acheter un cheval : que peut-on exiger du vendeur
Publié le 14/10/2020
Auteur :
Catégorie : Acheter un cheval

Acheter un cheval Achat d’un cheval : que puis-je exiger du vendeur ?

Aujourd’hui je laisse la parole à Carine. Elle a suivi une formation d’avocate, et est aujourd’hui responsable du site Cheval Référence.

Passionné de chevaux et d’équitation depuis de longues années, vous vous décidez enfin à franchir le pas et à acheter un cheval.

Après avoir écumé la liste des chevaux à vendre, vous avez enfin trouvé votre bonheur. Quel que soit le prix du cheval, les obligations du vendeur sont les mêmes. Je vous propose de faire le point sur ce que vous pouvez exiger de lui :

Pouvez-vous exiger du vendeur de faire un essai ?

Non. Juridiquement, rien n’oblige le vendeur à vous laisser essayer le cheval.

Toutefois, si le cheval est débourré, il n’y a aucune raison qu’il ne vous accorde pas au moins une séance d’essai en sa présence. Passez votre chemin s’il vous refuse cet essai : il y a des risques que cela cache quelque chose.

L’essai d’un cheval débourré est en effet quasiment incontournable. Après tout, l’achat d’un cheval représente un investissement conséquent en termes de temps et d’argent – il serait dommage que votre rêve ne se transforme en cauchemar.

L’essai d’un cheval lors d’un achat est généralement incontournable

A lire aussi : Avoir un cheval, combien ça coûte ?

Aussi, mettez-vous d’accord avec le vendeur sur les conditions d’essai du cheval. Généralement, l’essai a lieu directement dans ses locaux.

La visite vétérinaire est-elle obligatoire lors de l’achat d’un cheval ?

Non. Contrairement à législation en vigueur en matière de vente de chiens ou de chats, la personne qui vend un cheval n’a pas l’obligation de vous remettre un certificat vétérinaire de « bonne santé ».

Toutefois, il est fortement recommandé de montrer le cheval que vous souhaitez acheter à un vétérinaire que vous aurez vous-même choisi.

Demandez un compte-rendu écrit de cette visite : il servira de preuve en cas de litige (vous pouvez engager la responsabilité du vétérinaire qui ne vous a pas averti d’une lésion dont le cheval était atteint au jour de l’achat : CA de Versailles 18 Juin 2019 N°RG : 18/00290).

Les frais de la visite vétérinaire sont à la charge de l’acheteur. Vous pouvez également montrer votre futur cheval à un professionnel du pied afin d’éviter toute mauvaise surprise à ce niveau.

visite d'achat vétérinaire d'un cheval

A lire aussi : La visite vétérinaire d’achat : pourquoi, comment ?

Signer un contrat de vente : une obligation pour le vendeur ?

Non. Là encore aucune obligation pour le vendeur de conclure un contrat écrit.

Un contrat oral est parfaitement valable. Des échanges de mails et de sms peuvent même constituer un contrat en eux-mêmes. Je ne vous recommande toutefois pas cette solution.

Si le vendeur est honnête, il ne devrait pas refuser de signer un contrat : celui-ci permettra d’encadrer les conditions de la vente et de préciser les garanties applicables (voir ci-après).

Le vendeur doit-il fournir les papiers du cheval ?

Cette fois, oui. Lors de la vente d’un cheval, le vendeur doit vous délivrer :

  • les documents d’identification du cheval (un carnet avec les marques d’identification du cheval sur lequel sont indiqués ses derniers vaccins en général),
  • sa carte d’immatriculation.

L’article D212-54 du Code rural précise que les frais de délivrance de la nouvelle carte d’immatriculation sont à la charge du nouveau propriétaire :

  • Si la carte d’immatriculation du cheval est sous format papier, elle doit être signée au verso par le vendeur (art. D212-49 du Code rural). Vous devez ensuite l’envoyer à l’IFCE pour déclarer le changement de propriétaire.
  • Si le vendeur possède une carte d’immatriculation électronique, il doit éditer un certificat de vente (espace personnel de l’IFCE) qu’il doit également signer avant de vous le remettre.

A lire aussi : Acheter un cheval : le point sur les formalités

Un cheval acheté à l’étranger doit également avoir des documents d’identification. Là encore, c’est à l’acheteur français qu’il revient de faire les démarches auprès de l’IFCE pour immatriculer son cheval en France. Et ce, dans un délai de deux mois à compter de son introduction sur le sol français (art. D212-47 du Code rural).

Le cheval à vendre doit-il être à jour de ses vaccins ?

Non. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le vendeur n’est pas tenu de vous vendre un cheval à jour de ces vaccins. En effet, en France, la vaccination n’est obligatoire que dans les cas suivants :

  • Participation à des manifestations (compétitions équestres, concours d’élevage, manifestations culturelles diverses),
  • Élevage (étalons et poulinières, dans certaines races),
  • Exportation.

Si votre cheval passe par un transporteur pour être conduit dans votre écurie, il devra être vacciné contre la grippe et le tétanos. Cependant, ces vaccins seront à votre charge, sauf accord du vendeur (dans ce cas, il faut le stipuler dans le contrat).

Le vendeur est-il tenu de livrer le cheval dans votre écurie ?

le vendeur n'est pas tenu de livrer le cheval lors de l'achat
François GOGLINS / CC BY-SA (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)

Non. Le vendeur est tenu d’une obligation de « délivrance » (art. 1604 du Code civil). Attention, cette obligation n’oblige pas le vendeur à livrer le cheval mais seulement à le mettre à disposition de l’acquéreur

Vous pouvez vous mettre d’accord avec le vendeur pour qu’il vous livre le cheval dans vos écuries. Sauf accord du vendeur (à préciser dans le contrat), le coût du transport sera à votre charge. En la matière, c’est le principe de liberté contractuelle qui s’applique.

A lire aussi : Pension, pension au pair, un cheval à la maison… le point sur les différentes formules d’hébergement du cheval

L’achat d’un cheval vous permet-il de bénéficier de garanties auprès du vendeur ?

Oui, dans certains cas. Les garanties vont vous permettre d’obtenir un remboursement et potentiellement des dommages et intérêts si le cheval vendu présente un défaut tel que vous ne l’auriez pas acheté si vous l’aviez connu.

Certaines maladies par exemple, listées par le Code rural, sont si graves qu’elles permettent d’obtenir le remboursement du cheval dès lors que le défaut est constaté. Celles-ci sont dues par le vendeur dans tous les cas.

Retrouvez ici la liste des maladies considérées comme des vices rédhibitoires.

Si le vendeur est un professionnel et que l’acheteur est un amateur, le vendeur sera également tenu d’une garantie de conformité (en application du Code de la consommation). Cette garantie est très protectrice de l’acheteur et le vendeur ne peut pas y déroger.

Enfin, si une clause est insérée dans le contrat, le vendeur pourra également être tenu de la garantie des vices cachés du Code civil (art. 1641 du Code civil). Cette clause est valable dans tous les cas (que le vendeur soit professionnel ou amateur). 

Nous espérons que cet article a pu vous éclairer ! Bonne chance pour votre recherche, et merci à Carine pour cet article. Vous avez des questions ? Rendez-vous en commentaire 🙂

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Vendre son cheval : mode d’emploi

Cet article est issu d’un partenariat commercial avec le site Equirodi.com. Comme pour tous nos partenariats, nous avons eu carte blanche sur le contenu de l’article et avons écrit ce que nous voulions. Nous avons déjà abordé à plusieurs reprises […]

Lire la suite

mon cheval à la maison : les installations

Mon cheval à la maison : les installations – partie 2

Après avoir pris le temps de mettre en place les installations de votre cheval, il est temps de s’occuper de vous ! Du stockage du matériel aux espaces de travail, voilà quelques conseils pour parfaire votre organisation chez vous. La […]

Lire la suite

mon cheval à la maison : les installations

Mon cheval à la maison : les installations – partie 1

Il y a quelques temps , nous vous dressions la liste des choses à savoir avant d’héberger votre cheval chez vous. Mais avoir son cheval à la maison, demande d’organisation et d’installations pour en profiter au maximum. Pour ceux qui souhaitent effectivement […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie d'être mieux organisée ?

    Vous êtes à la recherche d'un outil pour devenir plus organisée et plus épanouie ?

    À mi-chemin entre le planner équestre et le coach perso, le le Carnet Cavalière XL vous aidera à être plus efficace et sereine.

    Retrouvez de quoi suivre vos séances, votre budget et les soins de votre cheval, ainsi qu'une trentaine d'idées d'exercices, de nombreuses recettes DIY, et bien d'autres surprises à découvrir !

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour <3

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous montez à cheval ou pratiquez le travail à pied ? Vous aimeriez progresser dans votre discipline et devenir encore meilleur ? 

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous. Il vous aidera à définir des objectifs clairs et réalistes, mais aussi à définir votre chemin pour les atteindre. Grâce à ce carnet, réalisez un auto-bilan de chacune de vos séances de travail, avec bienveillance et impartialité. Les progrès seront rapidement au rendez-vous !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    0 Partages
    Partagez
    Enregistrer
    Tweetez