Publié le 18/07/2019
Auteur :
Catégorie : Sport

Sport Le CHIO d’Aachen 2019 – Jour 2

Comme je vous l’expliquais hier, j’ai la chance d’être toute la semaine à Aix-la-Chapelle pour le CHIO. Chaque jour, je vous propose un résumé de la journée ! Aujourd’hui, je vous emmène sur la deuxième journée du concours, celle du mercredi 17 juillet.

11h15 : le prix de Handwerk

La matinée commence fort, avec une première épreuve à 1m45. Plus de doute, la compétition est bel et bien lancée !

Par rapport à la veille, aujourd’hui le temps n’est pas une grosse difficulté. Il ne semble pas non plus y avoir de réels pièges dans ce parcours. D’ailleurs, malgré quelques scores très lourds (plus de 16 points pour certains !), dans l’ensemble beaucoup de couples ont su tirer leur épingle du jeu et terminer SF.

Encore une fois, cette épreuve est un vrai plaisir pour les yeux. Avec une pareille matinée, la journée s’annonce bien !

Classement du prix Handwerk

Pour le premier parcours de la journée du 17 juillet 2019 du CHIO d’Aachen, c’est l’Irlande qui s’en sort le mieux.

Voici le classement de l’épreuve :

  1. Darragh Kenny avec Cazador LS (IRL)
  2. Andre Thieme avec Cellisto (GER)
  3. Pius Schwizer avec Grand Cooper (SUI)

13h00 : le prix de Horsch

Hier, je vous avais annoncé qu’il n’y aurait pas que du CSO aujourd’hui. Chose promise, chose due ! A 13h, j’ai assisté à ma première compétition d’attelage, du dressage à 4 !

A titre personnel, je pratique l’attelage en loisir avec mon Cob Normand, principalement durant le weekend en balade. J’ai donc été réellement impressionnée par le niveau de ces meneurs. Tous les attelages étaient à 4 chevaux, et certaines figures imposées devaient se réaliser à une main !

Les guides tenus de la main gauche, les meneurs demandaient des voltes sur la piste, tantôt à droite, tantôt à gauche, suivi parfois d’un arrêt et même de quelques pas de reculer. Bref, j’en ai les yeux qui pétillent encore !

Cerise sur le gâteau, j’ai pu assister au passage de Boyd Exell. Si ce nom ne vous dit rien, sachez simplement que c’est le meilleur meneur mondial. Et clairement, il envoie du (très) lourd !

Petit point noir, l’attelage et le CSO se chevauchaient. J’ai donc profité d’un break, après 1h15 de compétition, pour rejoindre la carrière de CSO. L’épreuve avait déjà commencé depuis 45 minutes… Et je n’ai donc pas pu assister à la fin de l’épreuve d’attelage. Cela dit, le passage de Boyd Exell m’en a tellement mis plein les yeux, que je ne regrette rien ! xD

Classement du prix Horsch

Sans surprise, c’est l’Australie qui l’emporte. Le numéro un mondial a encore su montrer tout son talent !

Voici les résultats de l’épreuve :

  1. Boyd Exell (AUS)
  2. Misdee Wrigley-Miller (USA)
  3. Chester Weber (USA)

13h50 : le prix Turkish Airlines

A 13h50, une seconde épreuve de CSO débutait. Cette fois-ci, à 1m55, et avec barrage ! Malheureusement, comme je vous l’expliquais, j’ai raté le début de cette épreuve. Je n’ai donc pas eu le plaisir de voir le SF d’Olivier Robert, seul français à s’être qualifié pour le barrage (il est en très grande forme je trouve !).

Je trouve que c’est avec CETTE épreuve que le chef de piste a mis le ton de la compétition. La plus grosse difficulté pour les cavaliers a été le double spa – une foulée – vertical. Beaucoup de fautes sur le vertical de sortie, les chevaux ayant du mal à bien se gymnastiquer avec un saut très long sur la spa. Pour certains malheureusement, ce fut le refus de la part du cheval dès l’entrée du dispositif.

Cette épreuve est celle qui m’a le plus tenu en haleine depuis le début de la semaine. Ce n’est pas pour rien que les gradins étaient plein à craquer. Il se dégageait une certaine ambiance, on entendait toute la déception du public allemand quand un cavalier faisait une faute, ou, à l’inverse, leur joie quand il terminait son parcours sans faute.

Afin de nous faire patienter durant la préparation pour le barrage, nous avons eu droit à une présentation de la garde républicaine. Différents attelages des haras nationaux, ainsi que deux éleveurs de race de trait français ont évolué sur la piste du stade durant quelques minutes, sous les applaudissements du public. Une petite surprise très sympa !

La France a vraiment un lien particulier avec le CHIO d’Aachen. D’ailleurs, pour la petite anecdote, une partie des stands est utilisée par la fédération française ; seule fédération représentée parmi les stands.

En tout cas c’était très plaisant à voir !

Le barrage a été un moment exceptionnel, où la tension est montée d’un cran dans le public.

Classement du prix Turkish Airlines

Finalement, c’est une nouvelle fois l’Angleterre qui remporte cette épreuve. Voici le classement :

  1. Ben Maher avec Explosion W (GBR)
  2. Eduardo Alvarez Aznar avec Rokfeller de Pleville Bois Margot (ESP)
  3. Daniel Deusser avec Scuderia 1918 Tobago Z (GER)

17h00 : le prix de la communauté urbaine d’Aix la Chapelle

Pour terminer la deuxième journée du CHIO d’Aachen en beauté, la dernière épreuve de la journée était une compétition en deux phases.

Les cavaliers devaient réaliser un premier parcours (phase 1). S’ils réussissaient à en sortir avec un score vierge, ils étaient qualifiés pour la phase 2. En revanche, la moindre faute (barre, refus ou point de temps dépassé), les privait de cette seconde phase.

A la fin du premier parcours, le chronomètre était remis à zéro. Les couples devaient alors s’élancer immédiatement sur le second parcours. Le but était d’être SF bien sûr, mais aussi d’être le plus rapide. Seul le parcours de la phase 2 était toutefois pris en compte pour le classement

C’est typiquement le genre d’épreuve qui met en haleine. On est sur le qui vive tout le long du premier parcours, afin de savoir si le cavalier pourra accéder ou non à la deuxième phase. Et ensuite, on voit la combativité des cavaliers sur la seconde phase, qui faisaient tout pour obtenir le chrono le plus court possible (le temps imparti était de 45 secondes).

Autant dire qu’il y a eu de très beaux parcours et de belles prises de risque. Mes émotions faisaient des montagnes russes !

Classement du prix de la communauté urbaine d’Aix la Chapelle

Non sans fierté de la part de son public, c’est l’Allemagne qui remporte cette épreuve avec un magnifique parcours. Bien que personnellement, le parcours que j’ai préféré est celui de Luciana Diniz.

Voici donc le classement :

  1. Philipp Weishaupt avec Coby 8 (GER)
  2. Luciana Diniz avec Vertigo du Desert (POR)
  3. Martin Fuchs avec Chica BZ (SUI)

Encore une journée passée trop vite ! Pour le 3ème jour du CHIO d’Aachen, j’assisterai à 4 belles compétitions. Dont une coupe des nations ! Rendez-vous demain pour en découvrir le résultat 🙂

Amoureuse des chevaux depuis mon enfance, je suis devenue cavalière durant mon adolescence. Actuellement, propriétaire mon cheval, je cherche sans cesse à améliorer son quotidien et à toujours aller plus loin dans ma compréhension de l'animal. Quand je ne suis pas aux écuries, je suis assistante commerciale dans la grande distribution.

Poster un commentaire

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Le CHIO d’Aachen 2019 – Jour 1

Il y a quatre ans déjà (mon dieu j’en reviens pas !!), je vous avais présenté un article un weekend de compétition à Aachen. Cette année, j’y serai toute la semaine ! L’occasion pour moi de vous faire un résumé […]

Lire la suite

Jumping de La Baule : retour sur le week-end du 16 au 19 mai 2019

Tous les ans, le 3eme week-end de mai est le rendez-vous incontournable des cavaliers : direction La Baule, pour le Jumping et la Coupe des Nations ! Concours mythique depuis 59 éditions, La Baule marque aussi le début de la […]

Lire la suite

C’est parti pour la Coupe du Monde de Göteborg !

Ce weekend, Göteborg accueille les finales de Coupe du Monde de dressage et de saut d’obstacles. Un weekend riche en émotions, avec au programme du grand spectacle. Jumping : les français fortement attendus Si aucun français n’a remporté cette étape […]

Lire la suite

  • Suivez-nous sur les réseaux sociaux

    Envie de devenir un meilleur cavalier ?

    Vous montez à cheval ou pratiquez le travail à pied ? Vous aimeriez progresser dans votre discipline et devenir encore meilleur ? 

    Le Carnet de séances XL est fait pour vous. Il vous aidera à définir des objectifs clairs et réalistes, mais aussi à définir votre chemin pour les atteindre. Grâce à ce carnet, réalisez un auto-bilan de chacune de vos séances de travail, avec bienveillance et impartialité. Les progrès seront rapidement au rendez-vous !

    Convient à tous les cavaliers et à toutes les disciplines. 

    Un carnet éco-responsable, fait avec amour !

    4 Partages
    Partagez4
    Enregistrer
    Tweetez