Rio 2016 : l’équipe de France de CCE championne olympique !


Depuis quelques jours, l’ambiance bat son plein à Rio avec l’épreuve de concours complet d’équitation. Après une 2nde place au provisoire après dressage et une 3ème au provisoire après cross, la France était en bonne voie pour obtenir une médaille à l’issue de la 4ème et dernière journée de compétition. Au programme deux épreuves de saut d’obstacles : la finale par équipe à 14h (heure française), qui comptait également pour le classement individuel, ainsi que la finale individuelle à 19h. Seuls les 25 meilleurs pouvaient participer à la finale individuelle, avec un maximum de 3 cavaliers par nation. Retour sur une après-midi riche en émotions.

Le championnat par équipe

Si très vite 4 équipes se sont détachées des autres (Nouvelle-Zélande, Australie, France et Allemagne), réduisant à néant tout espoir de médaille pour des nations, pourtant souvent médaillées comme la Grande-Bretagne, les Pays-Bas ou encore la Suède), la configuration du podium est restée inconnue jusqu’à la fin : quand on est 4 équipes pour 3 places et qu’aussi peu de points nous séparent les unes des autres, autant vous dire que la moindre barre qui tombe fait pleurer les uns et hurler de joie les autres.

La France débutait donc l’épreuve avec une médaille de bronze au provisoire. L’Allemagne était à une 10zaine de points derrière elle, et pour rester sur le podium la France avait le droit à 2 barres, pas une de plus, pour l’ensemble de ses cavaliers. Chaque barre qui tombait pour l’Allemagne donnait une bouffée d’air fraîche aux français, tandis que chaque barre tombée pour la Nouvelle-Zélande et l’Australie la rapprochait, petit à petit, de la première place.

Les français ont commencé très fort, avec un SF mais sanctionné d’un point de pénalité de temps par Karim-Florent Laghouag. Un très beau parcours pour ce cavalier d’exception, mais avec une utilité uniquement psychologique et tactique pour la France, seuls les 3 meilleurs scores de chaque équipe étant pris en compte dans le classement final. La pression restait donc à son comble pour les 3 derniers compétiteurs français.

Deuxième français à s’élancer sur la piste, Thibaut Vallette et son superbe Qing du Briot. Le couple signe un magnifique parcours SF, la fraîcheur du cheval faisait plaisir à voir. Avec ce score vierge, le français met la pression aux 3 autres équipes… et déchaîne la France ! Que ce soient les commentateurs d’Equidia (Kamel Boudra, Jean-Luc Force et Nicolas Canteloup) ou les twittos, on peut dire que l’ambiance est à son comble : nous nous voyons déjà tous (ou presque) médaille d’or !

Troisième et avant-dernier français à partir, Mathieu Lemoine, était 9ème en individuel après le cross. Outre une performance par équipe, ce cavalier de talent pouvait donc également espérer tenter un podium en individuel. Le couple enchaîne un très bon parcours, mais malheureusement le cheval semble se relâcher quelques peu sur les derniers obstacles et fait tomber les deux derniers. Ce score de 8 points alourdit considérablement le total de la France, et si elle reste encore sur la dernière marche du podium, la moindre barre d’Astier Nicolas l’en ferait descendre. Que de pression pour le jeune cavalier !

La compétition continue, et puis l’on arrive aux 4 derniers cavaliers. Là c’est simple : la moindre erreur de n’importe quel couple modifie le podium. Sur Twitter et Equidia c’est simple, on n’en peut plus de ce suspens, personnellement ça fait 10 minutes que j’ai arrêté de respirer et les commentateurs d’Equidia calculent et recalculent fébrilement les scores, espérant bien sûr une médaille à la clé pour la France.

Mark Todd (Nouvelle-Zélande), 4ème au provisoire, s’élance et ressort malheureusement de piste avec 16 points. Un score très lourd qui fait chuter la Nouvelle-Zélande au pied du podium. Quelle déception pour ce grand champion, mais une (très petite) bouffée d’oxygène pour Astier Nicolas. Michael Jung (Allemagne), 2ème au provisoire nous signe un sublissime parcours SF. Pas de doute, le crack et numéro 1 mondial n’est pas prêt de flancher ! A ce moment-là, l’Australie est première, la France seconde et l’Allemagne troisième. Il ne reste plus que 2 concurrents.

Astier Nicolas, 3ème au provisoire, rentre alors en piste. Un SF assurerait à la France une médaille d’argent (voire d’or), jusqu’à 8 points elle repartirait avec une médaille de bronze, et au-delà avec une médaille en chocolat… S’il avait toutes les chances d’être stressé, le jeune cavalier a pourtant semblé très serein sur son tour… et signe un SF ! La France est donc assurée d’être sur le podium, mais sera-t-elle en argent ou bien en or ?

Dernier cavalier à s’élancer, Christopher Burton, pour l’Australie. 2ème après dressage et premier après cross, le cavalier a non seulement la pression de sa performance individuelle sur ses épaules, mais aussi celle de son équipe. Car oui, pour le moment c’est bel et bien l’Australie qui détient la médaille d’or. Pas pour longtemps, malheureusement pour eux, car l’australien fait malheureusement tomber deux barres. Ce parcours en 8 pts permet à la France de monter sur la première marche du podium, tandis que l’Allemagne remonte à la 2nde place. L’Australie chute à la 3ème place.

france championne olympique

La France est donc championne olympique de CCE, pour la première fois depuis 2004. Une performance déjà très impressionnante, mais qui l’est encore plus quand on sait que c’étaient les premiers JO de nos 4 cavaliers français ! Bravo les bleus, bravo les coaches, bravo toute l’équipe. Et merci.

france médaille d'or

 

Le Championnat Individuel

1h30 après avoir remporté la médaille d’or par équipe, les cavaliers français devaient à nouveau se reconcentrer : 3 d’entre eux avaient en effet rendez-vous pour une dernière épreuve, cette fois-ci comptant pour l’individuel.

cce rio 2016

Premier français à s’élancer, Thibaut Vallette nous offre encore une fois un splendide spectacle, signé d’un 4 pts. Son cheval, Qing de Briot, nous a tous étonnés par sa fraîcheur exceptionnelle : difficile de croire qu’il venait d’enchaîner une reprise de dressage, un long et difficile parcours de cross ainsi qu’une épreuve d’obstacles à 125 cm tant il était allant ! Voilà qui fait plaisir à voir. Le couple termine ses premiers JO à la 13ème place en individuel : une très belle performance !

qing du briot

Mathieu Lemoine, déjà malheureux lors du tour précédent, sort à nouveau en 8 points et termine non loin derrière Thibaut, à la 15ème place. Un grand bravo à lui aussi, et si nous le savons déçus par sa performance à l’obstacle, rappelons-lui que c’est notamment sa très belle performance sur le carré de dressage qui nous a permis d’obtenir cette victoire par équipe !

Astier Nicolas était donc 2ème au provisoire avant de s’élancer. Malgré une grosse frayeur sur un obstacle qui s’est d’ailleurs soldée par une barre (honnêtement j’ai même cru qu’il allait tomber, scénario catastrophe !), le couple semble encore une fois très serein sur la piste. Le sort de Astier dépend donc de l’Allemand, Michael Jung, avec 8.8 pts d’avance. Mais encore une fois le numéro 1 mondial répond présent, et nous signe un parcours SF, avec une aisance et une décontraction déconcertantes quand on connait l’enjeu.

Lors de la remise des prix, Astier Nicolas montera donc sur la seconde marche du podium en individuel : ce cavalier d’exception peut être vraiment fier de lui, et il m’a impressionnée par sa maturité et son sang-froid. Un vrai champion.

rio 2016 résultats cce

Encore bravo à tous les français !

equipe de france de cce