choisir le mors de son cheval : le point sur les différents matériaux
Publié le 28/10/2019
Auteur :
Catégorie : Equipement du cheval

Equipement du cheval Bien choisir le mors de son cheval : les différents matériaux

Au plus près de la bouche de nos chevaux, le mors est l’un des outils de contact les plus intimes. De nombreux matériaux existent de nos jours, pour correspondre au mieux aux besoins de chaque cheval. Mais que mettons-nous réellement dans la bouche de nos chevaux ?

Les mors en métaux

La majorité des mors actuellement sur le marché sont composés de divers métaux, soit purs soit sous forme d’alliages. Chacun d’entre eux possède des propriétés différentes, liées à leurs propriétés chimiques.

Les mors en acier

Les mors en acier nickelé

Métal économique, l’acier nickelé se retrouve principalement sur des mors bas de gamme. Avec le temps, la fine couche de nickel déposée sur le mors s’use et disparaît. Dès lors que l’acier est en contact avec l’air (et donc l’oxygène), son oxydation débute. Ce phénomène va donc créer un dépôt de rouille, qui fait saliver les chevaux.

Lire aussi : La salivation du cheval est-elle synonyme de décontraction ?

Les mors en inox

L’acier inoxydable n’est, comme son nom l’indique, pas sensible à la rouille. C’est le chrome présent dans cet alliage qui lui confère cette propriété. Toutefois, d’autres métaux sont présents dans cet alliage, en proportions variables.

La question de la toxicité de certains d’entre-eux se pose donc (si présence de vanadium par exemple). Ceci est particulièrement important du fait du contact direct du mors avec la muqueuse de la cavité buccale. En effet, cette dernière est bien plus perméable aux éléments extérieurs que la peau.

En somme, il s’agit d’un des matériaux les plus communément utilisés actuellement. On le retrouve principalement sous forme « d’inox 18 au chrome » (c’est à dire contenant 18% de chrome) dans les mors dits « hauts de gamme » de nombreuses marques.

L’info bonus

Deux types de moulages existent pour les mors en métal :

  • Le moulage au sable est le premier de l’histoire à avoir été employé. Moins onéreux, il laisse apparaître quelques imperfections. En outre, son usage est délicat lorsqu’il est question de fabriquer des formes complexes.
  • Plus contemporain, le moulage à la cire (ou résine), confère au mors un aspect parfaitement lisse.

Les mors en cuivre

La libération des ions (ici Cu2+) du cuivre induit une salivation chez les chevaux. Attention à la solidité des mors totalement en cuivre : ils peuvent être assez friables.

Il existe des mors entièrement conçus en cuivre. Il existe également des mors composés de ce matériau, dans des proportions variables :

Les mors en cyprium (90)

Egalement appelé bronze d’aluminium, cet alliage contient 86 à 90% de cuivre, 8 à 12% d’aluminium et 2% de fer. Il est par ailleurs garanti par le fabricant sans nickel, ni zinc. Ceci peut amener à se poser la question de la bénignité de ces métaux, présent dans de nombreux autres alliages. En effet, quel intérêt pour le fabricant de souligner leur absence s’ils n’ont aucun effet malin ?

Finalement, la proportion à l’oxydation du cyprium est limitée par la présence d’aluminium. Sa composition lui octroie une importante résistance ainsi qu’un meilleur confort de contact, du fait de son toucher plus chaud que les mors en acier.

mors à aiguilles double brisure en cyprium

Les mors en maillechort

Le maillechort est un alliage à haute teneur en cuivre : cuivre 45 à 65%, Nickel 10 à 25% et Zinc 20 à 25%. Il possède donc les mêmes propriétés que les mors en cuivre classiques.

Les mors en aurigan

Composé à 85 % Cuivre, 11 % Zinc et 4 % Silicium, les mors à base d’aurigan s’oxydent très facilement. De ce fait, la salivation des chevaux l’utilisant est importante. Par ailleurs, la présence de silicium leur confère une bonne résistance. L’influent fabriquant Sprenger possède un brevet pour ce type de mors.

Les mors en sensogan

Dérivé de l’aurigan, le sensogan a également été développé par Sprenger. Composé majoritairement de Cuivre (73%), il contient en plus du zinc du manganèse. L’ensemble du développement de ce produit s’axe autour de ce nouveau composant:

Le nouvel ingrédient, le manganèse, est un oligo-élément important :

Comme composant et activateur cruciaux des enzymes, le manganèse est fortement approprié pour accumuler le tissu conjonctif aussi bien que pour le muscle et le métabolisme énergétique.
Il peut donc être utile en empêchant la tension de muscle et dans la réduction du stress de soutien. Le manganèse est aussi nécessaire pour la réduction d’histamine et peut empêcher des réactions allergiques de la peau.
En outre, l’industrie d’alimentation a découvert que le manganèse pouvait être un additif prometteur qui gagne dans l’importance dans l’alimentation moderne des chevaux de sport.

Daphné Van Oekel, cavalier de dressage international & par Mathieu De Bois, dentiste équin et cavalier de dressage pour le site de leur sellerie Alegria

D’autre part, le sensogan possède la capacité de répartir la salivation du cheval sur l’ensemble de la durée du travail, contrairement à l’aurigan qui aurait tendance à produire principalement une forte salivation au début de séance.

Et quelques autres…

Les mors en titane

Biomatériau métallique, le titane est actuellement utilisé dans la conception de nombreux dispositifs médicaux, telles que les prothèses. Ce matériau est par conséquent tout à fait adapté au contact avec une muqueuse.

Ce métal possède de surcroit de nombreuses autres propriétés intéressantes:

  • Capacité à garder une température constante, même en période froide
  • Propriétés anti-bactériennes
  • Résistance à l’oxydation
  • Solidité et légèreté

Malgré son potentiel le titane reste pour l’instant encore peu présent en raison de son coût élevé.

Les mors en laiton

Sa conception est simplement effectuée dans un but esthétique, afin d’accorder la couleur du mors à celle des boucleries. Il est ainsi facilement reconnaissable par sa couleur jaune-dorée caractéristique.

En hiver pensez à réchauffer vos mors en métal avant de les mettre dans la bouche de votre cheval. En effet, extrêmement froids ils peuvent être inconfortables voire douloureux à prendre en bouche !

Les mors alternatifs

A l’heure actuelle de nombreux autres matériaux voient le jour dans le but de suppléer les mors métalliques. Cette catégorie très hétérogène offre de nombreuses possibilités.

Les mors synthétiques

Les mors en résine

Confortables, sans risque d’allergies, les résines sont généralement utilisées dans le cas de chevaux ayant une bouche sensible, ou ayant des difficultés à accepter le contact du métal.

Différents niveaux de souplesse existent selon les marques et modèles. Les mors en résine Nathe ou même Beris sont par exemple reconnus pour leur souplesse, solidité et confort. Ils se classent donc dans les mors haut de gamme, avec un prix en conséquence. Mais d’autres modèles sont bien plus accessibles, tels que les mors Happy Mouth.

Un aspect essentiel est cependant à prendre en compte lorsque l’on utilise des mors en résine : leur usure. En effet, contrairement aux mors métalliques, la résine s’effrite à force d’utilisation. Il est donc important de veiller aux canons du mors : toute irrégularité risquerait de blesser la bouche de votre cheval. Dans le cas où des aspérités seraient présentes, il convient alors de changer le mors, ou, quand cela est possible, de limer la zone problématique afin de la lisser de nouveau. A noter que ce problème se retrouve principalement sur les mors « bas de gamme ».

Certains modèles sont parfois parfumés, à la pomme par exemple, pour inciter le cheval à le prendre en bouche. Toutefois cela incite aussi certains d’entre eux à les mâchouiller, ce qui use la résine d’autant plus rapidement.

Les mors « flexi »

Ce matériau s’axe sur le même principe que la résine : il s’agit d’un plastique, pouvant lui aussi être parfumé, mais cette fois-ci solide. En effet, le flexi s’articule ici autour d’une base en inox.

Il possède ainsi des propriétés similaires aux résines, mais assimilées à une gamme plus basse.

mors flexi droit

Les mors en matériaux naturels

Les mors en cuir

Si vous optez pour le cuir deux choix s’offrent à vous : gainer un mors en inox d’une couche de cuir, dont l’épaisseur peut être variable, ou bien opter pour un mors entièrement en cuir (avec anneaux métalliques). Plus il y a de cuir et plus le mors sera moelleux.

Tout comme la résine, ce type de mors en recommandé pour les chevaux n’appréciant pas les alliages. Il propose un contact doux pour la bouche et incite les chevaux à prendre le contact. Le goût salé du cuir peut faire saliver certains chevaux.

Le cuir du mors, tout comme tout autre cuir, nécessite d’être nourrit régulièrement. On utilisera donc des huiles végétales (idéalement alimentaires) afin d’éviter d’y incorporer tout produit chimique, qui se retrouverait ensuite dans la bouche de votre cheval.

Dans le cas où vous vous décideriez à acheter un mors en cuir, un point de vigilance crucial est à contrôler : le tannage du cuir. En effet, certains cuirs sont tannés au chrome, qui s’avère fortement toxique. Il convient de ce fait de s’orienter vers des mors avec tannage végétal. N’hésitez pas à vous orienter vers des artisans qui pourront vous adapter le mors que vous souhaitez, sur-mesure, tout en vous garantissant un tannage végétal.

Les mors en caoutchouc

Tout comme les autres matériaux alternatifs, il convient aux chevaux fuyant le contact du métal. Le goût du caoutchouc ne convient cependant pas à tous les chevaux. De plus, le caoutchouc a une fâcheuse tendance à provoquer des échauffements dans la bouche.

Sa texture molle le rend particulièrement friable. Au même titre que la résine, il faut donc être vigilant quant à sa dégradation. En réalité, les résidus se retrouvent, tout comme ceux de la résine, stockés dans le foie et les reins.

Au vu des autres matériaux souples disponibles, il semble que le rapport bénéfices/risques du mors en caoutchouc soit peu profitable.

mors droit en caoutchouc

Les mors inclassables

Vous avez encore envie de découvrir de nouveaux types de mors? Sachez qu’il existe quelques autres matériaux atypiques disponibles dans le commerce. En voici donc une petite liste:

  • la mousse ;
  • le bois, fabriqué par la marque Poponcini ;
  • la gomme également propre à Poponcini;
  • les mors Sweet-Iron, composés d’un alliage sombre (acier noir et cuivre) conçu pour rouiller au contact de la salive ;
  • les mors Blue-Steel, à la couleur bleue caractéristique. Il a des propriétés similaires au Sweet-Iron.

Pas toujours facile de s’y retrouver dans cette jungle des matériaux tant le choix est vaste ! Et vous, pour quel matériau avez-vous opté ? Pour quelles raisons ? 🙂

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

12 idées de cadeaux pour Noël pour les cavaliers et propriétaires de chevaux

12 idées de cadeaux de Noël pour les cavaliers !

Dans deux semaines, c’est Noël *__* Vous êtes à la recherche d’idées de cadeaux pour un cavalier ? Ou bien, vous êtes vous-même un amoureux de chevaux, et recherchez de l’inspiration ? Vous êtes au bon endroit ! Découvrez sans […]

Lire la suite

J’ai changé de selle ! Du saddle fitter à l’achat, je vous raconte mon expérience

Il y a quelques semaines, j’ai acheté une nouvelle selle. Une grande étape pour moi, qui attendait ce moment avec impatience. Comme vous êtes peut-être aussi dans cette situation (ou le serez tôt ou tard), j’ai décidé de vous raconter […]

Lire la suite

J’ai testé pour vous… Le licol éthologique Color’corde !

Aujourd’hui, je vais vous présenter une petite entreprise française que j’affectionne tout particulièrement : Color’corde. Le mois dernier, nous vous avions proposé un jeu-concours pour vous faire gagner 3 licols éthologiques créés par Color’corde. A l’époque, je n’avais pas encore […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie d'être mieux organisée ?

    Vous êtes à la recherche d'un outil pour devenir plus organisée et plus épanouie ?

    À mi-chemin entre le planner équestre et le coach perso, le le Carnet Cavalière XL vous aidera à être plus efficace et sereine.

    Retrouvez de quoi suivre vos séances, votre budget et les soins de votre cheval, ainsi qu'une trentaine d'idées d'exercices, de nombreuses recettes DIY, et bien d'autres surprises à découvrir !

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour <3

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous montez à cheval ou pratiquez le travail à pied ? Vous aimeriez progresser dans votre discipline et devenir encore meilleur ? 

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous. Il vous aidera à définir des objectifs clairs et réalistes, mais aussi à définir votre chemin pour les atteindre. Grâce à ce carnet, réalisez un auto-bilan de chacune de vos séances de travail, avec bienveillance et impartialité. Les progrès seront rapidement au rendez-vous !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    44 Partages
    Partagez44
    Enregistrer
    Tweetez