masterclass the tack room
Publié le 16/07/2019
Auteur :
Catégorie : Généralités

Généralités J’ai testé pour vous… La masterclass Blooming Riders ! – Jour 2

Il y a quelques jours, je vous faisais un récit complet et sans langue de bois du premier jour de la Masterclass Blooming Riders. Aujourd’hui, place à la deuxième et dernière journée de ce weekend exceptionnel !

Note mars 2020 : Peut-être connaissez-vous plutôt Blooming Riders sous le nom de The Tack Room ? La plateforme a en effet changé de nom récemment. Son concept reste cependant identique !

Séance de Qi Gong avec Sylvain Evans Pinna

Pour cette seconde journée, nous avons de nouveau été accueillis avec un petit déjeuner tous ensemble aux écuries.

Ensuite, Sylvain Evans Pinna nous a proposé un atelier Qi Gong (à prononcer « tchi gong ») dans la carrière. Le Qi Gong est une gymnastique douce et lente issue de la médecine traditionnelle chinoise. Elle vise à retrouver l’équilibre physique, spirituel et psychique via le travail de notre énergie interne (le Qi). Elle contribue en outre à améliorer notre souplesse et notre équilibre.

Cette pratique douce est donc parfaitement adaptée aux cavaliers.

Malgré ma souplesse légendaire (je suis un vrai bout de bois !) et mes problèmes aux épaules qui m’ont empêchés d’exécuter tous les mouvements, j’ai beaucoup aimé cet atelier. Seul hic : entre la sueur et la crème solaire, on s’est tous rapidement retrouvés plein de sable ahah !

1er cours de travail à pied avec Ludovic Fournet

Suite à cet atelier, nous avons rejoint nos sièges pour un premier cours avec Ludovic Fournet.

Céline et son cheval pratiquent le dressage à assez haut niveau (Amateur Elite il me semble). Le cheval, bien que parfaitement dressé, a toutefois du mal à mettre de l’énergie dans son travail, il est toujours un peu mou.

L’objectif de ce cours était donc de développer son énergie, notamment lors des rappels.

Durant ce cours passionnant, nous avons pu voir de nos yeux à quel point la gestuelle, mais aussi et surtout l’énergie du cavalier, sont importantes en travail à pied. La cavalière peinait en effet à faire galoper son cheval lors des rappels, tandis que Ludovic y parvenait. Mais grâce à ses conseils avisés et à la grande motivation de la cavalière, ce fut finalement un succès !

Nous avons même eu la joie de voir un cheval plein de vie, traversant la carrière au « triple galop » lorsqu’ils ont tenté de réaliser l’exercice en liberté. Quel bonheur de voir un cheval s’exprimer ainsi !

J’ai trouvé le cours très intéressant, et ça m’a encore plus donné envie de suivre un jour un cours avec Ludovic Fournet. Il a l’art et la manière de tout rendre facile, et de faire progresser les couples en un rien de temps.

2ème cours de travail à pied avec Ludovic Fournet

La matinée s’est poursuivie avec un second cours d’horsemanship avec Ludovic Fournet. Ce coup-ci, ce fut au tour de Mathilde et de son superbe étalon gris de se lancer.

Après une petite détente durant laquelle nous avons pu constater le niveau plutôt avancé du couple en travail à pied, Ludovic a souhaité les faire travailler sur plusieurs choses : le rappel, les déplacements latéraux et la qualité du départ au galop.

Pour cela, Mathilde a d’abord dû demander quelques pas de déplacement latéral face à la lice, puis sur un cercle avec départ au galop ensuite (suivi d’un rappel au galop), et enfin lors des changements de main.

J’ai été impressionnée par l’amour et la bienveillance qui se dégagent de ce couple. On sent qu’ils se connaissent bien, et qu’ils essayent chacun de faire plaisir à l’autre. C’est vraiment très beau à voir, une jolie complicité comme on en rêve tous. Mathilde est en outre très appliquée et rigoureuse.

Et du coup, bien que l’exercice leur posait problème au tout début, très rapidement les briques se sont imbriquées. Ils ont pu réaliser l’exercice plusieurs fois avec une grande facilité.

Cours de travail à pied avec Ludovic Fournet

Retrouvez Cheval Partage sur YouTube

Cheval partage a désormais sa propre chaîne YouTube. Abonnez-vous pour être sûr de ne rater aucune de nos vidéos ! Au programme des prochaines vidéos : séances commentées, tests de produits, tutoriels, idées d'exercices, réflexions équestres... Mais toujours dans le respect et l'amour du cheval.

Abonnez-vous

Conférence sur l’éthologie avec Hélène Roche

En fin de matinée, nous avons rejoint l’espace conférences pour retrouver Hélène Roche, éthologue et auteure de plusieurs livres sur le comportement du cheval.

Malheureusement j’ai raté le début, car j’étais en pleine discussion avec Angélique Descarpenty (spécialiste de l’alimentation du cheval, j’en reparle un peu plus loin).

Durant la conférence, Hélène Roche a évoqué les besoins fondamentaux du cheval, son « planning de la journée », et a cité de nombreuses études pour appuyer ses propos. Elle a en outre évoqué les écuries « classiques », les écuries actives et les paddocks paradise, avec leurs intérêts et leurs limites.

J’avoue ne pas avoir appris grand chose durant cette conférence, car je m’intéresse énormément au bien-être du cheval depuis de nombreuses années et connaissais donc tout cela. Il n’en reste pas moins qu’elle était vraiment très intéressante. J’ai particulièrement apprécié le fait qu’Hélène évoque autant d’études scientifiques.

Pause déjeuner et Tai-Chi avec avec Sylvain Evans Pinna

Durant la pause déjeuner, nous avons pu savourer au choix des lasagnes végétariennes ou bien du poulet basquaise. Personnellement, mon choix s’est porté sur les lasagnes et je dois avouer que c’était très bon.

Ensuite, Sylvain Evans Pinna nous a proposé un second atelier. Cette fois-ci, au tour du Tai-Chi ! A l’instar du Qi Qong, le Tai-Chi est une discipline faisant partie de la médecine traditionnelle chinoise. Il s’agit d’une gymnastique énergétique globale, qui vise la prise de conscience de soi. Elle tient ses origines dans les arts martiaux.

Quel intérêt présente la pratique du Tai-Chi pour le cavalier ? Eh bien, de nombreux. Tout d’abord, le Tai-Chi aide le cavalier à se recentrer sur lui, à maîtriser ses émotions. Ensuite, le Tai-Chi aide à se montrer souple mais solide, et contribue donc à améliorer l’équilibre du cavalier.

Durant cet atelier nous avons fait plusieurs exercices à 2. J’ai trouvé ça beaucoup plus difficile que ce que j’imaginais ! Compliqué en effet de conserver la souplesse et la décontraction, on a très vite tendance à se tendre et à se crisper.

J’ai trouvé cet atelier original et intéressant, bien que je ne suis pas certaine d’avoir réussi à faire les exercices correctement.

Je suis convaincue que le Tai-Chi, tout comme la méditation et le Qi Gong d’ailleurs, peut véritablement aider à devenir un meilleur cavalier.

Conférence sur l’alimentation avec Angélique Descarpenty + étude de cas

La conférence

Nous nous sommes ensuite de nouveau rendus à l’espace conférences, cette fois-ci pour suivre un cours sur l’alimentation du cheval avec Angélique Descarpenty.

J’avais très hâte de suivre cette conférence, car l’alimentation du cheval est un sujet très vaste dont je n’ai effleuré que la surface, et j’étais persuadée que j’allais apprendre de nombreuses choses.

Et je dois avouer que je n’ai pas été déçue. La prestation d’Angélique m’a réellement impressionnée, tant elle est passionnée et à l’écoute. Elle a su répondre aux (très) nombreuses questions avec patience et enthousiasme.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette conférence et j’ai appris plein de choses ! Je regrette simplement ne pas avoir pu tout noter ou tout filmer, car j’en ai déjà oublié la plupart… Quel dommage ! Peut-être faudrait-il prévoir un résumé papier (ou web) la prochaine fois ? 🙂

L’étude de cas

Ensuite, place à l’étude de cas avec les 4 chevaux de la masterclass. En amont, Angélique avait étudié chacun des chevaux ainsi que leur alimentation afin d’établir un bilan complet et de leur suggérer des changements alimentaires le cas échéant.

Cette étude de cas fut également l’occasion pour Angélique d’établir pour chaque cheval sa note d’état corporel.

Evaluation de l’état du cheval avec la note corporelle

Cours de plat avec Jean Michel Cutillas

De retour à la carrière, nous avons ensuite assisté à un cours de plat donné par Jean Michel Cutillas. Nous y avons retrouvé le poney gris de la veille, celui qui tournait sur des épreuves à 130 avant d’être traumatisé par les barres.

C’était le 4ème (ou 5ème ?) cours que prenait la couple avec Jean Michel Cutillas. Et apparemment, ces quelques séances ont réussi à métamorphoser le cheval. D’un cheval complètement fou en carrière, qui trottinait sans cesse et creusait le dos en permanence, la cavalière est passée à un cheval beaucoup plus zen et à l’écoute, qui travaillait dans une attitude de travail correcte.

Ce cours visait donc à consolider ces bases fraîchement acquises. La cavalière devait ne pas se préoccuper de la mise en main, et se concentrer uniquement sur la cadence dans un premier temps, puis sur l’impulsion ensuite. Dès que la cadence était perdue, elle devait y retourner.

J’ai bien aimé ce cours car ma jument a un peu le même caractère que ce poney, et j’avais donc très hâte de rentrer chez moi pour tester tout cela ! Je regrette juste un peu le fait de ne pas avoir compris toutes les explications, et j’aurai également aimé que la majorité des problèmes n’aient pas été réglés avant, et donc qu’on voit davantage de nos yeux l’évolution du poney.

Cours de plat avec Adrien Berne

Enfin, Kirsten et son grand bai ont pris un cours de plat avec Adrien Berne. Le couple sortait auparavant en dressage avec succès, et ça se voit ! Même si ce n’est pas le cheval de mes rêves, je dois avouer qu’il était très beau à voir, et qu’il se déplaçait très joliment.

Mais c’était sans compter l’oeil affuté d’Adrien ! Pour lui, le cheval présente de très belles qualités, mais n’utilise pas correctement son dos ni ses abdominaux. Toute la séance a donc été consacrée à l’amélioration de ce point.

Pour cela, il a recouru à des épaules et contre-épaules-en-dedans. Il demandait en outre régulièrement à la cavalière d’avancer ses mains pour s’assurer que son cheval se tenait bien seul.

Cours de dressage avec Adrien Berne

Sur la fin, Adrien est monté sur le cheval durant quelques minutes afin que la cavalière puisse voir de ses yeux la différence, et bien intégrer les explications.

Là encore, le cours fut plutôt intéressant dans l’ensemble, même si c’était presque un peu redondant avec le cours qu’il avait donné la veille à l’étalon gris de Mathilde. De plus, je ne sais pas si ce sont mes yeux qui ne sont pas assez affutés ou si c’est la distance qui m’a pénalisée, mais j’avais parfois du mal à voir la différence entre les moments où il utilisait correctement son dos et les autres. Je suis un peu restée sur ma faim du coup !

Les adieux !

Pour conclure ce weekend exceptionnel, les fondatrices de la plateforme Blooming Riders, ainsi que Marie, l’organisatrice de l’évènement, sont venus nous dire quelques mots.

Ce moment fut également l’occasion de tirer au sort les gagnants de la mini-loterie qui était organisée sur place durant tout le weekend.

Conclusion

Pfiou, quel weekend ! Tant d’informations en si peu de temps et sous une pareille chaleur, c’était difficile de tout enregistrer. Sur la fin, j’avoue que j’avais même hâte que cela se termine. Et pourtant, c’était franchement un véritable régal, j’ai passé un merveilleux weekend 100% cheval.

J’ai adoré le fait qu’on ait assisté à des choses vraiment différentes : des conférences, des cours et des ateliers. Le tout, dispensé par des professionnels passionnés et compétents, qui partagent tous le même amour pour le cheval. Je tiens à féliciter l’équipe de TTR d’avoir su réunir autant de professionnels de qualité sur un même weekend !

Tout ce que j’ai vu durant le weekend était en totale corrélation avec ma manière de voir les choses, et cela m’a vraiment fait du bien. Ca a même contribué à m’ouvrir les yeux sur certaines choses ! Et m’a donné quelques idées d’articles pour Cheval Partage… 😉

En revanche, cette masterclass m’a confortée dans l’idée qu’il est important que je me fasse encadrer si je désire aller plus loin et plus vite avec ma jument. Certaines choses paraissent si faciles lorsque Ludovic, Adrien ou Jean Michel les réalisent… D’ailleurs, j’ai essayé de mettre plusieurs choses en pratique avec ma jument depuis la masterclass, mais je vois bien qu’il me manque un regard extérieur pour me guider et me corriger. Pas toujours simple de progresser quand on est seul !

Encore un grand bravo à toute l’équipe. Et surtout, un grand merci. Si les masterclass venaient à être reconduites l’année prochaine, je pense vraiment que j’y retournerai ! Mais cette fois-ci, avec une plus grosse batterie pour pouvoir filmer davantage 🙂

Cavalière depuis toujours, je suis l'heureuse propriétaire d'une adorable jument champagne : Joye ! En parallèle à Cheval Partage, je travaille en tant que rédactrice et conceptrice de sites Internet freelance.

  • site Internet
  • twitter
  • facebook
  • instagram
  • youtube

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

acheter un cheval : que peut-on exiger du vendeur

Les Savoirs éthologiques de la FFE

« Vous devez savoir que quoi qu’il fasse, le cheval est dans son bon droit car vous êtes entré dans sa vie, pas le contraire . » Ray Hunt Vous pratiquez l’équitation dite éthologique ? Il existe désormais des diplômes pour faire […]

Lire la suite

remettre un cheval au travail

Remettre un cheval au travail

Pour des vacances ou suite à une blessure du cheval ou du cavalier, il arrive qu’un cheval soit arrêté plusieurs mois. Démusclé et peut-être aimaigri (ou bien au contraire, en surpoids !), votre cheval n’est sans doute pas dans un […]

Lire la suite

La salivation du cheval est-elle synonyme de décontraction ?

La salivation du cheval est-elle synonyme de décontraction ?

En équitation, on entend souvent dire qu’un cheval qui salive, c’est un cheval qui est décontracté. Mais la salivation est-elle vraiment synonyme de décontraction ? Pas si sûr… Étudions cela de plus près : Qu’est-ce que la salive ? Mais avant toute […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    16 Partages
    Partagez16
    Enregistrer
    Tweetez