A la découverte du rodéo au Chili


Depuis 1962, le rodéo est le deuxième sport national du Chili après le football. Cette tradition populaire vieille de plus de 400 ans est principalement pratiquée dans les zones rurales du centre et du sud du pays.

A ne pas confondre avec son confrère américain, le rodéo chilien se pratique dans l´enceinte d´une arène appelée medialuna (demi-lune) où il attise la ferveur du public !

 

Les acteurs

Les huasos (cavaliers) sont des ouvriers agricoles admirés pour l´agilité avec laquelle ils domptent leur bétail. Le rodéo est donc une représentation esthétique de leur quotidien. Lors des compétitions, les huasos portent la tenue traditionnelle constituée notamment d´un chapeau de paille à bord plat et d’un poncho à larges rayures.

Le caballo chileno monté durant les rodéos est la meilleure race d’Amérique du Sud. Il représente l´un des symboles de la tradition équestre chilienne et a la particularité physique de pouvoir courir de façon latérale. D’ailleurs, elle est la seule race d´équidés habilitée à participer aux concours de rodéo. Nombreux sont les éleveurs de chevaux qui s´efforcent de conserver la pureté des caballos chilenos également appelée le sello de raza pour créer le meilleur cheval de rodéo.

Histoire et présentation du rodéo chilien

Depuis quatre siècles, le rodéo rythme l´année avec ses nombreuses compétitions durant lesquelles un tandem, alias collera, composé de deux huasos et de leurs chevaux ont pour objectif de suivre la course d´un jeune taureau puis parvenir à l´arrêter. Pour cela, les protagonistes doivent respecter un parcours prédéfini, bloquer le taureau à trois reprises contre une palissade sur des zones précises de l´animal et éviter de le laisser s´échapper. L´un des deux cavaliers se calle contre le mur derrière le taureau en avançant au galop. Le second huaso se positionne de façon latérale afin de garder la pression sur le taureau. Les points varient selon les techniques utilisées et la maîtrise de l´exécution, le résultat maximal étant de 13 points.

A partir de septembre, plus de 500 rodéos de qualification sont organisés chaque week-end devant des jurys d´experts.

Cet art de la rigueur se pratique au sein d´une medialuna. Espace d´une circonférence de 75 m, il abrite un terrain fermé à la forme d´un croissant de lune où le ballet entre la collera et le taureau s´anime.

Le but ultime des huasos est d´atteindre la finale de la compétition nationale qui se dispute depuis 1975 au cœur du Chileno, surnom du stade mythique de la Medialuna Monumental à Rancagua, dans la région du Libertador General Bernardo O’Higgins. Agiles et déterminés, les 160 cavaliers venus des quatre coins du pays s´affrontent une dernière fois sur le terrain pour remporter le graal devant une audience de 12 000 spectateurs en délire !

Le championnat national de Rancagua est complété par un festival traditionnel ; une belle opportunité pour découvrir les us et coutumes des cow-boys chiliens ! Grâce aux stands de musique, de gastronomie et de danse traditionnels, vous vous imprégnez ainsi de la diversité culturelle du pays andin.

 

Plus d´informations sur le Chili en consultant le site du ministère des affaires étrangères français.

Les fêtes traditionnelles à ne pas manquer au Chili sur le site de l´agence de voyage Chile Excepción.

 

Image à la une : ChileFoto.com

A la découverte du rodéo au Chili
Notez cet article