Publié le 24/05/2014
Auteur :
Catégorie : Entretien du cheval

Entretien du cheval L’obésité chez le cheval

On n’accorde souvent trop peu d’importance au surpoids chez les chevaux, c’est pourtant une des principales cause de mauvaise santé générale chez le cheval. Tout cavalier-propriétaire préfèrera voir son cheval trop gros que trop maigre mais cela ne signifie pas pour autant qu’il est en meilleure santé.

Risques et conséquences de l’obésité chez le cheval

Les chevaux trop gros sont davantage exposés à certaines pathologies telle que l'arthrose
Les chevaux trop gros sont davantage exposés à certaines pathologies telle que l’arthrose

Risques chez les chevaux atteints d’arthrose

Chez les chevaux atteints d’arthrose, l’obésité peut être un facteur aggravant. En effet, un cheval obèse, non seulement se déplace moins, mais surtout est plus lourd sur ses membres. Or les articulations d’un cheval atteint d’arthrose sont fragiles et douloureuses. Si le cheval est plus lourd, les articulations doivent supporter un poids plus important, ce qui les éprouve davantage.

L’arthrose est également une pathologie qui s’aggrave avec l’immobilité, un cheval qui se déplace beaucoup, fait travailler ses muscles et ses articulations et les entretient, réduisant ainsi les raideurs et douleurs de l’arthrose. Un cheval se déplaçant moins, ou moins longtemps aura donc des articulations plus douloureuses et se dégradant plus rapidement.

Danger pour les jeunes chevaux

Le surpoids est également un facteur de modification de la croissance des jeunes chevaux.

Jusqu’à 6 ans, les chevaux sont encore en croissance. Ils se forment, développent leur musculature, leur ossature, leurs aplombs. L’obésité chez les jeunes chevaux les force à se tenir différemment et les empêche de développer de bons aplombs. Même conséquence pour leur ossature qui se trouve modifiée et favorise l’apparition future de maladies osseuses telle que l’ostéochondrose.

La fourbure

La fourbure est certainement la principale conséquence de l’obésité chez le cheval :  la plus directe et la plus destructrice aussi, pouvant entraîner, à terme, la mort du cheval. Cette maladie est due à l’absorption d’herbe trop riche ou à l’obésité qui diminue la vascularisation du pied. Au printemps, les premières pousses d’herbe sont les plus riches, et les chevaux, après un hiver généralement au foin, se goinfrent facilement de toute cette herbe !

La douleur provoquée par la fourbure est, selon de nombreux vétérinaire, l’une des pires que peut ressentir un cheval au cours de sa vie. De plus, un cheval qui a déjà été atteint par la fourbure une fois sera sujet à des fourbures chroniques, chaque fois plus destructrices pour l’organisme, et chaque fois plus difficile à guérir.

C’est pour cette raison qu’il est important de ne jamais laisser un cheval passer la barre de la 1ère fourbure, et que le maintien de son poids est si important.

Pathologies associées

L’obésité est aussi associée à d’autres problèmes physiques et pathologies. Elle provoque notamment une intolérance à l’effort et peut favoriser les coups de sang.

Le cheval obèse peut également être sujet à des lipomes abdominaux (tumeur du tissu adipeux) qui peuvent s’étirer et dégénérer jusqu’à provoquer des coliques. Les lipomes peuvent grossir jusqu’à étrangler une partie de l’intestin.

Solutions proposées face à l’obésité

Pour éviter d’en arriver à des stades extrêmes pouvant être dangereux pour le cheval, il est important d’intervenir rapidement pour lutter contre l’obésité.

Rétablir une bonne alimentation

Calcul de la ration

Une ration bien calculée est la clé pour le maintien d'un poids correct
Une ration bien calculée est la clé pour le maintien d’un poids correct

Après avoir calculer le poids de votre cheval, vous pouvez estimer plus précisément la ration à donner à votre cheval.

Ces calculs sont souvent compliqués et ne sont pas toujours accessibles pour un propriétaire non initié aux diverses rations possibles. Il existe un calculateur de ration qui vous permet de vous faire une idée de la ration à donner à votre cheval.

Pour l’utiliser de la plus simple manière :

  •  Entrez le poids de votre cheval, son sexe, et son type de travail
  • Cliquer sur « Besoins » pour calculer ses besoins, et choisissez dans la liste à droite, selon vos possibilités, les associations d’aliments que vous souhaitez donner
  • Entrez les aliments dans chacune des 3 cases (ou moins si ration à 1 seul ou 2 aliments)
  • Cliquer sur « Ration automatique ». Dans « Qté » vous obtenez la quantité de chaque aliment, en kg, à donner à votre cheval.

Ces calculs sont bien évidemment utiles pour un cheval au box/paddock.

Pour un cheval en box, les rations devront être fractionnées en plusieurs repas (3 à 5 repas par jour étant le nombre idéal). Dans la nature le cheval passe plus de 12h à manger, en fractionnant les repas, vous limitez non seulement l’ennui, mais vous permettez également à l’estomac du cheval de se vider entre chaque repas, ce qui améliore la digestion et évite donc les prises de poids.

Cas d’un cheval au pré

Pour un cheval au pré, il est difficile d’estimer la quantité qu’il ingurgite chaque jour. Il est toutefois possible de créer des parcelles mobiles et temporaires, dans lesquelles les chevaux resteront jusqu’à quasi-épuisement de l’herbe disponible. Vous pourrez alors déplacer ou agrandir la parcelle afin de rajouter de l’herbe. Cette méthode permet de créer de petites parcelles et ainsi de contrôler l’alimentation du cheval.

Garder à l’esprit qu’affamer un cheval n’est pas une solution ! L’idée est de faire une transition entre l’alimentation précédente et la nouvelle alimentation. Pour les rations, pensez à modifier les aliments et/ou les quantités petit à petit.

Conserver un travail régulier

La meilleure solution pour faire perdre du poids ou pour maintenir en état un cheval, c’est de conserver un exercice régulier. Toutefois, la graisse et la sueur ne font pas bon ménage et il faut être vigilant lors du travail d’un cheval en surpoids. Il est fatigué plus rapidement et tolère moins facilement l’effort. Un effort trop important et inhabituel est dangereux pour n’importe quel cheval.

S’il est habitué à un travail régulier, conservez ce travail, éventuellement en augmentant la fréquence ou la durée. Si votre cheval était au repos, reprenez doucement un rythme de travail. Commencez par des séances courtes, au pas et au trot uniquement, 1 à 2 fois par semaine. Augmentez petit à petit la durée, la fréquence et la proportion de trot par rapport au pas, puis ajoutez du travail au galop.

Tous les chevaux réagissent différemment, alors restez attentif à tous signe de fatigue importante. Évitez les séances sous de fortes chaleurs et stoppez le travail lorsque le cheval transpire.

Surveiller l’évolution

Un suivi régulier du poids du cheval est la clé pour réussir une perte de poids et/ou un maintien du poids du cheval. Pensez à ré-estimer le poids de votre cheval régulièrement afin de vérifier l’évolution. Si votre cheval perd du poids, recalculez ponctuellement sa ration pour être sûr de toujours lui donner ce dont il a besoin.

La phytothérapie : un allié dans la lutte contre l’obésité ?

Les feuilles de cassis peuvent être bénéfiques pour faire maigrir un cheval
Les feuilles de cassis peuvent être bénéfiques pour faire maigrir un cheval

Il apparaît que la médecine par les plantes puisse être bénéfique pour des chevaux souffrant d’embonpoint ou d’obésité

Le bouleau blanc, le cassis ou le groseillier, de part leur aspect dépuratif, sont indiqués en cas d’obésité et en prévention de la fourbure.

Vous pouvez ajouter les feuilles séchées et pulvérisées dans la ration à raison de 20g par jour matin et soir pour le bouleau, et 300 à 400g maximum pour le cassis ou le groseillier.

Vous pouvez également ajouter du gaillet gratteron, également utilisé pour prévenir la fourbure.

Poster un commentaire

Commentaires publiés

14 commentaires.

  • Bonjour j ai mon cheval au près il ne mange que de l herbes mais et très riches je ne peux pas le change de près car se n ai pas cher moi ces dans une ferme ou il a des vaches ces pour sa que les pré sont très riche mon cheval et un demi trait de par sa mère et anglo par sont père je ne peux pas le monté car suis en arrêt de travail a cause de mes épaules alors mon petit looloo fait du lard dans près j ai bien deux gamine qui me le sorte mais et très gros que puis je faire pour y remédier merci de me dire quoi faire j aime énormément mon gros looloo sans je pourrais pas être heureuse aide moi merci d avance cordialement anne

  • je pense qu’il faut que vous proposiez la demi pension dessus ou que vous le mettiez dans un centre equestre ou il sera monter par les cavalier de la bas

  • Bonjour! Effectivement, c’est une situation un petit peu difficile. Malheureusement, il n’y a pas vraiment de solution miracle, le mieux reste bien sûr de réduire le pré, mais si vous ne pouvez pas le séparer des vaches, effectivement, cela devient compliqué. Est-ce qu’il a accès à la même nourriture que les vaches (si elles ont autre chose que l’herbe : blé, foin, …) ?
    Etes-vous sûr qu’il est vraiment en surpoids? Parfois, les traits/demi-traits paraissent gros alors qu’il ne s’agit que de leur carrure!
    Sinon, si vous pouvez, il est toujours possible de le lâcher dans un rond de longe, ou un paddock, en liberté et de le faire bouger un peu, une sorte de « longe en liberté » pour qu’il se dépense. En ce qui concerne les deux jeunes filles, ont-elles un bon niveau pour s’occuper de lui? Si oui, alors peut-être peuvent-elles le longer? Mais cela reste délicat, car vous êtes responsable de ce qui est susceptible de leur arriver.

    Plus radical, il est possible aussi d’envisager un changement de pension. Je pense notamment à la pension au pair qui semble un bon compromis: votre cheval se trouve dans un centre équestre, où il est monté et travaillé par les cavaliers du club, en contrepartie, vous ne payez pas ou peu de pension et le centre peut très certainement lui trouver un petit paddock où l’herbe sera moins riche! Si vous voulez plus d’information sur la pension au pair, un article est consacré à ce type d’hébergement dans la catégorie « Cavalier propriétaire », « être propriétaire ».

    En espérant vous avoir été utile! 🙂

  • Coucou !
    J’ajouterai que vous pouvez aussi opter pour un panier, qui empêchera votre cheval de manger (ou réduira la quantité absorbée, selon les modèles). Très pratique pour les chevaux en surpoids qui sont dans un pré très riche 🙂

  • Bonjour
    Cet hiver je dois m’occuper des deux chevaux que ma tante vient d’acheter, je les connaît bien, je les montait chez leur ancien propriétaire. Malgré tout, la jument Merens est vraiment obèse, elle a vingt ans et passe toute l’année dans un pré et je crois bien qu’elle ne va pas apprécier de se retrouver seul dans un pré bénéficiant de moins d’herbe et nous n’avons pas non plus assez de fils de piquets, etc … merci de m’aider et merci d’avance !

  • Bonjour !
    Avez-vous pensé à mettre un panier à la jument Mérens ? Cela ne l’empêcherait pas de manger, mais ça réduirait sa consommation. Que mange-t-elle d’autre, juste de l’herbe ?

  • ma ponette (une merens de 6 ans) a pris environ 20 kg ce printemps si mais elle était déjà en surpoids que doit je faire? ma ponette par en pension dans un lycée agricole en septembre pour qu’elle se fasse travailler par des lycéen. je travaille ma ponette tout les jours et elle ne perd pas de poids qu’elle que soit le travail pratiquée lors de la séance, elle n’a pas de complément alimentaire ni l’été ni l,hiver elle mange seulement du foin

  • je ne veut pas opter pour un panier car ma jument ne mange plus et elle a fait mourrir a cause de ça

  • Bonjour!
    La première chose, c’est qu’il ne faut pas oublier que les Merens sont des chevaux avec une forte ossature, et naturellement plus corpulent qu’un cheval de sport moyen.
    Ensuite, même sans complément, si l’herbe est riche, cela peut expliquer son surpoids. Essayez de la mettre dans un paddock restreint avec peu d’herbe, ou de l’herbe haute, bien moins riche que l’herbe rase.
    Pour le travail, cela dépend de ce que vous faites, mais même un travail quotidien, s’il n’est pas suffisamment bien mené, peut ne pas faire maigrir un cheval obèse. C’est toujours un point délicat!
    Si vraiment malgré tous vos efforts, vous ne parvenez pas à la faire maigrir, parlez-en à votre vétérinaire, qui pourra observer la jument et vous conseiller comme il faut !

  • bjr, vous parlez du calcul de la ration par le calculateur de ration mais il est ou se calculateur svp?

  • Bonjour ! Le lien est dans l’article 🙂
    => http://www.chevalmag.com/chevalmag/layout/set/empty/Media/Multimedia/Flash/Hipporation%20

  • merci mais je vous assure que je le vois nul part dans votre article, j’ai regardé au moins 5 fois, bizarre

  • Bonjour, moi je m’occupe d’une ponette shetland qui n’est pas à moi. Elle a tendance a faire de la fourbure, a chaque automne, elle a seulement 4 ans. Elle est dans un pré avec de l’herbe riche et des pommiers. Au niveau de l’alimentation je sais a peu près comment la rationner, en coupant le pré, en ramassant les pommes, etc.. Mais j’aurais voulu savoir qu’elle types d’exercices je pourrai lui faire faire pour la remettre en forme sans la faire souffrir ou quoi que ce soit. On sent qu’elle est très raide dans les jambes, et a une endurance très mince. Merci d’avance

  • Coucou ! Nous avons écrit un article il y a quelques temps sur la fourbure, as-tu eu l’occasion de le lire ? Peut-être que ça pourrait t’aider à mieux comprendre de quoi souffre cette adorable ponette ^^ => « La fourbure : la comprendre, la soigner, la prévenir »

    Concernant les exercices, je ne connais pas du tout ton niveau, ni celui de la ponette, ni même si vous êtes encadrées, mais un excellent moyen, à mon avis, de mettre un cheval en bonne forme physique en douceur c’est tout simplement les balades au pas, si possible avec des dénivelés. Vu que la ponette n’est apparemment pas en super forme, commencer peut-être par des balades avec peu voire pas du tout de dénivelés, et les introduire petit à petit, au fur et à mesure qu’elle gagnera en condition physique 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Vacciner son cheval : quand ? qui ? quoi ?

Si vous êtes propriétaire d’un cheval, la vaccination est un sujet important dont vous devez vous préoccuper. Certains vaccins sont obligatoires, d’autres simplement conseillés en fonction des individus… Pas toujours facile de s’y retrouver ! Quels chevaux doivent être vaccinés […]

Lire la suite

Le « sans céréales » chez les chevaux : décryptage

Si vous nourrissez votre cheval vous même ou si du moins vous vous intéressez à la ration de celui-ci, vous aurez forcément entendu parlé de l’alimentation dite « sans céréales ». De nombreuses marques proposent aujourd’hui cette gamme. Mais pourquoi ? Pour […]

Lire la suite

Administrer un traitement à un cheval : les différentes possibilités

Lorsque l’on est propriétaire ou même demi pensionnaire, il n’est pas rare de devoir administrer un traitement a son cheval : du simple vermifuge aux traitements long ou court terme en injection, faisons aujourd’hui le récap des différentes possibilités. La […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie d'être mieux organisée ?

    Vous êtes à la recherche d'un outil pour devenir plus organisée et plus épanouie ?

    À mi-chemin entre le planner équestre et le coach perso, le le Carnet Cavalière XL vous aidera à être plus efficace et sereine.

    Retrouvez de quoi suivre vos séances, votre budget et les soins de votre cheval, ainsi qu'une trentaine d'idées d'exercices, de nombreuses recettes DIY, et bien d'autres surprises à découvrir !

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour <3

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous montez à cheval ou pratiquez le travail à pied ? Vous aimeriez progresser dans votre discipline et devenir encore meilleur ? 

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous. Il vous aidera à définir des objectifs clairs et réalistes, mais aussi à définir votre chemin pour les atteindre. Grâce à ce carnet, réalisez un auto-bilan de chacune de vos séances de travail, avec bienveillance et impartialité. Les progrès seront rapidement au rendez-vous !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    40 Partages
    Partagez40
    Enregistrer
    Tweetez