Publié le 22/01/2019
Auteur :
Catégorie : Entretien du cheval

Entretien du cheval Administrer un traitement à un cheval : les différentes possibilités

Lorsque l’on est propriétaire ou même demi pensionnaire, il n’est pas rare de devoir administrer un traitement a son cheval : du simple vermifuge aux traitements long ou court terme en injection, faisons aujourd’hui le récap des différentes possibilités.

La voie orale

C’est la plus courante pour les produits du quotidien car la plus abordable pour les propriétaires, mais pas la plus fréquente pour les traitements.

En revanche, si cela peut paraître simple au premier abord, une bonne administration n’est pas si facile que ça et nécessite de déjouer les ruses de nos compagnons !

Plusieurs méthodes s’offrent à vous :

Ajouter le produit à la nourriture

Cela peut paraître le plus simple pour vous, mais ce n’est certainement pas le plus fiable… Beaucoup de chevaux auront tendance à trier leur nourriture si quelque chose ne leur convient pas dedans, voire même à refuser entièrement leur ration ! Vous perdez alors du produit et votre cheval n’a toujours pas son traitement…

Malgré tout, pour les chevaux gourmands, cela vaut parfois le coup de tenter !

Lorsqu’il s’agit de poudre, veillez à bien la mélanger à la nourriture, voire à la mouiller (si possible) pour qu’elle colle aux granulés. Cela évite que le cheval enlève toute la poudre en soufflant dans le seau… #truestory

Pour les pâtes ou liquides ne mélangez pas forcément, sauf si votre cheval est difficile, cela évite que le traitement colle aux parois du seau et qu’il ne le lèche pas.

Mélanger le produit à quelque chose d’appetant

Si votre cheval n’a pas de ration ou qu’il boude ou trie sa ration quand vous y ajoutez un produit, il est possible de lui donner son traitement dans quelque chose qu’il ne pourra pas refuser !

Trouver ce qui lui plait le plus, si c’est votre cheval, vous connaissez forcément ses petits péchés mignons, et ça peut aider.

Pas facile de faire prendre un traitement à son cheval!

D’une manière générale, pour les produits liquides, vous pouvez les mélanger à un mash, ou à du jus de pomme dans un petit seau. Attention toutefois à ce qu’il ne soit pas renversé !

Pour les pâtes ou poudres, vous pouvez les mélanger à de la compote ou tous types de fruits écrasés que votre cheval aime.

Enfin si vous avez des comprimés, le mieux reste de les glisser dans un petit trou dans une carotte !

Les faire prendre directement

La meilleure des solutions, tout du moins la plus fiable, c’est de faire prendre directement le produit.

A la seringue pour les produits liquides, et mélangées à de l’eau ou du jus de pomme dans une seringue pour les poudres.

Vous pouvez alors les mettre directement dans la bouche du cheval, en veillant bien à déposer le produit le plus loin possible et en tenant la tête du cheval en l’air le temps qu’il avale pour ne pas qu’il recrache.

Découvrez le Carnet Cavalière XL

Vous êtes propriétaire ou demi-pensionnaire ? Découvrez le Carnet Cavalière XL, un outil complet et éco-responsable dont vous ne pourrez bientôt plus vous passer. A mi-chemin entre le planner équestre, le journal de bord et le coach perso, il vous aidera à mieux vous organiser au quotidien et à développer une meilleure relation avec votre cheval.

En savoir plus

Les injections

Les voies sous-cutanées et intra-musculaires

L’injection intra-musculaire est souvent réalisée par les vétérinaires

De nombreux produits ne peuvent être administrés que par injection, et le plus souvent, il s’agit des voies sous-cutanées ou intra-musculaires. Elles sont utilisées pour des produits qui doivent agir dans la durée, et pour ceux qui ne doivent pas passer dans le sang.

Ces voies sont assez facile d’accès et présentent peu de risques, c’est pour cela qu’il est possible que vous ayez un jour à les réaliser.

Chez les chevaux, on utilise assez peu fréquemment la voie sous-cutanée, mais cela arrive quand même de temps en temps. C’est une des plus faciles. La deuxième possibilité est la voie intra-musculaire. Elle se pratique souvent dans l’encolure ou dans le muscle de la fesse, l’encolure étant moins dangereuse afin d’éviter les coups de pied de surprise chez certains chevaux.

Si vous devez un jour les pratiquer, n’hésitez pas à bien demander à votre vétérinaire comment les réaliser afin d’être sûr de ce que vous faites. Dans tous les cas, faites le toujours avec une aiguille neuve (pas celle qui a été utilisée pour ponctionner le flacon par exemple).

La voie intra-veineuse

La voie intra-veineuse est une des injections pratiquées quasi exclusivement par les vétérinaires, car elle est beaucoup plus risquée si mal réalisée. Elle se pratique dans la veine jugulaire qui courre le long de la trachée dans l’encolure, mais elle peut en effet causer notamment de graves phlébites en cas d’erreur.

Vous n’aurez normalement jamais à la réaliser, mais les vétérinaire l’utilisent fréquemment pour injecter un produit qui agira ainsi très rapidement car il sera immédiatement distribué dans tout l’organisme par voie sanguine. Pour les propriétaires, le vétérinaire choisit le plus souvent de prendre le relai par voie intra-musculaire pour continuer l’administration de ce traitement.

Et vous, avez-vous déjà eu recours à l’un de ces soins ? Quelles sont vos méthodes pour faire avaler un médicament à votre cheval ? Dîtes-nous tout en commentaire !

Vétérinaire de métier, j'adore décrypter et expliquer les maladies du cheval et ses conséquences, et partager les astuces pour entretenir au mieux son cheval.

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

prise de sang cheval

Pourquoi faire une prise de sang et comment lire les résultats du bilan sanguin ?

Pour quelles raisons faire une prise de sang ? Avant toute chose, il est important de savoir que l’analyse de la prise de sang ne permet pas de tout savoir. C’est un atout et un examen pour avancer un diagnostic, […]

Lire la suite

Vacciner son cheval : quand ? qui ? quoi ?

Si vous êtes propriétaire d’un cheval, la vaccination est un sujet important dont vous devez vous préoccuper. Certains vaccins sont obligatoires, d’autres simplement conseillés en fonction des individus… Pas toujours facile de s’y retrouver ! Quels chevaux doivent être vaccinés […]

Lire la suite

Le « sans céréales » chez les chevaux : décryptage

Si vous nourrissez votre cheval vous même ou si du moins vous vous intéressez à la ration de celui-ci, vous aurez forcément entendu parlé de l’alimentation dite « sans céréales ». De nombreuses marques proposent aujourd’hui cette gamme. Mais pourquoi ? Pour […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    8 Partages
    Partagez8
    Enregistrer
    Tweetez