Génétique des robes : le cheval bai


Dans le précédent article consacré à la génétique des robes, je vous avais parlé des deux robes de base : la robe alezane et la robe noire. Je vous avais expliqué qu’elles résultent toutes deux d’un même gène, le gène Extension. J’avais terminé l’article en vous annonçant qu’un cheval noir et un cheval alezan pouvaient donner naissance à un poulain bai.

Aujourd’hui, je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

La robe baie

A quoi ressemble la robe baie ?

Un cheval bai a le corps de couleur marron à rougeâtre, avec les crins et les extrémités noirs. Des pigments noirs sont également présents autour des oreilles ainsi qu’au niveau du nez.

Il existe plusieurs variantes de cette robe (liste non exhaustive) :

  • Bai standard : c’est le bai classique, le corps est marron rougeâtre ;
  • Bai cerise : le corps est rouge orangé ;
  • Bai clair : le corps est jaunâtre ;
  • Bai foncé : le corps est rouge foncé voire marron ;
  • Wild bay : la robe ressemble fortement au bai standard, sauf que ses extrémités noires sont beaucoup plus petites, elles s’arrêtent aux fanons alors que les autres chevaux bais ont du noir jusqu’au-dessus du genou ;
  • Blood Bay : le corps a une couleur rouge sang très foncé, parfois même presque violet ;
  • Bai brun : le corps est plus foncé que le bai standard et les poils du corps contiennent du noir.

La robe baie et la génétique

Le gène Agouti

La robe baie nait à partir de deux gènes : le gène Extension et le gène Agouti. Le gène Agouti est en fait un gène de dilution, c’est-à-dire qu’il permet d’éclaircir les pigments créés par un autre gène. Il a pour particularité de ne fonctionner QUE sur les pigments noirs et de ne toucher qu’aux poils du corps.

Ce gène est noté A dans sa version dominante et a dans sa version récessive.

Le gène Agouti sur une base noire

Le gène Agouti est un gène dit dominant. Il suffit en effet qu’au moins un des deux allèles du gène soit sous sa forme dominante pour qu’il se manifeste. Ainsi, et peut-être l’aurez-vous déjà compris, un cheval bai est tout simplement un cheval noir (homozygote ou non) dont la couleur a été diluée par la présence du gène Agouti. Voilà pourquoi la robe baie est si fréquente !

Si en revanche les deux allèles de ce gène sont présents sous forme récessives, le poulain sera noir.

Le gène Agouti sur une base alezane

Je l’ai mentionné un peu plus haut : le gène Agouti n’interfère QUE sur les pigments noirs. La robe alezane étant dénuée de pigments noirs (ee), un cheval alezan peut parfaitement être porteur du gène Agouti et ainsi donner naissance à des poulains bais lorsqu’il est croisé avec un cheval noir.

Du côté des génotypes

Voici la liste des différents génotypes possibles que peuvent avoir un cheval noir, un cheval bai et un cheval alezan, en prenant en compte les gènes Extension et Agouti :

  • Robe baie : AAEE, AAEe, AAeE, AaEE, aAEE, AaEe, AaeE, aAEe et aAeE (au moins un gène Extension et un gène Agouti sous leur forme dominante) ;
  • Robe noire : aaEE, aaEe et aaeE (au moins un gène Extension sous sa forme dominante, et les deux gènes Agouti sous leur forme récessives) ;
  • Robe alezane : AAee, Aaee, aAee et aaee (le gène Extension est forcément sous sa forme récessive, le gène Agouti n’a pas d’importance).
De par son génotype, la robe baie est l'une des plus courantes.

De par son génotype, la robe baie est l’une des plus courantes.

 

Dans le prochain article consacré à la génétique, nous verrons un autre gène de dilution : le gène crème ! Un gène à l’origine de nombreuses robes : palomino, perlino, cremello… Et bien d’autres encore !

Sources photos : Wikipédia

Génétique des robes : le cheval bai
Notez cet article