médecine douce fleurs de Bach
Publié le 08/04/2019
Auteur :
Catégorie : Médecine douce

Médecine douce Focus sur les Fleurs de Bach

Alors que les médecines douces imprègnent de plus en plus le quotidien des êtres humains, elles deviennent également très populaires pour soigner et apaiser les animaux.

Lassés d’utiliser des molécules chimiques, les propriétaires de chevaux notamment se tournent volontiers vers des méthodes plus naturelles. Les vétérinaires n’hésitent pas à y avoir recours et sont de moins en moins réticents à les utiliser.

Petit rappel sur les médecines douces

Également appelées médecines alternatives, médecines parallèles, médecines holistiques, médecines naturelles, ces médecines non conventionnelles font souvent l’objet de controverse.

L’OMS et l’Inserm distinguent quatre familles de pratiques pour ces médecines alternatives :

  • Les thérapies manuelles. Exemples : ostéopathie, réflexologie, chiropraxie ;
  • Les thérapies biologiques : elles utilisent des produits naturels issus de plantes, d’animaux ou de minéraux. Exemples : phytothérapie, aromathérapie, Fleurs de Bach ;
  • Les thérapies basées sur une approche corps-esprit. Exemples : méditation, sophrologie, hypnose ;
  • Les thérapies basées sur des fondements théoriques. Exemples : acupuncture, homéopathie.

Certains vétérinaires sont formés aux médecines douces (homéopathie, acupuncture, phytothérapie, ostéopathie…). Leur spécialité n’est toutefois pas reconnue par l’Ordre national des vétérinaires.

Aujourd’hui, je vais présenter l’une de ces thérapies complémentaires : les Fleurs de Bach. Je les utilise régulièrement dans ma pratique professionnelle, notamment sur les chevaux.

J’emploie sciemment ce terme de « thérapie complémentaire ». Je suis en effet très vigilante à l’utiliser comme complément, et non en remplacement d’une pratique vétérinaire. Le cheval doit être vu par un vétérinaire, un diagnostic doit être posé et un traitement conventionnel mis en place. Je n’interviens  qu’à cette condition.

Le docteur Bach

Médecines douces : élixir de fleurs
Élixir de fleurs

Le docteur Edward Bach était un médecin très en avance sur son époque.

Au cours de sa brève, mais brillante, carrière (il est mort à 50 ans), il s’est rapidement éloigné de la médecine conventionnelle pour développer une forme de médecine naturelle s’adressant à la santé émotionnelle de ses patients.

En effet, très jeune, il se rend compte que la personnalité, l’attitude et l’état d’esprit des gens ont un effet direct sur leur état de santé, ou sur la guérison d’une maladie.

Selon lui, la médecine conventionnelle se borne à éliminer les symptômes sans s’intéresser aux causes réelles de la maladie.

Il se tourne alors vers l’homéopathie. Il découvre que son fondateur, Hahnemann, avait reconnu déjà 150 ans auparavant l’importance de la personnalité dans les maladies.

Associant alors ce principe avec sa connaissance de la médecine conventionnelle, il développe les « Sept Nosodes de Bach ». Ce sont des vaccins pris par voie orale, basés sur des bactéries intestinales servant à purifier les intestins.

Bien que le corps médical ait adopté ses vaccins (ils sont toujours utilisés actuellement par certains médecins et homéopathes), Bach est insatisfait du fait que ses Nosodes soient basés sur des bactéries. Il souhaitait les remplacer par des méthodes plus douces, et pourquoi pas à base de plantes.

Les fleurs de Bach

Une fleur pour chaque émotion

Médecines douces : fleurs de Bach
Le Docteur Bach et ses 38 fleurs

C’est à partir de ce constat qu’il met au point une gamme de 38 fleurs correspondant chacune à une émotion et un état d’esprit particulier. Il élabore également un mélange appelé « Rescue », qu’il a conçu pour les situations difficiles et astreignantes.

Ces fameuses Fleurs de Bach sont donc des élixirs à base de fleurs de buissons, d’arbres ou de plantes sauvages. Seule exception : « l’eau de roche » (Rock Water), qui est préparée à partir d’une eau de source naturelle.

Comment ça marche ?

A l’image des autres formes de médecines naturelles, les fleurs de Bach font effet en soignant l’individu, et non pas sur la maladie ou ses symptômes.

Elles agissent spécifiquement sur l’état émotionnel de l’individu. Elles n’ont pas pour but de refouler les attitudes négatives, mais de les transformer en attitudes positives. Ceci, afin de stimuler la capacité de guérison que nous avons tous en nous.

Comment sont-elles préparées ?

Médecines douces fleurs de Bach
La technique de fabrication des fleurs de Bach

Très simple, la préparation des Fleurs de Bach vise à reproduire le phénomène naturel de la rosée du matin.

Les fleurs sont posées sur le dessus d’un bol d’eau, puis exposées au soleil pendant plusieurs heures. Sous l’action du soleil, l’eau s’imprègne de l’énergie de la fleur.

Leur mode de fonctionnement est vibratoire. Comme pour les remèdes homéopathiques, il est aussi important d’avoir toujours le flacon sur soi que de les ingérer.

Pour qui ?

Les Fleurs de Bach sont utilisées dans le monde entier par des particuliers, des médecins, des spécialistes de la médecine douce, des psychothérapeutes et même par des vétérinaires.

Elles peuvent être prise seules, ou bien associées à un traitement (médical ou autre). Elles ne sont donc pas incompatibles avec les médicaments ou les remèdes homéopathiques.

Les Fleurs de Bach ne présentent aucune toxicité et elles sont totalement inoffensives. Il n’y a aucun risque de contre-emploi. Elles sont sans effet secondaire et ne créent pas d’accoutumance.

Il est important de noter que ce n’est pas un traitement médical. Si certains symptômes persistent, il convient de consulter un médecin ou un vétérinaire.

Dans quels cas utiliser les Fleurs de Bach sur votre cheval ?

Le décès du cheval (ou autre émotion forte)

Je suis psychologue de formation et spécialiste du deuil animal.

J’accompagne les propriétaires, notamment de chevaux, lorsque ces derniers arrivent en fin de vie (soit parce qu’ils sont âgés, soit à la suite d’une maladie ou d’un accident).

Dans ces périodes difficiles, les états émotionnels sont souvent exacerbés. Les fleurs de Bach vont aider le cheval (mais aussi l’humain !) à gérer ses émotions. Parmi elles les peurs, les angoisses, le chagrin, la colère ou encore la culpabilité.

Autres cas d’utilisation

Bien entendu, elles sont utiles dans bien d’autres circonstances.

Les chevaux sont des êtres extrêmement sensibles et particulièrement enclins à déclencher des pathologies quand leur sphère émotionnelle est touchée. Nombre de problèmes de santé chez le cheval sont engendrés par une souffrance émotionnelle qui n’a pas été identifiée.

Les fleurs de Bach vont être d’une grande utilité pour aider un cheval qui vit ponctuellement une situation difficile.

Par exemple, les changements d’écurie ou de propriétaire sont souvent mal vécus par le cheval et se répercutent sur son comportement et sa santé. Une demande trop exigeante dans le travail au moment d’une compétition peuvent également induire un niveau élevé de stress chez le cheval, qui ne comprend pas toujours ce qu’on veut obtenir de lui ni pourquoi.

Les fleurs de Bach sont également préconisées dans le cas de comportements particuliers, parfois liés à son histoire, son passé ou tout simplement sa structure émotionnelle personnelle : la peur, l’impatience, le manque d’entrain ou de confiance.

En savoir plus sur les Fleurs de Bach

Les Fleurs de Bach sont fascinantes et utiles dans de nombreuses circonstances.

Pour en savoir plus à leur sujet, je vous recommande la lecture de l’excellent livre de Mechthild Scheffer : « Les 38 quintessences du Dr Edward Bach« .

Il vous permettra de comprendre la méthode, et pourquoi pas de l’expérimenter sur vous ou sur votre cheval.

Bien sûr, pour les problématiques complexes, je vous conseille d’avoir recours aux conseillers en Fleurs de Bach qui sont formés à cette pratique et pourront vous préconiser le mélange adéquat.

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

ostéopathe équin

Travailler avec les chevaux : et si vous deveniez ostéopathe équin ?

Vous avez toujours rêvé de travailler avec les chevaux ? Vous aimeriez faire de votre passion votre métier ? C’est possible ! Il existe de nombreux métiers au contact des chevaux. Et parmi eux, l’un de mes préférés : ostéopathe équin. Retrouvez également d’autres idées […]

Lire la suite

Des sangsues pour soigner les chevaux !

Malgré l’image peu engageante des sangsues, ces animaux ont été très utilisées pendant des siècles. Aujourd’hui, elles bénéficient d’un regain d’intérêt avec la médecine alternative, pour l’homme comme pour les chevaux. L’utilisation des sangsues dans l’histoire Il existe près de […]

Lire la suite

L’ostéopathie, une solution douce

Le bien-être du cheval est la priorité numéro 1 de tous les cavaliers. De plus en plus de propriétaires font voir leur chevaux par un ostéopathe avant ou en complément d’une visite vétérinaire. Une véritable solution douce que Cheval Partage […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    14 Partages
    Partagez14
    Enregistrer
    Tweetez