De l’embryon au poulain : le poulain in-utéro

Que l’on soit futur propriétaire d’un poulain, propriétaire d’une jument gestante, ou simplement passionné, quoi de plus intéressant que de découvrir pas à pas le développement du poulain dans le ventre de la jument ? Découvrons ensemble les quelques étapes importantes de la gestation, de l’embryon, jusqu’au poulain.

Les grandes étapes du développement

Les poids et tailles à différents stades du développement in-utéro sont indicatifs et donnés pour  des chevaux d’environ 500 kg à l’âge adulte.

© Poutpoutland

Les 1er mois

Durant le premier mois, le poulain passe du stade « embryon » au stade « foetus ». Biologiquement parlant, cela signifie que les organes principaux sont en grande partie développés, du moins de façon sommaire.

A 30 jours, tous les organes sont donc formés de manière rudimentaire. Les cellules des onglons et des yeux sont notamment différentiés, ce qui signifie que ces organes vont pouvoir se former, le foetus mesure alors seulement 1 cm et pèse quelques grammes.

Dans le début du 2ème mois, le placenta s’attache à la paroi utérine. A partir de là,  la liaison entre la mère et l’embryon se fait et le véritable développement peut commencer. Les bourgeons des yeux (les tissus seulement) et des naseaux apparaissent, et les paupières se ferment.

A 45 jours, il y a différenciation des sexes, et chaque foetus peut donc développer des organes spécifiques à chaque sexe. Ainsi les organes génitaux externe vont pouvoir se former eux aussi.

De 2 à 6 mois

A partir de 2 mois, la croissance s’amorce réellement. Le poulain mesure 5 à 7 cm et pèse une 15aine de grammes.

Le poulain ne prend pas tout de suite la position qui permettra le poulinage. © Clinique vétérinaire

Le poulain ne prend pas tout de suite la position qui permettra le poulinage. © Clinique vétérinaire

A 3 mois, le poulain continue de grandir, doublant ainsi sa taille (environ 14 cm) et pesant à présent près de 150g (soit dix fois son poids à 2 mois, ce qui prouve l’importante croissance du poulain pendant ce mois!) Les sabots se forment, la mamelle de la femelle aussi et les organes génitaux externes apparaissent (en dehors des testicules chez le mâle). A environ 100 jours, les sabots sont entièrement formés.

Nous sommes alors à 4 mois, où le développement des organes internes va pouvoir progresser. Concernant la taille, le foetus mesure à présent 25cm environ, et pèse 700g. Puisque les tissus oculaires sont formés, les globes oculaires vont pouvoir se former, et les ébauches cornées apparaissent alors.

Entre 4 et 5 mois, le poulain va passer à 35 cm et 2 kg. Le coeur, le foie, les reins ainsi que les testicules et les ovaires vont se constituer. Les tous premiers poils naissent sur les naseaux. A ce stade, le placenta et le cordon ombilical sont totalement en place, le sang circule parfaitement entre la mère et son poulain. La formation du squelette du poulain débute alors …!

A 6 mois, on atteint alors 50cm et 5 kg, les poils autour des yeux et des naseaux sont apparus. D’autre poils germent également puisque la crinière et la queue commencent à se constituer. Côté organe, l’hypophyse est formée!

Jusqu’au 11ème mois

Développement du foetus in-utéro

Développement du foetus in-utéro

Aux alentours de 7 mois, le poulain pèse près de 10 kg et mesure 65 cm. Les glandes thyroïdes ainsi que les premiers tissus du thymus se forment. Ces organes sont définitivement formés à 8 mois. Le poulain a alors atteint 15kg et 80cm.

Au cours du 9ème mois, c’est la rate qui se forme, et les poils commencent à recouvrir l’ensemble du corps. Le foetus pèse alors 30kg et mesure 90cm.

A la fin du 11ème mois, tout est prêt pour la naissance, le poulain mesure entre 1m et 1m10 et pèse 40 à 50kg. Les glandes surrénales, très importantes pour la future vie du poulain se mettent en place également. Le corps est enfin totalement recouvert de poils!

Les organes essentiels du développement

Le placenta

Le placenta est un organe mi-fœtal mi-maternel, constitué de liquide allantoïdien. Il est en fait l’organe d’échange entre la mère et son poulain. Il se forme à partir de petites villosités à la surface de l’embryon qui s’introduisent dans la muqueuse utérine et viennent au contact de l’épithélium (c’est-à-dire de la couche externe de cellule) de l’utérus. A partir de ce moment, ces villosités se multiplient et commencent à former le placenta

Tous les animaux ne se développent pas grâce à un placenta, mais chez les équins, comme chez une grande partie des mammifères, il est un organe indispensable. Pour grandir et se former, le foetus a besoin d’apports essentiel : de l’eau, des sucres, des minéraux et tout un tas de nutriments dont ses cellules ont besoin. C’est à travers le placenta que ces éléments sont apportés au fœtus. Dans l’autre sens, les déchets azotés ou le dioxyde de carbone sont transférés à la mère.

Lors du poulinage, le placenta est expulsé

Lors du poulinage, le placenta est expulsé de l’utérus

C’est également un organe de protection. Protection immunologique contre les molécules qui pourraient être nocives au poulain, le placenta forme une sorte de barrière vis-à-vis de certaines molécules.

Il laisse en revanche passer les anticorps de la mère vers le fœtus qui participent à constituer les défenses immunitaires du poulain. Toutefois, certaines substances peuvent tout de même traverser, ce qui explique qu’il faut faire attention aux médicaments administrés à la jument durant la gestation.

 

Le cordon ombilical

C’est le cordon ombilical, raccordé au placenta, qui va apporter le sang au coeur du poulain. En effet, il ne peut pas encore utiliser ses poumons, le dioxygène lui est donc apporté directement par le sang de la mère. Pour cela, le cordon ombilical est constitué de 3 vaisseaux :

L’artère ombilicale, c’est elle qui amène le sang de la jument, riche en dioxygène jusqu’au coeur du poulain. Le sang est ensuite retourné à la mère par la veine ombilicale.

Le canal de l’ouraque, lui, est relié à la vessie du poulain et permet l’évacuation des déchets et notamment de l’urine vers la circulation de la mère.

La poche de eaux

Aussi appelée amnios, c’est une poche membranaire remplie de liquide amniotique dans lequel baigne le foetus. Elle contient principalement de l’eau mais aussi quelques protéines et lipides ainsi que de l’urée.
La poche des eaux assure surtout un rôle de protection du poulain, notamment contre les chocs extérieurs. Elle permet également au foetus de bouger librement dans l’utérus de la jument.

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.


Commentairess 2

  1. Mountaga 2 août 2015
  2. ferme equestre de la foret 16 septembre 2015