l'exo du mois
Publié le 05/08/2019
Auteur :
Catégorie : Travail à pied

Travail à pied L’exo du mois #8 – Déplacement latéral sur une barre au sol (+ comment j’ai appris cet exercice à ma jument !)

Comme tous les premiers lundis du mois, aujourd’hui place à l’exercice du mois !

En juillet, je vous proposais un dispositif à l’obstacle hyper complet, qui vous permettait de travailler plusieurs exercices en même temps. Histoire de varier un peu, aujourd’hui je vous propose un exercice de travail à pied : le déplacement latéral sur une barre au sol. Il s’agit d’un grand classique en Equifeel, qui m’a notamment été demandé lors du tournoi Equifeel Partage ! (je vous en reparlerai d’ailleurs bientôt).

Détails de l’exercice

Cet exercice est très simple à comprendre, mais nettement moins à exécuter. Il s’agit en effet de placer 2 barres par terre dans le prolongement l’une de l’autre, et de demander au cheval de se déplacer latéralement au-dessus, les antérieurs d’un côté et les postérieurs de l’autre.

Contrairement à la cession à la jambe classique, qui figure parmi les exercices incontournables en dressage, dans cet exercice il n’y a aucun mouvement vers l’avant : le cheval se déplace uniquement sur le côté. Pas toujours facile à comprendre au début ^^

Lorsque votre cheval aura bien compris ce que vous attendez de lui, vous pourrez même le faire en liberté ! Vous verrez, ce n’est pas si difficile que ça en a l’air, quand les codes en longe sont bien installés. Vous pouvez également remplacer la barre au sol par quelque chose de plus volumineux (un petit obstacle ou une bâche par exemple).

Cet exercice est très formateur pour le cheval : il lui apprend en effet à bouger ses quatre membres et à prendre conscience de son corps, sans pour autant fuir vers l’avant. Ca permet aussi de dédramatiser les barres pour certains

Comment apprendre le déplacement latéral au-dessus d’une barre à son cheval ?

Pour réussir cet exercice, je ne saurai que trop vous conseiller de le décomposer en plusieurs étapes.

Pour ma part, j’ai appris cet exercice en 4 séances à Joye, ma jument. Je vous raconte ici toutes les étapes par lesquelles je suis passée, avec mes réussites et mes erreurs !

Séance 1

1) Sans barre au sol, face à un obstacle (ou à la lice de la carrière). Je me suis mise à côté de ma jument, puis l’ai invitée à déplacer ses hanches, puis ses épaules, puis ses hanches, puis ses épaules, et ainsi de suite. D’abord via des pressions légères, puis en la pointant avec mon stick. Attention à ne pas vous éterniser à cette étape, au risque d’avoir du mal ensuite à déplacer les hanches et les épaules en même temps !

2) Quand ma jument a compris ce que j’attendais, j’ai ensuite demandé les hanches et les épaules en même temps, toujours en étant sur le côté.

3) Ensuite, je me suis mise face à elle, de l’autre côté de l’obstacle, et j’ai de nouveau demandé le déplacement latéral. Pour cela, je mettais sa tête légèrement sur le côté vers lequel on se dirigeait, et j’utilisais mon stick (sans la toucher) pour lui faire comprendre qu’elle devait se déplacer sur le côté. Elle a très rapidement fait le lien avec ce qu’on avait vu juste avant.

Cette séance a duré une trentaine de minutes, avec des pauses et en changeant d’exercice de temps en temps afin de ne pas la blaser. Au début, je récompensais à chaque fois qu’elle faisait un pas sur le côté. A la fin de la séance, j’arrivais à enchaîner 2 à 3 pas corrects (je n’ai jamais demandé davantage).

Séance 2

Pour la seconde séance, j’ai commencé par refaire la même chose qu’à la première, mais bien plus rapidement. Joye a tout de suite compris ce que j’attendais d’elle, aussi j’ai complexifié l’exercice : j’ai laissé l’obstacle pour l’empêcher d’avancer, mais j’ai ajouté une barre par terre devant afin de commencer à l’habituer à se déplacer au-dessus d’une barre.

Cela me semblait être une bonne idée sur le coup, mais malheureusement Joye n’a pas aimé avoir une barre sous elle, elle ne cessait de marcher dessus. Tout est rapidement devenu très brouillon. Pire encore, j’avais oublié mon stick et mes aides étaient moins claires !

J’ai fini par enlever la barre au sol afin de revenir au dispositif initial. Joye s’est toute de suite montrée bien plus concentrée, mais le mal était fait : cet exercice lui sortait par les yeux, malgré mes carottes et mes nombreuses pauses. J’ai préféré arrêter la séance, et tant pi si l’on n’avait pas progressé.

Si, comme moi, vous vous rendez compte que vous allez trop vite avec votre cheval, acceptez de revenir en arrière. Mieux vaut repartir sur des choses basiques (et ce d’autant plus lorsqu’il s’agit de l’apprentissage d’un nouvel exercice), que de prendre le risque de rentrer en conflit avec son cheval.

N’hésitez pas en outre à ponctuer la séance de courtes pauses et de varier un peu les exercices en lui demandant des choses qu’il maîtrise mieux : c’est bon pour le moral !

Lire aussi : comment récompenser son cheval au travail ?

Séance 3

Pour cette troisième séance, j’étais regonflée à bloc. Cette fois-ci, j’avais bien pris mon stick. Et j’avais décidé de travailler uniquement sur une barre au sol, sans mettre de mur devant.

Comme elle avait semblé montrer des inquiétudes lors de la dernière séance, dans un premier temps j’ai simplement commencé par la faire passer au pas au dessus de la barre, puis à lui demander de s’arrêter au-dessus (les antérieurs d’un côté, les postérieurs de l’autre). J’ai également demandé quelques pas de reculers au-dessus, et autres variantes.

Ce travail initial a duré moins de 5 minutes, Joye s’est très vite acclimatée.

Lorsque j’ai vu qu’elle était bien zen, j’ai recommencé le travail du déplacement latéral. Pour cela, je tenais la longe très court (en réalité, je tenais carrément le noeud de mon licol éthologique) avant d’empêcher tout mouvement en avant, et j’agissais avec mon stick pour l’inciter à se déplacer latéralement. Là encore, au départ je récompensais dès le premier pas. Puis au deuxième. Puis au troisième. Puis seulement quand elle avait fait l’exercice en entier.

Après quelques essais, elle a eu un déclic. J’ai remarqué que je n’avais plus aucune tension dans le licol, aussi j’ai décidé de lui donner quelques centimètres de mou. De plus en plus au fil des essais. Et quand elle recommençait à partir vers l’avant, je revenais simplement au noeud du licol pendant un pas ou deux, avant de relâcher la pression lorsqu’elle repartait sur le côté.

En fin de séance, elle commençait à le faire vraiment bien. Ô bien sûr tout était perfectible ! Par exemple, elle ne croisait pas encore totalement les membres, elle faisait plutôt des « pas chassés » par moments. Mais je sentais qu’elle avait compris l’exercice, et c’était tout ce qui m’importait.

Pour le fun, j’ai enlevé le licol et j’ai demandé l’exercice en liberté. Devinez quoi ? Elle m’a fait du premier coup 3 pas de côté ! (avant, bien sûr, de s’éloigner d’un air las !). Trop fière ! J’ai arrêté ma séance là-dessus.

4ème séance

Pour ma 4ème et dernière séance, j’ai commencé par demander 2 ou 3 passages en licol. Et miracle, elle les a fait du premier coup ! Je n’avais même pas besoin de tenir la longe, elle ne partait pas vers l’avant. Comme quoi, j’avais bien senti qu’elle avait compris l’exercice la fois d’avant ^^

Et alors que ce n’était pas du tout prévu initialement, j’ai décidé de finalement travailler uniquement en liberté durant la séance.

Comble de l’ironie, le plus difficile fut de la positionner correctement sur la barre : soit elle voulait aller brouter, soit elle voulait rester collée à moi. J’ai honte, mais j’avais vraiment beaucoup de mal à l’arrêter avec les antérieurs d’un côté et les postérieurs de l’autre x) Comme quoi, les difficultés ne sont pas toujours là où on les attend.

Voilà le résultat :

Bien évidemment, tout est encore perfectible, mais j’étais ravie d’obtenir un tel résultat en seulement 4 séances. Pour la petite anecdote, j’ai redemandé l’exercice à ma jument il y a quelques jours, on ne l’avait pas travaillé depuis 3 mois et elle s’en rappelait très bien. Je ferai sans doute une nouvelle vidéo prochainement 🙂

A votre tour !

Envie d’essayer cet exercice ? Filmez-vous et postez votre vidéo en commentaire !

Si vous rencontrez des problèmes avec votre cheval ou avez des questions, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire afin que nous puissions vous aider.

Qu’aimeriez-vous comme type d’exercice le mois prochain ? Plutôt un exercice de dressage ? De saut ? De travail à pied ? … Dîtes-nous tout !

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Equifeel : à la découverte d’une discipline qui se pratique à pied !

Avez-vous déjà entendu parler de l’Equifeel ? L’Equifeel est une discipline équestre récente, dont la particularité réside dans le fait que le cavalier est… à pied ! Eh oui, cette discipline est une véritable ode au travail à pied, chose […]

Lire la suite

l'exo du mois

L’exo du mois #10 : le va et vient

Ce mois-ci, on repart sur du travail à pied, avec un exercice d’equifeel très intéressant : le va et vient. Le dispositif Cet exercice d’equifeel ne nécessite que peu de matériel : 2 barres et 6 plots. Voici comment les […]

Lire la suite

J’ai testé pour vous : un deuxième stage avec Ludovic Fournet

Le weekend dernier, j’ai pu profiter d’un stage d’éthologie avec Ludovic Fournet, en tant qu’auditeur libre. Contrairement au précédent stage qui avait concerné le travail à pied, cette fois place au travail monté ! Matin : séance en licol éthologique […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie d'être mieux organisée ?

    Vous êtes à la recherche d'un outil pour devenir plus organisée et plus épanouie ?

    À mi-chemin entre le planner équestre et le coach perso, le le Carnet Cavalière XL vous aidera à être plus efficace et sereine.

    Retrouvez de quoi suivre vos séances, votre budget et les soins de votre cheval, ainsi qu'une trentaine d'idées d'exercices, de nombreuses recettes DIY, et bien d'autres surprises à découvrir !

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour <3

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous montez à cheval ou pratiquez le travail à pied ? Vous aimeriez progresser dans votre discipline et devenir encore meilleur ? 

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous. Il vous aidera à définir des objectifs clairs et réalistes, mais aussi à définir votre chemin pour les atteindre. Grâce à ce carnet, réalisez un auto-bilan de chacune de vos séances de travail, avec bienveillance et impartialité. Les progrès seront rapidement au rendez-vous !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    38 Partages
    Partagez38
    Enregistrer
    Tweetez