stick de dressage
Publié le 17/02/2014
Auteur :
Catégorie : Equipement du cavalier

Equipement du cavalier La cravache : quelle utilité ? Comment la choisir ?

La cravache fait partie des aides artificielles. Elle permet de renforcer l’action du cavalier ou encore de punir le cheval si celui-ci a désobéit. La cravache peut également être utilisée lors des leçons de jambe, dans le cas où le cheval ne répondrait pas aux aides naturelles du cavalier.

Composition d’une cravache

La cravache se compose de trois parties principales :

La poignée

La poignée est généralement antidérapante. C’est par ce côté que le cavalier tient la cravache dans sa main. Certaines poignées ont une forme ergonomique, d’autres sont équipées d’une dragonne (lanière de cuir permettant de ne pas faire tomber la cravache).

A titre personnel, je préfère les poignées classiques : les cravaches à poignée ergonomique se tiennent d’une manière particulière et peuvent donc être gênantes en cas de changement de main.

Quant à la dragonne, elle peut s’avérer dangereuse dans le cas où le cavalier devrait lâcher sa cravache immédiatement pour une quelconque raison. Elle gêne également le changement de main et empêche le cavalier de réagir avec rapidité. Bref, je la déconseille.

La tige

La tige, généralement en plastique souple. Plus elle sera longue et plus elle permettra d’avoir une action précise sur le cheval. A contrario, plus elle sera longue et plus elle risquera de gêner le cavalier dans ses mouvements.

Personnellement je préfère les tiges courtes, moins encombrantes.

La claquette

La claquette, située à l’extrémité de la cravache. C’est elle qui sera en contact avec le cheval lorsque le cavalier donnera un coup. Plus la claquette sera large et moins elle fera mal au cheval, tout en faisant davantage de bruit.

Je privilégie les claquettes larges : plus impressionnantes mais moins douloureuses pour le cheval.

Les différentes cravaches

Il existe plusieurs modèles de cravaches, adaptés à des utilisations différentes.

Cravache standard

Cette cravache bon marché est la plus répandue dans les centres équestres. Elle mesure au maximum 75 cm et est souvent équipée d’une dragonne et/ou d’une poignée ergonomique.

Elle convient à tout type de disciplines, à l’exception de la course. Elle est surtout adaptée aux débutants qui s’en serviront pour renforcer leurs aides, notamment pour maintenir l’impulsion de leur monture.

Cravache d’obstacle ou de cross

Cette cravache a pour principal intérêt d’être très courte (40 à 50 cm en moyenne), ce qui la rend très peu encombrante. Le cavalier peut ainsi aisément la passer d’une main à l’autre, sans être gêné, et ce d’autant plus qu’elle n’est jamais équipé de dragonne.

Sa claquette est plus large que celle de la cravache standard, ce qui, combiné avec sa petite taille, rend l’action moins précise mais également moins douloureuse.

Elle est principalement utilisée à l’obstacle, en cross et en course.

Cravache de dressage

La cravache de dressage est plus souvent nommée stick. Il s’agit d’une longue badine d’environ 110 cm, qui permet au cavalier de mobiliser les hanches de son cheval et ainsi d’améliorer la finesse de ses aides. Elle est dépourvue de dragonne.

Comme son nom l’indique, cette cravache s’utilise pour le travail sur le plat et est même déconseillée pour les autres disciplines car sa grande longueur peut la rendre dangereuse. Elle n’est à mettre qu’en des mains expertes : un cavalier débutant pourrait en effet blesser ou effrayer sa monture par mégarde.

A noter : le stick est également très utilisé en amazone, et ce, dans toutes les disciplines. Il remplace alors la jambe manquante de la cavalière.

La cravache est une aide artificielle qui peut s'avérer être très utile dans certaines situations.
La cravache est une aide artificielle qui peut s’avérer être très utile dans certaines situations.

Comment tenir et utiliser sa cravache ?

Si la plupart de temps il suffit simplement de tenir la cravache en main pour que le cheval se montre plus coopératif, il est bon de savoir comment l’utiliser :

Comment la tenir ?

La cravache se tient traditionnellement dans la main intérieure, la claquette vers le bas. Lorsque vous donnez un coup de cravache, pensez à tenir les deux rênes de l’autre main afin de ne pas tirer accidentellement sur les rênes en même temps que vous donnerez un coup de cravache.

Vous pouvez aussi tenir votre cravache en chandelle, c’est-à-dire avec la claquette vers le haut. Cette méthode doit être utilisée avec parcimonie, et sera utile dans des moments particuliers, par exemple pour motiver un cheval qui hésite sur un obstacle, sans pour autant devoir recourir à le taper.

Donner un coup de cravache sur l’épaule

Un léger coup sur l’épaule permet de mieux canaliser le cheval en mobilisant son épaule. Cette technique est notamment utile à l’obstacle si vous sentez que votre cheval va dérober ou encore en dressage s’il s’affaisse sur son épaule. L’action doit bien sûr s’effectuer sur l’épaule fautive : inutile, et même contreproductif, de donner un léger coup sur l’épaule droite si votre cheval souhaite dérober à gauche !

Donner un coup de cravache derrière la jambe

Un léger coup derrière la jambe permet d’intensifier votre action de jambe. Utilisée notamment pour aider une jambe isolée (dans le cas d’un déplacement latéral par exemple) ou lors d’une leçon de jambe.

Donner un coup de cravache sur la croupe

Le coup de cravache sur la croupe doit être utilisé avec beaucoup de parcimonie. Il intervient en effet comme une sanction dans le cas où le cheval aurait volontairement désobéit à vos aides (et j’insiste sur le « volontairement » : inutile de punir un cheval qui n’a au final tout simplement pas compris ce que vous lui demandiez).

Il peut arriver également qu’un léger coup sur la croupe permette de motiver un cheval qui s’apprêtait à piler devant un obstacle… à condition de l’employer au bon moment !

Dans tous les cas, gardez à l’esprit qu’une cravache ne doit être qu’une aide artificielle ponctuelle et que votre objectif est de savoir vous en passer. Inutile de taper de toutes vos forces ou d’y recourir toutes les 30 secondes : le cheval est un animal très sensible et vous pourriez, au mieux le blaser, au pire le blesser.

En course de plat comme ailleurs, le port et l'utilisation de la cravache sont réglementés.
En course de plat comme ailleurs, le port et l’utilisation de la cravache sont réglementés.

Réglementation

L’utilisation et le port de la cravache est réglementé.

  • En concours de dressage, la cravache (qu’importe sa longueur ou sa forme) est strictement interdite sur le carré de dressage. Elle est toutefois autorisée à l’échauffement.
  • En concours de saut d’obstacles, la FEI a fixé une limite à trois coups de cravache par épreuve. Si davantage de coups devaient être donnés, le cavalier risquerait une sanction, plus ou moins lourde en fonction de la situation. Les cravaches de plus de 75 cm sont également interdites.
  • En concours complet, la cravache est interdite sur le carré de dressage. Elle est toutefois acceptée à la détente à condition qu’elle ne mesure pas plus de 120 cm. Sur les épreuves d’obstacles et de cross, elle ne doit pas mesurer plus de 75 cm.
  • Dans le milieu des courses, là où la cravache est source de nombreuses polémiques, le jockey de course de plat ne doit pas donner plus de huit coups de cravache tout au long de la course. Les sanctions y sont toutefois légères et les abus ne sont pas rares. La cravache doit être de petite taille pour que les concurrents ne se gênent pas entre eux.
  • Dans les courses d’endurance : la cravache est tolérée dans les épreuves à vitesse imposée (pas de limite de taille), mais prohibée dans les courses à vitesse libre.

Sources : Décathlon

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

12 idées de cadeaux pour Noël pour les cavaliers et propriétaires de chevaux

12 idées de cadeaux de Noël pour les cavaliers !

Dans deux semaines, c’est Noël *__* Vous êtes à la recherche d’idées de cadeaux pour un cavalier ? Ou bien, vous êtes vous-même un amoureux de chevaux, et recherchez de l’inspiration ? Vous êtes au bon endroit ! Découvrez sans […]

Lire la suite

Bien s’équiper pour la rentrée équestre : faites des économies avec EquiShopping

Cet article est issu d’un partenariat commercial avec le site Equishopping.com. Comme pour tous nos partenariats, nous avons eu carte blanche sur le contenu de l’article et avons écrit ce que nous voulions. Pour beaucoup d’entre vous, le mois de […]

Lire la suite

Mes petits coups de coeur du moment

Depuis l’incendie qui a ravagé une partie de mon écurie cet été, et notamment la sellerie où j’entreposais toutes mes affaires, j’ai dû commencer à me ré-équiper. La bonne nouvelle dans l’histoire, c’est que du coup je ne rachète que […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie d'être mieux organisée ?

    Vous êtes à la recherche d'un outil pour devenir plus organisée et plus épanouie ?

    À mi-chemin entre le planner équestre et le coach perso, le le Carnet Cavalière XL vous aidera à être plus efficace et sereine.

    Retrouvez de quoi suivre vos séances, votre budget et les soins de votre cheval, ainsi qu'une trentaine d'idées d'exercices, de nombreuses recettes DIY, et bien d'autres surprises à découvrir !

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour <3

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous montez à cheval ou pratiquez le travail à pied ? Vous aimeriez progresser dans votre discipline et devenir encore meilleur ? 

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous. Il vous aidera à définir des objectifs clairs et réalistes, mais aussi à définir votre chemin pour les atteindre. Grâce à ce carnet, réalisez un auto-bilan de chacune de vos séances de travail, avec bienveillance et impartialité. Les progrès seront rapidement au rendez-vous !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    21 Partages
    Partagez21
    Enregistrer
    Tweetez