Se former aux premiers secours pour chevaux


Les formations de secourisme pour chevaux connaissent de plus en plus de succès dans toute la France. Elles répondent à une demande des propriétaires qui souhaitent mieux comprendre leur cheval tout en étant armés pour lui porter secours en cas d’urgence, ce qui est primordial et légitime lorsqu’on côtoie des animaux aussi fragiles.

Afin de mieux comprendre en quoi ces formations consistent, leur but et leur intérêt , je me suis entretenue avec Éloïse Desmaris, comportementaliste animalier en Alsace. Après deux années à organiser des formations de premiers secours pour les chiens et les chats elle étend en 2015 cette formation aux chevaux.

L’objectif est d’apprendre aux propriétaires à être le plus réactif possible lorsque le cheval est en souffrance.

Durant la journée de formation les inscrits sont accompagnés d’Éloïse et encadrés par des vétérinaires diplômés qui forment les personnes autant d’un point de vue théorique que pratique.

E2VDS 2_petitEntretien avec Éloïse Desmaris

Comment se déroule cette formation ?

Cette formation se déroule sur une journée avec une alternance d’apports théoriques et d’exercices et cas pratiques. C’est une journée dense, nous commençons à 9h et terminons à 18h.

Après avoir suivi cette formation initiale, tout stagiaire pourra participer aux ateliers cas pratiques qui auront lieu 1 à 2 fois par an dès 2016.

Ces ateliers permettront aux personnes aillant suivi la formation de secourisme pour chevaux de garder les bons gestes et de rester à jour dans leurs connaissances.

Quelles sont les problématiques abordées ?

La journée se déroule autour de 5 grands axes, abordant de manière progressive les différents points à connaître pour aider au mieux son cheval en situation d’urgence. Chaque partie est accompagnée d’exercices pratiques.

Dans un premier temps, nous apprenons à établir un bilan lorsque le cheval a un comportement inhabituel. L’objectif est d’observer pertinemment et rapidement l’animal afin de récolter les informations nécessaires à un bilan juste et le plus complet possible.

Nous étudions ensuite les principales maladies et les urgences les plus récurrentes : les coliques, les bouchons œsophagiens, les plaies, l’œil fermé, les difficultés respiratoires et les boiteries. L’élève apprend à faire un pansement et effectuer des soins locaux.

Enfin, nous analysons les éléments indispensables d’une trousse de premiers secours, pour finalement clore la journée sur différents cas pratiques ainsi qu’un QCM.

Quel est le public visé ?

Il n’y a pas de public précis visé : cette formation peut autant servir aux amateurs qu’aux éleveurs et compétiteurs.

Le formateur principal est un vétérinaire, chacun peut trouver son compte durant cette journée et enrichir ses connaissances de base en la matière s’il en détient déjà.

Pour les formations chiens/chats que j’ai organisé nous avons autant formé des propriétaires que des pompiers, des éducateurs, des assistantes vétérinaire, des toiletteurs, et des dogsitters.

Deux centres équestres nous ont déjà contactés pour organiser une formation dans leurs locaux.

Pensez-vous que les cavaliers actuels aient besoin de ce type de formation (y a-t-il un manque dans ce qui est enseigné aux cavaliers) ?

Les informations que les cavaliers novices côtoient sont (à mon sens et suite à mon expérience de club équestre) plus basées sur le bien-être du cheval en général (alimentation, quelle quantité d’eau boit-il en une journée, soins des sabots, du pelage, éventuellement la composition d’uunnamedne trousse de secours).

Mais concernant réellement la reconnaissance de certains symptômes (la gestion de l’urgence, comment effectuer un bilan simple et quels sont les premiers gestes à effectuer en attendant le vétérinaire) je trouve qu’un complément d’information est nécessaire.

Cela permet aux propriétaires d’être plus à l’écoute et surtout de reconnaître ces signes dans le but d’accélérer la prise en charge de l’animal. Ainsi on améliore le bien être de l’animal et la sérénité du propriétaire.

Lorsqu’on est face à l’urgence, nous savons tous que connaître les gestes est déjà apaisant en soi.

Ce type de stage connait un succès grandissant dans toute la France; pour quelles raisons selon vous ?

Aujourd’hui, l’information est disponible partout et accessible à tous, notamment avec internet. Mais parfois trop d’info tue l’info !

Ces stages offrent l’opportunité d’être face à des professionnels qualifiés qui transmettront une information de qualité. Les exercices pratiques effectués immédiatement permettent de bien intégrer les informations apprises.

Notre but n’est en aucun cas de se substituer aux professionnels mais d’aider les propriétaires à transmettre les bonnes informations au vétérinaire et aussi d’être en mesure d’effectuer les gestes de premiers secours. De plus, le suivi proposé avec les journées cas pratiques, permettent de rester informé et formé.

 

Le 12 avril 2015 aura lieu la première formation de secourisme équin à l’école équestre du Scheidstein (67).

Pour connaîtCALIO_affiche_SecourismeChevauxre les prochaines dates de formations rendez-vous sur le site internet d’Eloïse: Calio , ou contactez la directement au 06 77 51 22 64.

Si vous souhaitez l’organiser chez vous il suffit de regrouper une vingtaine d’inscrits et de mettre à disposition des locaux (salle pour la partie théorie et stabulation, manège pour les parties pratiques).

Ces formations peuvent être dispensées dans toute la France.

 

 

 

 

Source photos : – Tous droits réservés – Toutes les photos sont la propriété exclusive d’Éloïse Desmaris.


Commentairess 6

  1. Commentaire 28 novembre 2015
    • kawelo 29 novembre 2015
  2. Marie 11 mai 2016
  3. leane 27 août 2016
  4. Bernard Nadia 15 octobre 2016
    • kawelo 17 octobre 2016