son cheval au pair dans un club

Vérifiez que votre cheval soit dans des installations adaptées et, s'il vit au box, qu'il puisse aller au paddock régulièrement.
Vérifiez que votre cheval soit dans des installations adaptées et, s’il vit au box, qu’il puisse aller au paddock régulièrement.

Avant de foncer tête baissée et de placer votre cheval au pair dans un centre équestre, pensez à poser quelques questions :

  • Comment sera-t-il logé ? Au box ou au pré ? S’il vit au box, sera-t-il mis au pré/paddock quotidiennement ?
  • Combien d’heures votre cheval sera-t-il monté par semaine ? Par quel niveau ? Les horaires de travail sont-elles bien réparties, votre cheval aura-t-il bien au moins un jour de repos hebdomadaire ?
  • Faut-il que le cavalier mette son propre matériel à disposition du club ? Ou bien le club se charge-t-il d’équiper le cheval ?
  • Combien d’heures pouvez-vous le monter chaque semaine ? Seul ou en cours ? Êtes-vous prioritaire pour les concours, stages et autres activités ?
  • Avez-vous la possibilité de déplacer votre cheval (par exemple pour un week end à la plage ou un stage dans un autre centre équestre) ?
  • Quid de la répartition des différents frais inhérents à l’entretien du cheval, et des professionnels en charge : par exemple avez-vous le droit de faire appel à votre propre maréchal ferrant ou devez-vous systématiquement passer par celui du club ? Qui prend en charge les différents frais ?
  • Que se passe-t-il si votre cheval se blesse/tombe malade et qu’il ne peut plus être utilisé pour les leçons pour une période donnée, qui peut être plus ou moins longue ?
  • De combien est la durée de préavis, dans le cas où le club ou vous-même souhaitiez arrêter le contrat ?

Cette liste est bien sûr non exhaustive, n’hésitez pas à nous aider à la compléter via les commentaires.

Nous vous recommandons également de signer un contrat détaillé afin de vous éviter tout problème à l’avenir.

La mise au pair : pour qui ?

La mise au pair est une solution idéale pour les jeunes cavaliers qui manquent de temps et d’argent pour entretenir leur cheval entièrement, mais qui ont envie de franchir le cap. Cette solution permet également de leur assurer un encadrement maximum et donc de les aider à progresser.

La mise au pair est déconseillée pour les cavaliers ayant davantage de bouteille et de maturité, qui souhaiteraient mettre leur cheval à leur main et créer une véritable complicité.

Elle est également déconseillée pour les chevaux très jeunes ou encore verts dans le travail, qui risqueraient d’être perturbés par le passage de multiples cavaliers au niveau hétérogène sur leur dos.

Dans tous les cas, sachez que le centre équestre n’est pas obligé d’accepter votre cheval : le club doit en effet s’assurer que celui-ci sera suffisamment rentable pour lui et puisse correspondre à une partie de ses élèves. Sa taille, sa morphologie, sa rusticité, sa docilité, son niveau général, ses capacités physiques, son comportement (avec les cavaliers mais aussi avec les autres chevaux) et sa santé générale sont autant de critères qui seront pris en compte.

mettre au pair

Et vous, avez-vous déjà mis votre cheval au pair dans un centre équestre, ou envisagé cette solution ? Quels sont, à votre avis, ses avantages et ses inconvénients ?

Poster un commentaire

Commentaires publiés

20 commentaires.

  • J’ai envisagé de mettre mon cheval (récemment acquis) dans un club parce que pour le moment je ne peux pas le monter mais malheureusement ce système semble être abandonné (en tout cas dans les clubs autour de chez moi). Vraiment dommage. Est-ce que tu aurais des conseils pour proposer cela à un club qui ne le fait pas « d’office » ? Merci

  • Coucou ! En général les clubs aiment bien ce système car ça leur permet d’avoir un cheval pas cher (vu qu’ils ne l’achètent pas). Après ça dépend de ton cheval : s’il est jeune et/ou vert dans le travail ou encore un peu délicat à monter, c’est plus compliqué de lui trouver une place en center équestre. En effet, la plupart du temps les clubs préfèrent les chevaux et poneys qui puissent être montés dans les cours les plus faibles ! N’hésite pas à en parler au gérant du centre équestre que tu convoites, peut-être sera-t-il tenté de faire une exception. Tu peux aussi emmener avec toi un modèle de contrat afin de le rassurer, notamment sur sa durée et sur la responsabilité du centre équestre vis-à-vis de l’équidé !
    Sinon dans ton cas, peut-être pourrais-tu te tourner vers une ou plusieurs demi-pensions ?

  • J’ai acheté ma jument à mon club et une partie de la négociation consistait à la laisser au pair chez eux quelques temps (durée non fixée)
    Cela m’a permis de faire des économies non négligeables: pas de pension à payer, que les soins récurrents (vaccins et vermifuges) et la moitié de la ferrure.
    En contre-partie, je pouvais monter ma jument 8h/mois (plus si elle n’était pas utilisée par le club, mais ça c’était un arrangement entre nous) quand le club n’en avait pas besoin.
    Sur le papier, c’est effectivement très séduisant, sauf qu’en club, aussi bon soit-il (car je considère le mien comme un excellent club où les chevaux sont bien soignés, vivent au pré, etc..), les chevaux passent de cavaliers en cavaliers, bons ou moins bons, plus ou moins légers en selle… et vous n’avez aucune possibilité de véto ou quoi que ce soit. Pas le choix, votre cheval n’est plus vraiment votre cheval! Le club prend en charge la plupart des frais, alors c’est à eux de décider.
    Et certains clubs n’hésitent pas à le faire comprendre de manière plus ou moins sympathique…
    Si bien qu’au bout de quelques temps, j’en ai eu marre.
    Marre de voir des mauvais cavaliers monter ma jument sans se remettre en question, marre de voir ma jument blasée, « traitée de mollusque », musclée à l’envers, et surtout marre de la voir avec le regard éteint…
    Je l’avais acheté pour qu’elle soit heureuse, et pas pour qu’elle aille au bagne tous les jours en trainant des pieds.
    Je l’ai intégralement récupéré, elle vit désormais au pré, et je suis la seule à la monter. eh bien croyez moi que c’est du bonheur, ma jument est vivante, et ses anciens cavaliers reconnaissent avec difficultés la jument «  »mollassonne » » qu’ils ont monté.

    Tout ça pour dire: la mise au pair, ou encore au commodat est séduisante de par son côté pratique. C’est une bonne solution de transition le temps de trouver des fonds pour assumer son cheval seul, mais le laisser là plusieurs années… Je ne pense pas que ça soit bon pour le cheval, ni pour son cavalier propriétaire.

  • Merci beaucoup pour ce retour d’expérience Anne-Sophie ! J’espère que ton commentaire sera utile aux lecteurs de Cheval Partage et qu’il les aidera à bien réfléchir avant de prendre leur décision 🙂

  • Bonjour, il existe aussi (très fréquent en Suisse où je vis) la possibilité de partager son cheval avec un ou deux cavaliers choisis en fonction de leur affinité avec ta philosophie et ta façon de monter. C’est moins contraignant qu’un commodat. Avec cette solution, c’est le propriétaire qui reste responsable de l’entretien général (pension, nourriture, veto, etc) mais les frais et le temps consacré à l’animal est partagé. Ça peut aller de 0.- à 150 euros par mois selon le nombre de fois où un cavalier le monte et/ou si un arrangement de type « gratuité contre travail du cheval » existe. C’est souvent le début de jolies amitiés autour d’un même intérêt pour son cheval

  • C’est tout simplement le système de la demi-pension, non ?

  • Bonjour, après avoir lu cet article j’ai pensé intéressant de partager mon expérience avec la mise au pair. Je suis propriétaire d’un poney qui a un très fort caractère et de plus mes parents n’avaient pas les moyens pour le garder en pension en centre équestre (250e/mois au pré dans un grand centre équestre de région parisienne) Donc s’est posé la question de mettre mon poney au pair. La seule écurie qui proposait cette formule à directement voulu signer le contrat sachant que la propriétaire des lieux n’a même pas voulu voir mon poney qui était à l’époque très difficile à monter et réservé à un niveau galop 6 minimum ! Par ailleurs pour une pension au pair elle demandait 150e de la part du propriétaire (au boxe) et serait monté par des DP 6/semaine qui paieraient 100e pour une fois par semaine ! Donc au final « elle se ferait sur le dos de mon poney » 750e ce qui n’est pas négligeable. Sachant qu’un poney du même type que le mien physiquement venait de partir de son écurie … Et de toute façon un poney au pair dans cette écurie est beacoup plus rentable qu’un simple cheval de propriétaire au boxe. Je vous laisse donc réfléchir à deux fois avant de laisser votre cheval au pair … On peut avoir de mauvaises surprises.

  • Effectivement déjà un centre équestre qui accepte de prendre un cheval au pair sans même le voir à l’oeuvre avant… Ca me parait vraiment très très étrange !! Du coup vous avez fait quoi, vous avez quand même dû mettre votre poney là-bas ? Si oui, comment ça s’est passé ?

  • Bonjour, j’ai 13 ans et j’ai un cheval au box dans mon club mais par faute de temps (collège) c’est mon père qui le travaille un jour sur deux et quand mon père lui-même ne peut pas c’est un cavalier du club en qui nous avons confiance qui s’en charge.
    Je vais avoir un deuxième cheval mais mon père ne pourra pas le monter (car mon cheval sera plus petit). Il m’a donc proposé de le mettre en pension complète au club, comme ça il sera travailler régulièrement même quand je ne serai pas là.
    J’aimerai qu’il soit monté par des cavaliers de galop 5 minimum et c’est apparemment possible dans mon club car une fille du même niveau que moi avait placé son cheval en pension complète et il n’étais monté que par de bons niveaux. (5-6-7)
    Mais pendant les vacances par exemple, si je viens le monté et qu’il est utilisé pour les stages, comment faire ? Faut-il en parler à l’avance avec le moniteur (que mes parents et moi-même connaissons depuis 10 ans) ? Est-il possible que pendant mes cours (le mercredi soir et le samedi matin) je puisse toujours le monter (sauf si il est blessé ou malade biensûre) ?

  • Bonjour !
    Malheureusement je suis dans l’incapacité de répondre à vos questions, tout cela varie d’une écurie à l’autre donc le plus simple serait tout simplement que vous posiez toutes ces questions directement au responsable de votre centre équestre 🙂

  • Bonjour,
    je viens d’acheter un poney qui est au paire dans un centre équestre. Est ce qui aurais une solution pour m’éviter les 2 mois de préavis vu que je n’ai rien signé et que je suis propriétaire ?

  • Alors là aucune idée, je suis désolée :/
    J’aurai tendance à dire que tant que vous n’avez rien signé ça devrait être bon pour vous, après franchement je ne peux pas vous le garantir, faudrait plutôt demander à quelqu’un de calé en droit ! Ou peut-être tout simplement au gérant du centre équestre ou vous l’avez acheté ?

  • Bonjour, je n’ai pas encore mon cheval mais y pense très fort. Par conséquent j’essaie de trouver les meilleurs moyens pour l’assumer au niveau du temps et des finances. (Je suis étudiante). Je me demandais donc si cette possibilité pouvait m’aider à améliorer mon niveau et celui du cheval (puisque nous serions encadrés ) tout en me faisant faire des économies (bien sur ce ne serait que l’histoire d’une ou deux années) ou bien au contraire est ce que cela va le casser?

  • Bonjour ! A titre personnel je n’aime pas trop ce type d’hébergement, okay il est intéressant financièrement mais pour le reste c’est vraiment pas top… Après tout dépend des écuries bien sûr. Peut-être pourriez-vous vous tourner vers une demi-pension plutôt ? La DP est vraiment une super expérience, très enrichissante pour un futur proprio !

  • Bonjour j’ai 15 ans et souhaite acheter un cheval, je pensais le mettre au pair mais si cette solution met refusée par le centre équestre je ne pourrais pas lacheter car nous n’aurons pas les moyens pour l’assumer. Est ce que je pourrais l’acheter et le mettre au pair directement ou est ce que je doit attendre de l’acheter, l’assumer quelques moi avant de le mettre au pair dans le centre équestre?

  • Bonjour !
    Acheter un cheval est un engagement lourd de conséquences, et qui nécessite des sacrifices. Si vous n’avez pour le moment pas les moyens d’entretenir un cheval autrement qu’au pair, je vous déconseille d’en acheter un : que se passera-t-il si votre écurie ne voulait plus de votre cheval, si celui-ci venait à se blesser fortement, si vous déménagiez… Je sais que c’est très dur d’attendre (je suis moi-même passée par là), mais à moins que vos parents soient vraiment enthousiastes à l’idée d’acquérir un cheval, qu’ils soient conscients de ce que cela implique et qu’ils aient les moyens de le gérer, sinon je ne saurai que trop vous conseiller d’attendre d’avoir votre indépendance financière pour l’acquérir. Vous verrez, acheter son cheval et payer sa pension avec son propre argent, c’est tellement plus valorisant ! 🙂

  • Bonjour
    Quand je suis tombée enceinte de ma fille, et dans la précipitation, J’ai confié ma jument au club, pour qu’elle soit montée et travaillée, et elle à été sur-exploitée!
    Maintenant, elle vit au pré depuis 8 ans, et passe la vingtaine en pleine forme !
    Il y a 1 mois, nous avons craqué, et le Lapin de pâques à ramené un superbe poney welsh aux enfants ! Nous l’avons mis en pension au club, plus pratique pour mes enfants de 7 et 9 ans!
    La monitrice nous la travaille, car il ne faisait que des balades avant, et elle m’a proposé de le prendre au pair au club!
    Après renseignements, c’est pour me dépanner moi, et je n’aurai aucune contre-partie de la part du club , qui l’utiliserai quand même 3x par semaine!
    Je vais encore réfléchir…

  • bonjour Stéphanie,

    pourriez vous m’indiquer comment est ce que vous avez trouvé cette écurie qui accepte de prendre des chevaux au pair ?

    merci belle fin de journée

    Lena

  • Bonjour, une convention de mise à disposition ou contrat au pair, autorise t-il le centre à mettre mon cheval en demi-pension sans que je donne mon accord ? merci de vos réponses

  • Bonjour ! Sur le principe j’ai envie de dire que non, mais après tout dépend de ce qui est marqué dans le contrat que vous avez signé lorsque vous avez mis votre cheval au pair 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Vendre son cheval : mode d’emploi

Cet article est issu d’un partenariat commercial avec le site Equirodi.com. Comme pour tous nos partenariats, nous avons eu carte blanche sur le contenu de l’article et avons écrit ce que nous voulions. Nous avons déjà abordé à plusieurs reprises […]

Lire la suite

mon cheval à la maison : les installations

Mon cheval à la maison : les installations – partie 2

Après avoir pris le temps de mettre en place les installations de votre cheval, il est temps de s’occuper de vous ! Du stockage du matériel aux espaces de travail, voilà quelques conseils pour parfaire votre organisation chez vous. La […]

Lire la suite

mon cheval à la maison : les installations

Mon cheval à la maison : les installations – partie 1

Il y a quelques temps , nous vous dressions la liste des choses à savoir avant d’héberger votre cheval chez vous. Mais avoir son cheval à la maison, demande d’organisation et d’installations pour en profiter au maximum. Pour ceux qui souhaitent effectivement […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie d'être mieux organisée ?

    Vous êtes à la recherche d'un outil pour devenir plus organisée et plus épanouie ?

    À mi-chemin entre le planner équestre et le coach perso, le le Carnet Cavalière XL vous aidera à être plus efficace et sereine.

    Retrouvez de quoi suivre vos séances, votre budget et les soins de votre cheval, ainsi qu'une trentaine d'idées d'exercices, de nombreuses recettes DIY, et bien d'autres surprises à découvrir !

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour <3

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous montez à cheval ou pratiquez le travail à pied ? Vous aimeriez progresser dans votre discipline et devenir encore meilleur ? 

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous. Il vous aidera à définir des objectifs clairs et réalistes, mais aussi à définir votre chemin pour les atteindre. Grâce à ce carnet, réalisez un auto-bilan de chacune de vos séances de travail, avec bienveillance et impartialité. Les progrès seront rapidement au rendez-vous !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    8 Partages
    Partagez8
    Enregistrer
    Tweetez