[Livre] « Jappeloup »


Jappeloup et Pierre Durand, deux noms inséparables, immédiatement associés à la médaille d’or des Jeux Olympiques de Séoul de 1988. En 2012, pour anticiper la sortie du film « Jappeloup », est paru aux éditions Michel Lafon l’autobiographie équestre de Pierre Durand.

De nombreux éléments ayant été modifiés par le réalisateur du film, le cavalier souhaitait nous donner la vraie version de cette histoire incroyable. Il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité, totalement charmée par le film, mais en quête de vérité après avoir suivi la polémique entourant sa sortie.

Un duo très spécial

Ce qui rend ce duo si spécial c’est sans aucun doute l’impression de « destinée » qui plane autour de cette rencontre : alors que Jappeloup est un petit cheval noir qui n’a ni les qualités physiques ni les qualités mentales pour faire du saut d’obstacles ; Pierre est un cavalier ambitieux visant la première marche du podium olympique, tout en menant de front sa passion du cheval à ses études de droit.

Ce cavalier impatient et hyperactif ainsi que ce cheval peureux, exigeant patience et tact, vont se chercher pendant plusieurs années avant de se trouver pour former ce couple emblématique.

La sincérité avant tout

« Jappeloup », c’est avant tout un livre écrit avec toute la passion et la force de l’instant. L’auteur réussi à nous faire partager et ressentir l’intensité de chaque compétition malgré les nombreuses années qui le séparent à présent de ces évènements. Son talent indéniable pour l’écriture couplé à l’histoire d’une ascension équestre inédite en font un livre marquant.

L’honnêteté dont fait preuve Pierre Durand est une des qualités principales de cet ouvrage, il nous révèle ses réussites mais également ses doutes, ses peurs, ses erreurs et ses coups de sang, se dévoilant entièrement au lecteur.

Nous passons de l’admiration pour ce cavalier à la colère, voire l’exaspération, par rapport à certaines de ces réactions. Il nous démontre à quel point le facteur humain tient une place centrale dans les sports équestres et pourquoi la relation et la confiance accordée à son cheval doit être le moteur de tout.

Un point de vue inédit

Ce livre, c’est également une fenêtre ouverte sur les coulisses des compétitions de haut niveau : les coups bas, l’ambiance guindée, tout nous est révélé. Il n’y a aucune censure, les noms de ses détracteurs sont cités et il nous offre un nouveau point de vue sur de grands noms du monde du cheval.

On a beau savoir comment cette belle histoire se termine, le lecteur n’en reste pas moins avide de tourner chaque page. Comme dit si bien l’adage : « Ce n’est pas le but qui compte, mais le chemin pour y arriver. »