Le Huçul, le poney venu de l’est


Ce petit cheval des Carpates, descendant du Tarpan, a été menacé d’extinction dans son pays d’origine. Aujourd’hui, grâce à l’intervention de la Pologne dans sa préservation, il renaît au-delà des frontières de son Ukraine natale.

Un petit cheval originaire des montagnes

Le Huçul serait né à l’est des Carpates, dans une région nommée la Huçuly, qui lui vaudrait alors son nom. Cette région est passée entre les mains de la Pologne puis de l’Empire Austro-Hongrois, et appartient désormais à l’Ukraine. Les premiers sujets ont été découverts par les locaux des Carpates au début du 17ème siècle.

Lle Hurçul était utilise comme cheval de bât dans les tranchées

Le Hurçul était utilise comme cheval de bât dans les tranchées

D’abord utilisés par les montagnards pour le transport des provisions et le labourage des champs, ils sont ensuite réquisitionnés par l’Empire pour la cavalerie. Puis, durant la seconde guerre mondiale, il sert de cheval de bât pour le transport des munitions et des armes. Bien qu’il sache parfaitement se défendre contre ses prédateurs naturels, il n’en est rien contre l’homme, et la race est décimée pendant la guerre. Dans les années 1950, on dénombre seulement une dizaine de Huçuls en Ukraine.

La Pologne commence alors à réintroduire des chevaux dans la région d’Ordychowa, avec au départ seulement une centaine de poulinières. Surveillés et protégés dans cette région, les Huçuls commencent à renaître.

webhiver-13

Le Huçul : partenaire rustique

Un standard poney

Le Huçul possède une taille poney : entre 1.32 m et 1.45 m. Il est très trapu et robuste, ses épaules sont droites, son encolure musclée et ses articulations développées. Il possède des yeux étroits très expressifs et une tête osseuse sur laquelle s’attachent des oreilles courtes et pointues, nul doute que le Huçul possède « une tête de poney » !

Les robes restent classiques chez ce poney : du bai, du noir pangaré, de l’isabelle et du pie, mais les traces de ses cousins sauvages restent présentes. Il possède effectivement une raie de mulet, des zébrures sur les membres, et une croix de saint André sur les épaules.

De la polyvalence!

De son passé de cheval des montagnes, il a gardé toute la robustesse et l’aplomb. Il demeure ainsi un cheval de balade idéal, passe-partout et capable de randonner pendant plusieurs heures. C’est également un cheval au tempérament très calme, ce qui en fait un excellent poney pour les enfants. Toutes les disciplines peuvent alors lui convenir : du dressage au TREC en passant par l’attelage et l’endurance, il n’y a pas une discipline qu’on ne peut confier à ce petit cheval !

Le Hurçul est un poney multidisciplines!

Le Hurçul est un poney multidisciplines!

 

Une situation encore temporaire

Aujourd’hui, le stud-book du Huçul a été créé en Pologne, et compte environ 1500 poulinières. Chaque année, de nouveaux étalons sont également approuvés à la reproduction sous le label Huçul. L’Union Européenne a même accordé une aide d’1,5 million d’euros afin de faciliter sa protection et sa réinsertion. L’idée est de former de nouveaux éleveurs afin que la reproduction du Huçul se poursuive et que l’animal ne soit dorénavant plus menacé d’extinction.

En France, l’Association Française du Huçul a vu le jour en 2008 afin de favoriser son élevage et sa protection en France. Toutefois, le but ultime de cette protection est bien de réintroduire le Huçul dans son pays natal. Malheureusement, la situation économique actuelle de l’Ukraine ne permet pas pour le moment la réinsertion en toute sûreté du Huçul dans les Carpates…

 

Photos : ©Beskid & ©AFH