Préparer sa saison de concours

Bien que quelques concours soient organisés durant la saison estivale, c’est principalement à partir du mois de septembre que la saison des concours recommence dans la plupart des disciplines. Que vous ayez pour objectif de vous rendre à Lamotte Beuvron disputer les Championnats de France ou que vous n’ayez prévu de ne faire qu’une poignée de concours, l’heure est venue de vous préparer tranquillement, votre cheval et vous-même, pour la saison.

Déterminer ses objectifs

Pour bien préparer sa saison de concours, la première chose à faire est de déterminer vos objectifs. Avez-vous pour ambition de participer aux Championnats de France ? De vous essayer à une nouvelle discipline ou à une nouvelle catégorie ? De faire découvrir le monde de la compétition à un cheval encore vert ? Ou tout simplement de concourir pour le plaisir ?

Quels que soient vos objectifs, ils doivent être clairement établis avant même le début de saison. Si vous êtes suivi par un coach, l’idéal est d’en discuter avec lui : il vous connait, vous et votre monture, et saura très certainement vous conseiller. Dans tous les cas, faites attention à rester lucide concernant votre niveau, le temps que vous aurez à y consacrer et les possibilités de votre cheval.

N’hésitez pas à noter vos objectifs sur un papier afin de bien les mémoriser. Cela vous aidera à faire le point !

objectifs équitation

Bien entendu rien n’est figé : si vos objectifs sont trop difficiles à atteindre (ou, au contraire, que vous ayez placé la barre trop basse !), vous pourrez bien sûr en définir de nouveau. La période hivernale est particulièrement propice à cette réflexion. Dans le monde du cheval, savoir s’adapter est particulièrement important.

> Lire aussi notre article : Se lancer dans la compétition

Planifier sa saison de concours

Maintenant que votre liste d’objectifs est établie et que vous savez dans quelle(s) discipline(s) et quel(s) niveau(x) d’épreuves vous souhaitez concourir, place à la planification !

Pour cela, rendez-vous sur le site de la FFE.  Rendez-vous dans la section FFE Club Sif et cliquez « BO Engagements et Résultats » de la colonne de gauche pour les concours Club/Poney. Pour les concours Amateur, rendez-vous sur le portail FFE Compet, et cliquez sur le lien « Recherche concours« . Vous y trouverez la liste de tous les concours déjà enregistrés.

A noter qu’en règle générale seuls les concours de la première moitié de saison sont inscrits, pour les concours situés après janvier il faut généralement attendre la trêve hivernale.

Utilisez les différents filtres pour sélectionner votre zone géographique et votre discipline, puis commencez à regarder la liste des compétitions proposées.

Pour ma part, j’utilise un tableur (mais une feuille de papier fonctionne très bien également !) pour lister TOUS les concours qui m’intéressent. Je fais ensuite une première sélection afin de garder les écuries dans lesquelles j’aime le plus concourir, ou celles que j’ai envie de tester.

Enfin, je procède à un dernier tri en fonction des dates : pour ma part, je ne désire pas faire plus de 2 concours par mois, avec 2 à 3 semaines de repos entre chaque concours. J’essaye également de varier les disciplines étant donné que je sors en complet et en CSO : dans la mesure du possible, j’essaye de ne pas prévoir plus 2 concours de la même discipline d’affilée.

Si vous avez prévu de participer aux Championnats de France de Lamotte Beuvron, assurez-vous d’avoir prévu suffisamment de concours pour vous y qualifier, tout en prévoyant une petite marge. Les grands rendez-vous tels que les championnats départementaux et régionaux peuvent être particulièrement intéressants.

bien préparer sa saison de concoursPour chaque compétition, je note également le montant de l’engagement ainsi que le prix du transport et du coaching, de manière à avoir une vision d’ensemble du coût de ma saison de concours. J’utilise également un code couleur pour notifier les concours auxquels je tiens absolument à participer, et ceux qui sont facultatifs.

Conseil : n’hésitez pas à vous refaire une seconde liste, en adaptant un peu le planning. Si pour une raison X ou Y vous ne pouvez pas faire un concours que vous aviez prévu, c’est toujours rassurant d’avoir prévu un autre scénario !

Selon votre niveau, celui de votre cheval et votre expérience à tous les deux, il peut parfois être pertinent de commencer la saison dans la catégorie en-dessous. Si vous désirez sortir en concours complet, il peut également s’avérer utile de débuter la saison par un concours de dressage, de saut d’obstacles ou même de derby cross. Là encore, n’hésitez pas à demander conseil à votre moniteur, il saura vous conseiller.

Une fois à cette étape, vous aurez déjà une belle liste de concours, qui pourra bien évidemment être aménagée en fonction des circonstances… et du budget ! La saison étant programmée, il ne vous reste désormais plus qu’à vous entraîner.

Bien préparer son cheval pour les compétitions

La préparation du cheval en vue d’une saison sportive est à faire au cas par cas : selon votre discipline, le niveau de votre cheval et le vôtre, ou encore selon l’épreuve dans laquelle vous souhaitez concourir, le planning de travail peut fortement varier.

Vos propres contraintes de temps sont également bien sûr à prendre en compte : inutile de prévoir 5 séances par semaine si vous n’avez que 3 soirs de disponibles ! A moins, bien sûr, d’avoir la possibilité de faire travailler votre cheval par quelqu’un d’autre : via une pension travail ou une demi-pension par exemple.

Cela dit, tous les chevaux quels qu’ils soient ont besoin d’être maintenus dans une bonne forme physique et mentale. Ce n’est pas parce que vous comptez sortir en CSO qu’il faut sauter à toutes les semaines, ou bien travailler sur le plat à chaque séance pour les dresseurs en oubliant tout le reste.

Votre cheval doit idéalement aller au paddock le plus souvent possible (s’il ne vit pas déjà au pré), être longé régulièrement de manière à pouvoir travailler sans le poids de son cavalier sur le dos, aller en extérieur aussi bien pour le mental que pour son cardio, faire du dressage pour améliorer la réponse aux aides et la souplesse, se mécaniser sur des petites barres…

Autant que possible, le planning de travail se doit d’être varié et enrichissant, aussi bien mentalement que physiquement. Il doit également être progressif : inutile par exemple de travailler les changements de pied au galop si votre cheval ne sait pas galoper droit et en équilibre !

Afin de vous aider à bien préparer votre saison de concours, établissez une grande trame de travail en gardant en tête le planning de vos compétitions. Si par exemple vous avez prévu de sortir en concours complet, il est indispensable de prévoir des trottings / galopings réguliers afin de maintenir le cardio de votre cheval. Si vous avez prévu de sortir en dressage pur, assurez-vous de maîtriser chaque élément de votre reprise au moment opportun. Et ainsi de suite. C’est également la période idéale pour travailler sur les difficultés que vous pourrez rencontrer lors de vos compétitions.

Et bien sûr, apprenez à écouter votre cheval afin d’adapter vos séances si besoin.

Se préparer soi-même !

Si le cheval est un athlète, le cavalier l’est lui aussi ! Pour briller en compétition, vous allez devoir vous aussi vous entraîner. Et cela, autant physiquement que mentalement.

Pensez à vous échauffer avant chaque séance et chaque compétition, améliorez votre propre cardio et votre propre souplesse tout au long de la saison, et forgez-vous un mental en acier. La pratique de la natation, de footings ou encore de yoga est particulièrement intéressante pour les cavaliers.

En travaillant de la sorte, vous serez ainsi plus tonique en selle, aurez une meilleure assiette et une meilleure condition physique, et saurez mieux gérer votre stress et réagir en cas de difficultés.

Dernier détail, et non des moindres, n’oubliez pas de prendre rendez-vous avec votre médecin pour qu’il puisse vous délivrer un certificat médical ! Vous pourrez ensuite l’uploader sur le site de la FFE afin de commander votre licence compétition (gratuite pour les épreuves Club et Poney, payante pour les Amateur). Ce serait quand même trop bête de ne pas pouvoir participer aux compétitions que vous aviez prévu juste parce que vous n’avez pas de licence compétition ! 😉

> Lire aussi notre article : Comment participer à une compétition ?

Préparer son matériel

Tapis de selle Eskadron

Dernier point important : le matériel. Avant le début de la saison de concours, listez tous les équipements et produits dont vous aurez besoin pour chaque épreuve. Puis, comparez cette liste avec votre propre matériel, et notez tous ceux que vous devez remplacer, qu’il s’agisse d’équipements manquants ou en mauvais état.

Vous pourrez ensuite acheter lesdits équipements sur internet ou dans les selleries physiques, ou bien tout simplement opter pour de l’occasion.

> Lire aussi notre article : acheter son matériel d’équitation, les bons plans !

 

Et voilà, vous êtes fin prêts pour la reprise des concours ! Et vous, comment préparez-vous votre saison ?

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.