équitation éthologique
Publié le 19/06/2014
Auteur :
Catégorie : Généralités

Généralités Introduction à l’équitation éthologique

L’éthologie équine n’est pas une discipline comme on l’entend souvent, mais bien une science. Plus exactement, il s’agit de la science qui analyse le comportement des chevaux. Cette analyse se base aussi bien sur l’étude des rapports des chevaux entre eux que sur l’étude des relations « cheval – humain », qu’ils soient dans leur milieu naturel ou non.

De l’éthologie équine a découlé l’équitation éthologique, une méthode de dressage basée sur la compréhension du cheval et le respect de celui-ci. Le maître mot de cette méthode est « Penser cheval », c’est-à-dire se mettre dans la peau de l’équidé pour mieux le comprendre et s’adapter à lui, à ses besoins, à ses attentes.

En équitation éthologique, tout se fait dans la non-violence : la clé du succès repose sur une entente mutuelle et sur le fait de convaincre le cheval de faire ce qu’on attend de lui plutôt que de le contraindre à obéir.

Les origines de l’équitation éthologique

Cette manière d’appréhender l’équitation semble très ancienne : les nouveaux maîtres eux-mêmes auraient en effet puisé leurs méthodes dans l’héritage des indiens d’Amérique du Nord. Ces origines restent toutefois contestées faute de preuves, si certains estiment que l’éthologie est un héritage amérindien, d’autres le qualifie de britannique et citent John S. Rarey comme étant le premier chuchoteur.

Quoiqu’il en soit, cette volonté de ne faire qu’un avec son cheval, ce rêve de compréhension mutuelle et d’unité ne date pas d’hier.

L’éthologie a commencé à se démocratiser lorsque les chevaux n’ont plus été utilisé pour le labour et l’armée, et ont été affectés à une équitation dite de loisir. Le film « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux« , diffusé en septembre 1998, a suscité l’intérêt du grand public envers cette méthode de dressage.

Quelques grands maîtres

Monty Roberts

Cavalier et dresseur de chevaux, Monty Roberts a commencé sa carrière en tant que doublure pour des cascades équestres dans des films Western.

Ayant vécu toute son enfance auprès de dresseurs de chevaux qui mataient leur monture en la fouettant pour la désensibiliser et autres méthodes que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de barbares, Monty Roberts était pourtant persuadé qu’il existait une autre méthode de dressage, une méthode plus douce.  A 13 ans, il décida de partir étudier des mustangs sauvages dans le désert du Nevada pour mieux comprendre cet animal. Il leur découvrit rapidement un langage, leur langage, qu’il nomma lui-même Equus.

A partir de ce langage, Monty Roberts a créé le « Join Up« , une technique de débourrage basée sur le consentement. Il présente aujourd’hui volontiers cette méthode au grand public à travers de multiples démonstrations et conférences. Il a en outre écrit plusieurs livres sur le sujet.

Pat Parelli

 Pat Parelli est certainement le chuchoteur américain le plus connu en France et en Europe. Il a en effet conçu une méthode complète, appelée « Parelli Natural Horsemanship« , qui a été largement diffusée dans ces pays. Un partenariat avait en outre été mis en place entre Patt Parelli et le Haras de la Cense (France), repris aujourd’hui par Andy Boot.

Pour Pat Parelli, le problème est simple : le cheval étant une proie, il est programmé pour échapper à tout prédateur et à tout danger. Or le cheval voit justement l’homme comme un prédateur. Le cavalier doit donc savoir se positionner non pas en tant que prédateur ou ami, mais comme un leader pour une relation optimale. Pour cela, il lui faudra se montrer aussi doux et ferme que nécessaire, tout en faisant preuve de patience et de rigueur.

Sa méthode est décomposée en 8 principes et 7 jeux, que nous verrons plus en détail dans de prochains articles. 

Edit : les articles ont été publiés ! Retrouvez ici les 3 premiers jeux, et ici les 4 autres. Retrouvez également notre article d’introduction à la méthode Parelli, ainsi que les 10 qualités d’un homme de cheval selon Pat Parelli.

Autres grands maîtres

Il existe de nombreux grands autres maîtres et méthodes, dont nous parlerons également dans d’autres articles :

  • Elizabeth De Corbigny
  • Andy Booth
  • La méthode Firfol
  • Tom torrance
  • Ray Hunt
  • Jonh Lyons
  • Bino Jacopo Gentili
  • ….

Retrouvez Cheval Partage sur YouTube

Cheval partage a désormais sa propre chaîne YouTube. Abonnez-vous pour être sûr de ne rater aucune de nos vidéos ! Au programme des prochaines vidéos : séances commentées, tests de produits, tutoriels, idées d'exercices, réflexions équestres... Mais toujours dans le respect et l'amour du cheval.

Abonnez-vous

L’équipement

Le licol en corde

Le licol en corde, ou licol éthologique, est très utilisé dans cette méthode de dressage.
Licol en corde (ou licol éthologique)

Si l’utilisation du filet assorti à un mors doux (mors à aiguilles à olive par exemple) est utilisé par certains grands maîtres (comme Elizabeth de Corbigny), beaucoup de chuchoteurs lui préfère des matériaux plus naturels, tels que le licol de corde ou encore le side-pull.

Important : le licol dit éthologique (ou licol en corde) n’est doux que s’il est bien employé. Il présente en effet différents points de pression et est pus fin qu’un licol en nylon ou en cuir classique. De ce fait, toute traction abusive ou tout geste non contrôlé doit être évité afin de ne pas obtenir l’effet inverse. Un bon réglage est également indispensable.

Le licol en corde est en outre doté d’une longue longe donnant une grande liberté au cavalier (et au cheval !) lors du travail à pied.

Le stick

Les chuchoteurs utilisent également beaucoup un stick (appelé « Carrot Stick » dans la méthode Parelli) ou bien une longue cravache de dressage et s’en servent comme prolongement du bras lors des exercices à pied. Il peut également être utilisé pour le renforcement négatif, à condition là encore de doser parfaitement ses actions.

L'éthologie permet de mieux comprendre son cheval afin de créer une relation basée sur la confiance et le respect.
L’éthologie permet de mieux comprendre son cheval afin de créer une relation basée sur la confiance et le respect.

Quelques polémiques

A chaque courant de pensée ses réfractaires ! Voici quelques polémiques touchant l’équitation éthologique :

La non-utilisation du cheval

Certaines personnes, à l’instar de Jean-Pierre Digard, estiment que l’équitation éthologique ou naturelle prône la non-utilisation du cheval et induit ainsi la régression en matière d’usages du cheval via une transformation en animal de compagnie. D’autres estiment que cette méthode de dressage est incompatible avec l’équitation sportive, et notamment l’équitation de haut niveau.

Selon Firfol, l’équitation éthologique ne prône pas de telles valeurs et permet simplement de présenter l’équitation de manière plus agréable pour le cheval (comme pour le cavalier d’ailleurs), via une relation basée sur la compréhension de l’équidé.

Une absence de codification

Le fait que maître ait sa propre méthode et l’absence de codification de cette équitation suggère que n’importe qui peut se dire « chuchoteur » et entraîne des dérives. Il devient donc difficile de faire le tri entre les véritables professionnels qui ont basé leur méthode sur l’éthologie (à savoir la science comportementale) et les « charlatans » profitant de l’engouement pour cette « discipline ».

En France, des diplômes (appelés Savoirs Ethologiques) sont justement dispensés pour essayer de contrecarrer ce phénomène.

L’effet de mode

Aujourd’hui l’éthologie, plus qu’une science, est devenue une « mode » : de plus en plus de cavaliers se disent « éthologistes » parce qu’ils utilisent un licol en corde ou réalisent des tours avec leur cheval (coucher, jambette, révérence…).

Pourtant, l’équitation éthologique n’a rien à voir avec tout cela : on ne le dira jamais assez, cette méthode de travail est basée sur une science comportementale. Et, bien qu’elle ne soit pas codifiée et varie d’un maître à l’autre (cf point précédent), elle ne consiste pas à apprendre des tours de cirque à son équidé mais bien à utiliser tout ce qui est renforcements positif et négatif afin de convaincre le cheval d’exécuter notre demande plutôt que de l’y contraindre.

Enfin, gare également à toutes les selleries qui vendent du matériel soit-disant éthologique, et qui n’ont d’éthologique que le nom.

Dans les prochains articles, nous verrons plus en détails l’équitation éthologique, notamment au travers de la méthode de Pat Parelli ou encore celle de Elizabeth de Corbigny.

Sources : licol en corde.

Cavalière depuis toujours, je suis l'heureuse propriétaire d'une adorable jument champagne : Joye ! En parallèle à Cheval Partage, je travaille en tant que rédactrice et conceptrice de sites Internet freelance.

  • site Internet
  • twitter
  • facebook
  • instagram
  • youtube

Poster un commentaire

Commentaires publiés

7 commentaires.

  • C’est un article très intéressant.
    Bien que Pat Parelli soit probablement plus connu que Monty Roberts, je pense qu’il vaut la peine d’être connu et de parler de lui un peu plus. Je suis actuellement dans son écurie en Californie pour une formation de deux semaines.
    Si tu es intéressée à écrire un article sur lui, je serai contente de te donner plus d’information.
    Il y a beaucoup de différences en effet entre chaque méthode. Par exemple, Monty Roberts n’utilise pas de licol en corde, il a développé son propre licol, le « dually halter » qui est en fait très efficace pour apprendre des principes de base, ou même des techniques plus avancées, voir même de monter à cheval avec.
    Autre difference, il n’utilise aucun stick, aucune cravache… Même si je cherchais dans tous les recoins, je n’en trouverai pas. Son explication est qu’infliger une souffrance au cheval est inacceptable. Et que si le cheval est « bien » entraîner, on ne devrait jamais avoir besoin d’une cravache ou d’un stick.
    Autre difference : il ne longe aucun de ses chevaux de manière « traditionnelle », qui est juste une seule longe et une chambrière. Il utilise la technique de « long lining » qui serait presque comme faire des longues reines, donc avec deux longes, mais la personne reste tout de même plus au centre du rond de longe, contrairement à etre directement derrière le cheval.
    Ce qui est fascinant chez lui c’est que malgré son âge, il continue à raffiner ses techniques, à les modifier si nécessaire …etc…
    Je pense qu’il vaut la peine d’être connu car il est extrêmement humble, et sa vision de voir les choses est : « si notre cheval à un problème, il faut d’abord regarder dans le miroir avant de blâmer ce majestueux animal ».

  • Bonjour !
    Effectivement Monty Roberts, bien que très connu, l’est sans doute moins que Patt Parelli. Je connais moins cet homme et son travail, mais ce que tu me racontes me plait vraiment beaucoup ! Est-ce que ça t’intéresserait d’écrire un article sur lui et sa façon de travailler ? Je pense que tu es 10.000 fois mieux placée que moi pour cela, et l’article serait vraiment passionnant !

  • En effet, ça vaut la peine écrire un article sur lui. Ca ne me dérange pas du tout d’écrire un article, je n’ai juste pas un grand talent pour écrire !! Ahah
    On peut éventuellement communiquer par e-mail pour s’en parler plus en détails 😉

  • Oh génial, je te contacte par email de ce pas 🙂

  • bonjour maelle ,
    c’est possible que vous me donnez votre adresse mail ou Facebook j’aimerai bien écrire un article sur Monty Roberts sil vous plais?

  • Merci de ne pas avoir oublié Elizabeth de Corbigny, élève de John Lyons, qui a été précurseure de l’approche éthologique en équitation en France contre vents et marées.
    Je me permets de rappeler que l’éthologie est l’étude du comportement animal en général, toutes espèces confondues, qui demande des années d’études et de plus en plus enseignée aux aspirants vétérinaires. Sans se voiler la face économique, le bien-être animal c’est plus d’oeufs, plus de lait, plus de viande de qualité.
    Alors que j’étais en quête d’un Quarter Horse le hasard a voulu que je rencontre Elizabeth plus connue en Ariège, près de Mirepoix comme éleveuse. Ce qui devait être un stage d’équitation western s’est transformé en stage d’approche éthologique. Une révélation après 30 ans de formation saumurienne que je ne rejette pas du tout par ailleurs !
    Comme j’étais Chef de Produit Equitation Décathlon / Fouganza, à l’occasion de l’Equirando de Mirepoix, j’ai emmené l’équipe de rédaction de « Cheval Pratique » chez Elizabeth lui faire découvrir son travail déjà bien avant l’heure que ce soit « la mode ». Séduite, il s’en s’est suivi les rubriques « éthologiques » dans le magazine, les livres, les vidéos …

  • Bonjour !
    C’est drôle, abonnée il y a bien longtemps à Cheval Pratique, c’est là que j’ai découvert Elisabeth de Corbigny justement ^^ Mais j’avoue ne jamais avoir cherché à me renseigner davantage sur sa méthode. Si le coeur vous en dit, peut-être accepteriez-vous de rédiger un article sur elle, sur son travail, sa méthode… ? Je serai ravie de le publier sur Cheval Partage 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser :

acheter un cheval : que peut-on exiger du vendeur

Les Savoirs éthologiques de la FFE

« Vous devez savoir que quoi qu’il fasse, le cheval est dans son bon droit car vous êtes entré dans sa vie, pas le contraire . » Ray Hunt Vous pratiquez l’équitation dite éthologique ? Il existe désormais des diplômes pour faire […]

Lire la suite

remettre un cheval au travail

Remettre un cheval au travail

Pour des vacances ou suite à une blessure du cheval ou du cavalier, il arrive qu’un cheval soit arrêté plusieurs mois. Démusclé et peut-être aimaigri (ou bien au contraire, en surpoids !), votre cheval n’est sans doute pas dans un […]

Lire la suite

La salivation du cheval est-elle synonyme de décontraction ?

La salivation du cheval est-elle synonyme de décontraction ?

En équitation, on entend souvent dire qu’un cheval qui salive, c’est un cheval qui est décontracté. Mais la salivation est-elle vraiment synonyme de décontraction ? Pas si sûr… Étudions cela de plus près : Qu’est-ce que la salive ? Mais avant toute […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    53 Partages
    Partagez53
    Enregistrer
    Tweetez