choisir un étalon pour saillir ma jument : les 6 critères à prendre en compte
Publié le 01/09/2023
Auteur :
Catégorie : Élevage

Élevage Choisir un étalon : 6 critères à prendre en compte

Lorsque l’on décide de mettre sa jument à la reproduction, il faut bien évidemment choisir un étalon. Une longue quête pour certains, une évidence pour d’autres. Nous vous donnons ici les clés pour bien sélectionner votre étalon !

01# Choisir un étalon : pour quelle méthode de saillie opter ?

Le mode de saillie de votre jument est l’un des premiers choix à effectuer quand se pose la question de choisir un étalon. Chacune des méthodes comporte effectivement ses avantages et inconvénients.

En fonction de votre choix (saillie en liberté, en main ou artificielle), vous aurez un accès à un panel d’étalons différent. En effet, tous les propriétaires n’acceptent pas tous les modes de saillies. Certains étalons vont être accessibles seulement en insémination artificielle (fraîche et/ou congelée), d’autres uniquement en saillie en main ou en liberté.

💡 Petit rappel des différences entre méthodes d’insémination artificielles (IA) :

  • Insémination Artificielle de semence Fraîche (IAF) : elle peut être faite en IA Réfrigérée (IAR) ou IA immédiate. L’IAR consiste à conserver la semence au réfrigérateur 12 à 24h avant insémination. Cette dernière peut se faire sur place ou après transport de la semence. A contrario l’IA immédiate, comme son nom l’indique, est faite sur place dans l’heure qui suit le prélèvement.
  • Insémination Artificielle de semence Congelée (IAC) : le sperme est congelé et peut ainsi être conservé plusieurs années. Il est facilement transportable. Malheureusement, la congélation altère la fertilité du sperme. L’IAC nécessite donc des juments avec une bonne fertilité et un suivi de leur cycle d’autant plus rigoureux.

Ainsi, commencez par définir la méthode de saillie. Cela vous évitera de perdre du temps à comparer des reproducteurs incompatibles avec ce premier critère. Pensez également à délimiter le secteur géographique dans lequel vous êtes prêt à déplacer votre jument. Pour de l’IAR transportée ou de l’IAC la prise en charge de la jument pourra se faire dans n’importe quel centre d’insémination. Pour les autres techniques vous devrez la déplacer sur le lieu où réside l’étalon.

Attention : certains stud-books imposent des méthodes de reproduction. Par exemple, celui du Pur-sang Anglais n’autorise que la monte naturelle. Quant aux Trotteurs Français, l’utilisation de l’IA peut se faire uniquement avec de la semence en frais, sur le lieu de prélèvement de l’étalon (cela ne concerne que les poulinières stationnées en France).

La rédac témoigne

Même si je souhaitais choisir la monte naturelle, cela s’avérait difficile de trouver un étalon disponible dans la race choisie (SF). De ce fait, il était prévu qu’elle soit inséminée en frais par un étalon de ma région. J’ai dû y renoncer faute de pouvoir emmener ma jument au haras (à cause du confinement, période de Covid oblige). Comme elle avait à priori une très bonne fertilité, nous avons essayé une IAC avec ce même étalon. Elle a pris du premier coup !

Aquilain

J’ai choisi l’IAC pour des raisons de praticité, car le centre d’insémination n’était pas trop loin (1h de route), et parce que je ne souhaitais pas de monte naturelle vu sa fragilité au niveau du ménisque (ndlr cartilage du genou). De plus, l’étalon choisi n’était distribué qu’en IAC.

Elisandre

02# Prendre en compte la fertilité lors du choix de l’étalon

La fertilité est un critère important dans le choix de l’étalon. En particulier si vous désirez opter pour une insémination artificielle, qui nécessite des individus plus fertiles qu’en monte naturelle pour bien fonctionner.

💡 La fertilité des étalons utilisés en IAC est généralement testée : seuls les étalons dont la semence reste suffisamment fertile après congélation sont acceptés afin d’être commercialisés.

Il est possible de calculer une estimation du taux de fertilité d’un étalon, appelé taux de fertilité apparent, grâce aux informations disponibles sur sa fiche des Haras Nationaux. Sachez que la moyenne est de 60%.

Pour cela, rendez-vous dans la rubrique “Reproduction” puis sur “Bilan de Reproduction”. Utilisez la formule suivante pour calculer le taux de fertilité de l’étalon :

(Total Mises-Bas + Total de juments déclarées avortées) / Total de Saillies

Par exemple, ici on obtient (44+2)/69 = 0,66. Soit un taux de fertilité de 67%.

Retrouvez Cheval Partage sur YouTube

Cheval partage a désormais sa propre chaîne YouTube. Abonnez-vous pour être sûr de ne rater aucune de nos vidéos ! Au programme des prochaines vidéos : séances commentées, tests de produits, tutoriels, idées d’exercices, réflexions équestres… Mais toujours dans le respect et l’amour du cheval.

Abonnez-vous

03# S’intéresser aux caractéristiques physiques de l’étalon

Il convient de choisir un étalon adapté aux spécificités de la jument. L’objectif est d’en conserver les qualités, tout en corrigeant ses défauts. Deux stratégies sont alors possibles :

Le physique du cheval détermine ses capacités sportives. De bons aplombs sont tout aussi importants pour sauter que pour faire de la randonnée
  • Choisir un étalon avec une morphologie proche de la jument qui corrigera aussi ses défauts,
  • Choisir une morphologie très éloignée pour l’améliorer.

L’avantage de la seconde est de potentiellement permettre une plus forte amélioration. Toutefois, plus la différence génétique est grande, plus le résultat est aléatoire ! En effet, la génétique relevant du hasard, le poulain risquerait de se retrouver avec une mauvaise combinaison, et d’ainsi obtenir l’effet totalement inverse.

Quoiqu’il en soit, l’ensemble de la conformation de la jument est à étudier afin de trouver l’étalon adapté. En cas de doute n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel.

💡 Dans les catalogues d’étalons et sur les sites des haras vous pourrez trouver ce que chaque étalon a l’habitude de transmettre à sa descendance. C’est une information essentielle car chaque étalon “marque” ses poulains de façon différente (il va leur transmettre son dos, son mental, sa force… ou pas !). Vous aurez parfois même une description des juments qui lui correspondront le mieux. Pour savoir cela il est nécessaire qu’ils aient déjà des produits, idéalement adultes. Ainsi pour les jeunes étalons vous ne trouverez généralement qu’une description de leurs qualités propres.

💡 L’analyse des indices génétiques (BSO, BDR, BCC), donne une indication sur la capacité d’amélioration d’un étalon dans une discipline donnée. Ils seront par conséquent abordés dans un prochain article. Car attention : un bon performer n’est pas forcément le meilleur des reproducteur ! Ce serait trop simple sinon 😉

Déterminer les critères physiques, l’expérience de la rédac :

Ma jument possède une bonne conformation, sans défaut majeur (seulement un peu bas jointée sur certains membres), et qui me plait. Son physique lui permet d’être agréable sous la selle pour un niveau amateur et lui offre une belle polyvalence. J’ai donc choisi un étalon qui permettrait de conserver son modèle, avec de bons aplombs. L’important restait surtout que le poulain puisse être en bonne santé 🙂

Aquilain

Je souhaitais une avant main plus puissante que celle de ma jument et apporter un peu d’os sans trop alourdir le modèle pour bien rester dans un modèle “sport”. Je cherchais surtout à améliorer ses allures car si ma jument a une arrière main puissante, elle est très étriquée de devant, avec un poitrail assez étroit. Le but était de produire un poulain un peu plus équilibré dans le physique, avec un peu plus d’élasticité et de rebond.

Elisandre

04# Ne pas négliger les caractéristiques mentales de l’étalon

La transmission du mental

Saviez-vous que les chevaux transmettent leur physique, mais aussi leur caractère à leur descendance ?

Par exemple, l’émotivité et le comportement au saut d’obstacles sont des éléments très héritables. Qu’est-ce que cela signifie ? Plus un élément est héritable, plus l’influence de la génétique est importante. C’est-à-dire que le hasard et l’environnement dans lequel il évoluera (mode de vie, apprentissages, expériences…) auront une moindre influence dessus. Sachant cela, vous comprendrez qu’il est donc essentiel de sélectionner votre futur étalon également par rapport à ses caractéristiques mentales.

Mais attention ! Cela ne veut pas dire pour autant que l’environnement n’a pas son importance !

➡ Prenonsl’exemple d’un caractère physique très héritable : la longueur de la foulée au galop. Ainsi, avec le travail vous pourrez faire varier quelque peu son amplitude de base (comme un humain qui travaille sa force et sa souplesse), mais pas la changer radicalement. Votre poney ne va pas passer à des foulées de cheval parce que vous faites passer des barres au sol ! L’évolution inverse est valable aussi : un cheval démusclé ou avec une douleur ne pourra pas utiliser son plein potentiel et pourra avoir un galop plus étriqué.

Mental et discipline

Selon la discipline à laquelle vous destinez votre poulain, les critères ne seront pas les mêmes :

  • pour de la randonnée ou un cavalier débutant on choisira plutôt un étalon calme et froid,
  • pour de la compétition il sera nécessaire que le cheval ait plus de sang afin d’être réactif sous la selle. Toutefois attention, un cheval trop émotif ne sera pas forcément une meilleure chose !

Votre niveau est également à prendre en considération. Certains étalons de sport produisent des poulains avec un mental trop délicat pour des cavaliers amateurs.

Le tout étant de trouver le bon équilibre pour que le poulain soit bien dans ses sabots. L’objectif étant qu’il devienne un futur compagnon de confiance.

choisir un étalon : le mental du reproducteur a aussi son importance
Le mental est essentiel à prendre en compte, qu’il s’agisse d’un futur compagnon de balade ou de compétition !

Prise en compte du mental, l’expérience de la rédac :

Il s’agissait d’un critère extrêmement important pour moi. J’ai la chance d’avoir une jument avec beaucoup de sang mais un très bon self-control, ce qui la rend très polyvalente et parfaite pour un amateur (évidement que je suis objective :mrgreen: ). J’aime “autant” faire une balade qu’une journée de compétition, donc je souhaitais retrouver les mêmes qualités chez mon poulain. J’ai choisi un étalon avec du sang mais réputé pour son bon mental : tant compétitif que doux. Pour l’instant, je retrouve tout cela chez Linkipit !

Aquilain

Etant donné que je produis du poney, il est évident que j’y ai fait très attention. Ma priorité était donc d’avoir un étalon très bien dans sa tête, montable et manipulable par des enfants. Ma jument n’étant pas forcément facile sous la selle et ayant du sang pour dix, je cherchais un étalon facile à croiser avec ce type de jument. Et je crois que le pari est plus que réussi en voyant le beau petit mâle très bien dans sa tête qu’elle a sorti !

Elisandre

05# Quels papiers pour mon futur poulain ?

❓ Tout d’abord : que sont les papiers d’un cheval ? Il s’agit du document d’identification du cheval, édité par le SIRE. Différentes informations propres au cheval y sont indiquées, dont sa race. Ce document est obligatoire, et pour prétendre à une race le poulain (ou plutôt ses parents) doit répondre à quelques critères.

Conditions d’obtention des papiers

La race seule d’un étalon ne lui assure pas forcément de pouvoir produire dans sa race. Et à l’inverse, un étalon peut très bien être approuvé et produire des poulains d’une race différente de la sienne ! En effet, chaque Stud-Book impose des conditions spécifiques, auxquelles doit également répondre la mère.

En règle générale, l’étalon doit être approuvé dans la race que vous avez choisie pour pouvoir y inscrire votre poulain, du moins, si vous souhaitez que celui-ci soit Pleins Papiers.

Il est aussi possible de produire en Origines Constatées” (OC), un poulain avec une affiliation mais sans race, dans le cadre d’un croisement par exemple.

La catégorie “Origines Non Constatées” (ONC) existe également. Cette catégorie correspond au cheval dont la traçabilité des origines n’est pas possible (pas de déclaration de saillie et/ou de naissance) et permet de répondre à l’obligation d’identification. Pensez donc bien à effectuer les démarches nécessaires si vous ne souhaitez pas avoir un cheval ONC.

Quel intérêt pour mon cheval d’avoir des papiers ?

L’intérêt premier de faire naître un cheval plein papiers est de garantir qu’il correspondra aux critères de la race. Chaque Studbook définit des caractéristiques physiques et mentales qui lui sont propres, et garantissent un “profil type”. Par exemple, si je vous parle de Frison ou de Connemara, ce n’est pas la même image qui vous viendra en tête !

Pour autant il est important de garder à l’esprit que la race est un critère parmi les autres, et qu’un cheval reste avant tout un individu avec ses propres particularités. Dans une même race, vous pourrez trouver des individus véritablement “très” différents.

Si l’on envisage que le futur poulain devienne lui-même reproducteur dans une ou plusieurs races, il est important qu’il ait des papiers qui le lui permettent.

Enfin, l’accès à la compétition est restreint pour les ONC. Ces chevaux ne peuvent participer qu’aux épreuves Club et ne peuvent accéder aux circuits Poney, Amateur et Pro.

Choix des papiers, l’expérience de la rédac :

Ma jument est Selle Français (SF), j’ai donc préféré continuer dans cette race. Elle m’a permis de faire naître un poulain SF bien dans sa tête et avec une génétique pour être polyvalent, idéal pour un amateur.

Aquilain

Je voulais à minima pouvoir produire du OC ou du PP. Le poulain étant destiné à la vente, c’était un point important pour moi. Le fait de croiser une jument Connemara avec un étalon DRP (poney de selle allemand) a permis d’obtenir des papiers PFS (Poney Français de Selle). Mon poulain est donc Plein Papiers.

Elisandre
Cheval cremello disposant de 2 gènes crème

06# Et la robe dans tout cela?

La robe de l’étalon est un critère secondaire, qui ne devrait être considéré qu’après les critères morphologiques et mentaux. À partir de là, libre à vous de faire un croisement qui permet d’obtenir l’une des robes que vous souhaitez !

S’il s’agit dans la majorité des cas d’une pure question d’esthétisme, la robe peut également influencer la santé dans certains cas. Ainsi, les chevaux à la peau rose (tel que les blancs) peuvent être sujets aux coups de soleil. Au final, la robe pose surtout problème pour les chevaux gris, davantage prédisposés au développement de mélanomes. Il s’agit de tumeurs qui peuvent être bénignes ou malignes. Selon l’endroit où elles se situent, elles peuvent causer de réels problèmes de santé pour le cheval (difficulté à faire ses crottins lorsqu’ils sont localisés au niveau de l’anus par exemple).

➡ Si vous désirez obtenir un poulain d’une robe en particulier, pensez à vous renseigner sur la génétique des robes des chevaux.

La robe de l’étalon, l’expérience de la rédac :

La robe n’était pas un critère déterminant pour moi, même si j’admets que certains étalons SF pies m’ont fait de l’oeil haha. Je souhaitais uniquement éviter un gris à cause du risque de mélanomes. Finalement j’ai opté pour un bel alezan ! Avec ma jument bai le poulain allait donc être bai ou alezan. (Spoiler : il est bai brun ! 😀 )

Aquilain

Pour la robe je n’avais aucun critère, ma jument étant grise et non testée, j’avais majoritairement une chance d’avoir un poulain qui finirait gris ! Finalement j’ai obtenu un poulain bai !

Elisandre

06# Choisir un étalon : combien coûte une saillie ?

Dernier critère à prendre en compte lors du choix de votre étalon : le coût de la saillie.

Comme vous pouvez vous en douter, la saillie d’un étalon de sport avec des résultats est plus coûteuse que celle d’un étalon de loisir. Votre budget vous permettra ainsi d’exclure d’emblée certains étalons. Et ce n’est pas forcément un mal ! Rien ne sert d’acheter la saillie d’un cheval de CSI 5 étoiles si vous souhaitez avoir un poulain pour vous faire plaisir en loisir 😉

De plus, en règle générale, une saillie avec une semence congelée (IAC) coûte plus cher qu’une monte naturelle. Ce surcoût est dû au prix plus élevé de la semence, mais aussi à l’acte d’insémination, au séjour au haras et aux échographies à prévoir sur place. Pour la monte naturelle, il est généralement demandé que la jument soit testée afin de s’assurer qu’elle ne contamine pas l’étalon avec une maladie sexuellement transmissible.

D’autres éléments peuvent avoir un impact sur le prix de la saillie, comme la race de l’étalon, ou encore sa robe.

❗ Attention, gardez en tête que le prix de la saillie n’est pas la seule somme à débourser. Il vous faudra également prévoir un budget pour les échographies de suivi, l’éventuelle pension de la jument, l’alimentation de la jument, les soins divers… Nous aurons l’occasion d’en reparler dans de futurs articles 🙂

Conclusion

Choisir un étalon demande ainsi de prendre en compte des paramètres tant lié à la capacité de l’étalon à se reproduire que des caractères qu’il pourra possiblement transmettre à sa descendance.

C’est à vous de déterminer vos attentes et besoins afin de trouver l’étalon qui conviendra à votre jument et vos projets ! N’oubliez pas que ceci ne représente que la moitié de la préparation, car d’autres critères sont aussi à évaluer chez la jument que l’on souhaite mettre à la reproduction.

Sources : EVOLUTIONIFCE : Calcul de FertilitéIFCE : L’héritabilitéRèglement du Studbook Trotteur

Cavalière polyvalente depuis maintenant 19 ans, je suis accompagnée par mes deux acolytes : ma petite jument et son poulain. Éthologie, santé, nutrition, bien-être animal et environnement me passionnent. Mes études se poursuivent donc actuellement en école d'ingénieure agronome.

Poster un commentaire

Commentaires publiés

1 commentaire.

  • Bonjour, merci pour cet bel article! Il est très bien détaillé !

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Faire naître un poulain : quels critères regarder chez sa jument ?

Faire naître un poulain de sa propre jument, puis le voir grandir, peut faire rêver plus d’un cavalier. Toutefois la mise à la reproduction demeure un projet qui demande réflexion et anticipation. Étant moi-même passée par là avec ma propre […]

Lire la suite

les chaleurs chez la jument

Zoom sur l’activité ovarienne de la jument

Nous connaissons tous au moins une jument particulièrement caractérielle à certaines périodes. Apparemment, ce serait dû à ses « chaleurs »… Mais en fait, c’est quoi les chaleurs ? Comment l’activité ovarienne fonctionne-t-elle chez la jument ? A-t-elle des règles ? Et en cas de […]

Lire la suite

Les soins post-poulinage : le cas de la poulinière

Qui n’a jamais rêvé d’assister à la naissance d’un poulain ? Que cela soit une première ou une activité régulière, cette étape de la reproduction reste source de stress et d’émotions pour la personne qui s’en occupe. Or, le travail […]

Lire la suite

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Newsletter

Rejoignez la newsletter gratuite et recevez toutes les actualités de Cheval Partage : nouveaux articles, nouvelles vidéos, promotions en cours... Pas de spam, et vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En cours d'inscription...

Merci pour votre confiance !

Mon panier0
Votre panier est vide :(
Continuer les achats
0
1 Partages
Partagez
Enregistrer1
Tweetez