Publié le 03/05/2014
Auteur :

Equipement du cheval Equiper son cheval pour une séance de longe

Le travail à pied, et notamment en longe, présente de nombreux avantages : muscler son cheval en douceur, lui apprendre de nouveaux exercices, le détendre avant une séance… Encore faut-il être équipé du matériel approprié !

Le matériel de base

Licol, filet ou caveçon ?

On peut très bien longer avec un licol, un filet ou un caveçon. Lequel choisir, et pourquoi ?

Le licol

Le licol présente l’avantage d’être très doux et de ne pas agir sur la bouche. Il s’utilise uniquement sur des chevaux calmes et déjà bien habitués au travail en longe : un cheval au débourrage ou trop chaud risquerait de ne pas respecter vos demandes et de vous prendre la main.

La longe peut s’attacher à l’anneau du dessous (comme une longe classique) ce qui facilite les changements de sens, ou bien sur l’un des anneaux situés sur le côté, ce qui favorisera une bonne incurvation.

Il se porte ajusté (sans toutefois être trop serré !) afin d’éviter qu’il ne tourne et blesse votre cheval.

Le caveçon

Le caveçon est à mi-chemin entre le licol et le filet : il a été créé spécialement pour le travail à la longe. Sa muserolle relativement épaisse apporte un meilleur contrôle pour le longeur et plus de confort pour le cheval. L’absence de mors permet de préserver la bouche du cheval.

La longe s’attache sur l’anneau du devant, ce qui facilite les changements de main.

Attention toutefois à le régler correctement : mal réglé, il pourrait blesser votre cheval, notamment au niveau du chanfrein. Il doit être ajusté mais pas trop, de manière à ne pas comprimer le chanfrein et à ne pas tourner. Privilégiez les caveçons avec une muserolle plus épaisse pour plus de confort et de contrôle.

Le filet

Le filet, grâce à la présence du mors, permet un travail plus précis que le licol ou le caveçon. Il est en outre plus sévère, ce qui assure un meilleur contrôle du cheval. Attention toutefois à ne pas l’utiliser sur des chevaux trop chauds et à ne pas le mettre dans des mains inexpérimentées : les conséquences pourraient être désastreuses pour la bouche du cheval…

La longe peut s’attacher de quatre manières différentes :

  • Sur un anneau du mors : solution déconseillée car l’action de la longe ne s’exerce que d’un seul côté, le mors sera de travers dans la bouche et cette dernière en pâtira.
  • En utilisant une alliance de mors : solution très pratique, qui permet notamment d’avoir des actions réparties sur les deux côtés du mors, et de changer de sens facilement.
  • En « gourmette » : la longe est passée dans l’anneau intérieur, passe sur le menton du cheval et est attachée à l’anneau extérieur. C’est la méthode la plus sévère de toutes, à réserver pour les longeurs expérimentés. Elle permet un meilleur contrôle du cheval, et notamment de son incurvation.
  • En « colbert » : la longe est passée dans l’anneau intérieure, passe sur la nuque du cheval et est attachée à l’anneau extérieur. Elle facilite l’incurvation et, puisqu’elle agit sur la nuque, incite les chevaux à s’étendre vers le bas. Plus douce que l’attache façon gourmette, elle reste toutefois plus sévère que l’utilisation de l’alliance de mors.

Quel mors pour longer ?

Tous les mors ne peuvent pas être utilisés pour le travail en longe :

Droit, simple brisure ou double brisure ?

  • Les mors droits sont les plus doux, ce sont notamment ceux qu’on conseille pour le débourrage ;
  • Les mors à simple brisure sont également très utilisés ;
  • Les mors à double brisure sont certes plus confortables pour le cheval et plus précis, mais aussi plus sévères et ne conviennent pas à des mains dures ou peu expertes. Par conséquent il vaut mieux éviter de les utiliser à la longe où les « à-coups » pourraient être désagréables (voire douloureux) pour votre équidé.

Quel type de mors ?

  • Les mors à effet levier ne devraient pas être utilisés : parmi eux le pelham (qui est en outre très dur à cause de sa gourmette) ou encore le baucher. Le pessoa ne devrait pas non plus être utilisé (à moins de n’utiliser que les gros anneaux du mors, auquel cas il aura le même effet qu’un mors à anneaux tout simple).
  • Les mors à anneaux sont également déconseillés car ils peuvent sortir de la bouche du cheval ou pincer la commissure des lèvres.. A éviter donc, ou alors à combiner avec des rondelles de mors (attention du coup à prendre la taille au-dessus pour ne pas blesser votre compagnon)
  • Les mors à olive, mors verdun et mors à aiguilles sont les plus adaptés au travail en longe.

Autres équipements

longeLa longe

La longe est plus longue que la longe d’attache classique, elle mesure environ 9 mètres. Cette longueur permet de faire travailler le cheval sur des cercles plus grands, et ainsi de préserver ses jarrets et ses articulations.

Il en existe de nombreuses matières différentes, à vous de choisir celle que vous préférez ! Personnellement j’aime bien les torsadées, plus agréables à tenir en main.

La chambrière

La chambrière n’est pas obligatoire mais très utile si vous souhaitez faire une vraie séance de travail ou si votre cheval n’est pas habitué à être longé : la chambrière est en effet considérée comme le prolongement du bras du longeur et permet donc, selon les besoins, de demander plus d’impulsion, d’agrandir le cercle, etc.

gantsLes gants

Les gants sont fortement conseillés pour le travail à la longe, et en particulier si vous longez un cheval chaud ou peu habitué à ce type de travail. Ils permettent en effet d’éviter des brûlures aux mains si le cheval venait à tirer fortement sur la longe.

Les protections de travail

Les protections de travail ne sont pas non plus obligatoires : à vous de juger si cela est nécessaire en fonction du type de séance que vous avez prévu et des habitudes de votre cheval.

surfaixLe surfaix

Le surfaix sera utilisé dans le cas où vous souhaitez utiliser un enrênement ou bien lors du débourrage d’un poulain, pour l’habituer à avoir quelque chose sur le dos et à être sanglé.

Attacher la longe au surfaix (en la passant dans l’anneau du mors) permet en outre de favoriser une bonne incurvation.

Le surfaix se pose sur un padd ou, tout simplement, sur un tapis de selle afin d’éviter de blesser votre cheval.

Envie d’utiliser un enrênement ?

Contrairement à ce que beaucoup semblent croire, les enrênements ne sont pas indispensables dans le travail en longe. Loin de là même ! Il est tout à fait possible de travailler un cheval correctement sans l’enrêner. Si toutefois vous désirez utiliser un enrênement, privilégiez un enrênement fixe, tel que :

  • Les élastiques éducatifs ou pirellis : très doux, ils indiquent au cheval la bonne position à adapter. Ils sont faciles à régler et présentent en outre l’avantage d’être peu coûteux.
  • Le gogue fixe : grâce à son système de poulie et sa pression sur la nuque, il aidera le cheval à se mettre dans une bonne attitude (du moins, au niveau de l’angle tête-encolure).
  • Le pessoa : cet enrênement est plus complet mais aussi plus contraignant que les précédents. Il doit être savamment réglé au risque d’être plus néfaste qu’autre chose et ne devrait être utilisé qu’entre des mains expertes, sur des chevaux déjà bien musclés.

Dans tous les cas, faites toujours la détente de votre cheval SANS enrênement afin d’éviter tout problème s’il venait à s’exciter et à partir en coups de cul. Une fois le cheval détendu et calme, vous pourrez fixer l’enrênement de manière assez lâche afin qu’il soit là pour indiquer et non contraindre votre équidé.

Sources : Sellerie e-quitation, Fouganza, Padd

Cavalière depuis toujours, je suis l'heureuse propriétaire d'une adorable jument champagne : Joye ! En parallèle à Cheval Partage, je travaille en tant que rédactrice et conceptrice de sites Internet freelance.

  • site Internet
  • twitter
  • facebook
  • instagram
  • youtube

Poster un commentaire

Commentaires publiés

8 commentaires.

  • Pourquoi dis-tu que les doubles brisures sont plus sévères que les simples brisures?
    En toute logique, c’est le contraire : le simple brisure peut venir pointer dans la bouche du cheval, mais pas le double brisure. De plus, le double brisure permet d’agir sur un côté de la bouche à la fois.
    Je ne vois pas en quoi il est plus sévère que le simple brisure?
    Ce n’est pas une critique, je cherche juste à comprendre, car le simple brisure m’a toujours paru plus doux.
    Merci !

  • Bonjour !
    Plus il y a des brisures et plus le mors est confortable pour le cheval… Tant que la main du cavalier est douce ! Si la main du cavalier devient dure (accidentellement ou non), plus il y a de brisures et plus ce sera douloureux pour lui. Or en longe, les actions de main sont bien souvent moins précises que monté. Et c’est encore plus valable si la longe est attachée à un seul anneau du mors (action de main dissymétrique du coup) !

    A titre personnel, je n’aime pas du tout les simples brisures : je monte uniquement en olive double-brisure (du moins, quand je mets un mors ^^) et je longe en licol comme ça pas de soucis hihi ! En règle générale, je préconise d’opter pour le double-brisure pour le travail monté SI le cavalier a la main douce et le simple brisure pour le travail en longe (ainsi que pour le travail monté si le cavalier a une main qui manque de justesse).

    Attention tout de même : certains chevaux ne supportent pas les actions sur la langue et préfèreront donc largement un mors simple brisure à un mors double (ou plus) brisure. D’autres chevaux en revanche ont une langue épaisse et seront bien plus à l’aise avec le double brisure ! A cheval, cela dépend de son équitation : plus vous monterez avec les mains hautes et plus ce sera confortable pour votre cheval. Il est important de rester à l’écoute de son cheval 🙂

  • Merci pour la réponse!
    J’ai vu en me relisant que je finis en disant que le simple brisure m’a toujours paru plus doux, mais je voulais en effet dire le double brisure m’a toujours paru plus doux.
    Je comprends ici que, comme toujours, les mains sont en grande partie responsable de la sévérité du mors 😉
    Je préfère aussi utiliser un double!

  • justement vue que le double brisure permet d’agir sur un seul cote de la bouche alors la force et beaucoup plus forte!
    alors que si on utilise un mors simple l’action est moin forte

  • Bonjour, je voudrais savoir à partir de quel âge on peut mettre un surfaix à son cheval ?

  • Moi n’aurait ma jument je la ferait travailler à 5 à ans mais pour le débourrage on utilise la longe donc voilà qu’elle âge à ton cheval

  • Bonjour moi j’ai 12 ans et j’ai une jument âgée de 5 ans sa fait depuis son décourage que je ne lui ai pas fait travailler en longe donc je voulait la faire travailler en longe et je vais aller acheter un surfaix un pessoa j’espère que tout irait bien ma jument en ce monment est très exciter à cause du froid et sa fait assez longtemps que je ne les monte plus car le froid est horrible et avant de remonter je voulait la faire travailler en longe avec se matériel mais j’ai peur que ma jument le casse mais je crois qu’elle vat supporter d’ailleurs elle a beaucoup de force parce qu’elle a du cheval de trait dans le sang donc voilà j’espère que vous me répondrez vite et puis je voudrait un site ou n’aurait un surfaix un pessoa (caveçon si possible ) a moin de 40 € ou 50 € maximum merci de me répondre vite je vous l’ai une photo de ma jument merci

  • Coucou !
    Pour le surfaix tu peux en trouver un pas très cher chez Décathlon, ou sinon n’hésite pas à regarder sur les différents sites des selleries en ligne 🙂 Pour le pessoa ça coûte plus cher par contre… Pourquoi veux-tu en mettre un ? C’est un enrênement très complexe à mettre et très contraignant pour les chevaux, donc mieux vaut te faire accompagner au début 🙂 Après personnellement je suis plutôt contre les enrênements, mais après chacun fait comme il veut !
    Par contre j’ai pas trop compris le coup du caveçon ?

Ces articles peuvent également vous intéresser :

exercice du carré andy booth

Idée d’exercice : le carré d’Andy Booth

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle idée d’exercice, à faire aussi bien en selle qu’à pied. Il s’agit du carré d’Andy Booth. Pour rappel, Andy Booth est un cavalier professionnel et enseignant d’équitation éthologique. Cet exercice fait partie de mes […]

Lire la suite

test avis mors i-bride

Crash test : les mors I-Bride

Pendant plusieurs semaines, j’ai eu l’occasion de tester une nouvelle marque de mors, innovante et durable : les mors I-Bride. Aujourd’hui je vous fais le compte-rendu de cet essai ! Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat […]

Lire la suite

box d'hiver 2020 des mereveilles équines

[Unboxing] J’ai testé pour vous la box Les merveilles équines

Début décembre, j’ai acheté la box d’hiver des Merveilles équines. Je vous propose aujourd’hui un petit unboxing ainsi que mon avis sur cette box ! Retrouvez également en fin d’article une courte interview de Chloé, la créatrice de la marque. […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    9 Partages
    Partagez9
    Enregistrer
    Tweetez