taille poney en compétition, image parAdéla Holubová de Pixabay
Publié le 23/04/2019
Auteur :
Catégorie : Inclassable

Inclassable Nouvelles réglementations pour la taille des poneys en compétition

Du 15 au 16 Avril s’est tenu le forum des sports de la Fédération Equestre Internationale. Parmi les nombreux sujets abordés lors des conférences, un point a été souligné concernant la taille des poneys de compétition. Une nouvelle réglementation concernant la taille des poneys de sport devrait être mise en vigueur d’ici 2023.

Mais avant de vous les présenter, faisons le point sur la réglementation actuelle !

La règlementation actuelle concernant la taille des poneys en concours

Taille maximale autorisée en circuit Poney

Pour rappel, il existe plusieurs circuits de compétition, dont un entièrement consacré aux poneys : le circuit Poney.

Le circuit Poney comporte des épreuves de tous niveaux, allant de la Poney 4 (60 cm en CSO) à l’As Poney Elite (130 cm en CSO). A noter qu’il existe également des épreuves réservées aux poneys de très petite taille, type Shetland, et à leurs jeunes cavaliers (A2 et A1).

A relire : « CSO : hauteur des obstacles et technicité des parcours« .

Pour pouvoir participer à une épreuve Poney, l’équidé doit être Pleins Papiers (PP) ou Origines Constatées (OC), et être un… poney. Attention, il n’est pas question ici de race, mais bien de taille.

Pour les épreuves Poney, c’est la taille de l’équidé qui est pris en compte, et non sa race.

Pour être considéré comme un poney, l’équidé peut mesurer jusqu’à 1.48m au garrot s’il n’est pas ferré, et jusqu’à 1.49m au garrot s’il est ferré.

Aussi, un pur-sang arabe (ou n’importe quelle autre race de cheval) de moins de 149cm ferré est autorisé à concourir en épreuve Poney. Tout comme un Connemara (ou n’importe quelle autre race de poney) dépassant les 149 cm ferré n’est pas autorisé à concourir en épreuve Poney.

A l’heure actuelle, les équidés sont toisés afin de connaître leur taille précise. Il est ainsi possible de savoir s’ils peuvent ou non participer au circuit Poney. Ils sont normalement toisés sur les terrains de concours par un vétérinaire ou un agent de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation.

Lorsqu’un poney est jugé « hors taille », un rapport est immédiatement envoyé à la Fédération Française d’Equitation par le président du concours afin de mettre à jour les fichiers fédéraux de l’IFCE.

Quelques centimètres de tolérance

Dans la grande majorité des cas, cette règlementation ne pose pas de soucis. Le seul cas problématique concerne les grands poneys, ceux qui sont très proches de la limite maximale autorisée.

© Eponimm [CC BY-SA 3.0]

En effet, la mesure se prend au garrot (point fixe le plus haut chez le cheval). Or, à cause du stress des concours, il arrive que les poneys se contractent exagérément, ce qui redresse leur ligne du dessus (garrot y compris) et les grandit légèrement. Un poney ayant une taille habituellement normale, peut donc être considéré « hors taille » par ces contrôles.

Afin de palier à ce problème, la FFE autorise donc actuellement une marge de 2 cm : les épreuves Poney sont donc ouvertes aux équidés mesurant jusqu’à 151 cm (150 si non ferrés).

Cette solution présente toutefois un inconvénient : celui de permettre à des poneys hors-cote de concourir dans ce circuit.

Les propositions de la FEI pour la réglementation des tailles des poneys en concours

Vous l’aurez compris, lors du forum de la FEI, il a justement été question d’une réforme concernant la règlementation des tailles autorisées en circuit Poney :

Fin des 2 cm de tolérance à partir de 2020

© Elevage de maika [CC BY-SA 4.0]

Tout d’abord, la FEI souhaiterait mettre fin à la tolérance mise en place par la FFE. Si la réforme passe, les équidés mesurant plus de 148 cm (+1 cm pour les équidés portant des fers) seront automatiquement disqualifiés.

Ce changement ne concerne pour le moment que les concours internationaux. Toutefois, la FFE suivant les règlementations de la FEI, il est fort probable que les concours nationaux soient également impactés par cette réforme un jour ou l’autre. Si cela devait être le cas, nous vous en avertirons le moment venu !

Réformes concernant le toisage

L’autre mesure demandée par la FEI est le « toisage à vie ».

Après la mise en place de cette réforme, chaque poney aura un certificat de toisage, valable à vie. Ce certificat sera réalisé lors de sessions organisées par des « stations de toise FEI ». Seule la FEI et les nations fédérales pourront choisir les vétérinaires habilités à faire les toises.

Le certificat de toisage à vie sera effectué lorsque les poneys auront 8 ans ou plus. A cet âge, un cheval a en effet fini sa croissance et ne grandit plus. En revanche, les équidés plus jeunes devront être toisés tous les ans afin de pouvoir sortir en compétition.

Si lors d’une compétition un juge a un doute sur la taille d’un participant, il pourra demander à ce que l’équidé en question soit re-toisé.


Cette réforme doit être acceptée par les Nations fédérales avant de pouvoir être mise en place. Si elle est validée, elle sera effective sous 3 ans à compter de Janvier 2020.

Et vous, vous en pensez quoi de cette réforme ? ^^

Cavalière depuis l'âge de 10 ans, j'ai décidé de faire de ma passion mon métier. Aujourd'hui, je suis monitrice indépendante et propose également de l'aide aux entreprises équestres suite à ma licence en management des établissements équestre. Je suis également assistante de direction à Pamfou Dressage

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Pégase, mythe du cheval ailé

Le mythe de Pégase

Pégase est certainement le cheval mythologique le plus populaire de tous les temps. Lorsque l’on évoque son nom, on pense souvent à la liberté, à la beauté et à la puissance. Savez-vous qu’il a des origines divines ? Ou qu’il n’a […]

Lire la suite

campagne sensibilisation ffe

« N’en parle pas qu’à ton cheval » : la campagne de signalisation de la FFE

Avec les récentes révélations dans le monde du sport – et notamment dans le monde du cheval – d’agressions sexuelles, la Fédération Française d’Equitation a mis en place une campagne de signalement « N’en parle pas qu’à ton cheval ». Chez Cheval […]

Lire la suite

Travailler dans le milieu du cheval : s’orienter dès le collège

Il n’est pas rare, lorsque l’on est passionné de chevaux, de vouloir faire de sa passion son métier, et ce, le plus tôt possible. Aujourd’hui, il existe de nombreux métiers et orientations possibles dans le milieu équestre. Certaines formations sont […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie d'être mieux organisée ?

    Vous êtes à la recherche d'un outil pour devenir plus organisée et plus épanouie ?

    À mi-chemin entre le planner équestre et le coach perso, le le Carnet Cavalière XL vous aidera à être plus efficace et sereine.

    Retrouvez de quoi suivre vos séances, votre budget et les soins de votre cheval, ainsi qu'une trentaine d'idées d'exercices, de nombreuses recettes DIY, et bien d'autres surprises à découvrir !

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour <3

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous aimeriez devenir un meilleur cavalier et améliorer la relation que vous avez avec votre cheval ?

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous :

    ✅ Définissez des objectifs pertinents grâce à la méthode SMART,
    ✅ Établissez votre planning de travail hebdomadaire,
    ✅ Faîtes le bilan de chacune de vos séances,
    ✅ Et mesurez vos progrès !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    20 Partages
    Partagez20
    Enregistrer
    Tweetez