Prendre soin de son cheval après une compétition (ou une séance particulièrement intensive)

Aujourd’hui je vous présente plusieurs manières de bien prendre soin de votre cheval après une compétition ou bien après une séance de travail particulièrement intensive (cours de cross, randonnée…).

La phase de récupération

Directement après votre épreuve, prenez le temps de marcher ou de trotter tranquillement rênes longues pendant quelques minutes, après avoir dessanglé de 2 trous. Il est particulièrement utile de trotter lorsque votre cheval vient d’effectuer une activité particulièrement intense et longue, comme une épreuve d’endurance ou de cross par exemple.

Cette phase de récupération permettra de contribuer à l’élimination des déchets dans le corps, et notamment de l’acide lactique (qui, rappelons-le, n’est PAS à l’origine des courbatures malgré ce que l’on entend souvent), et permettra également au cheval de retrouver un rythme cardiaque normal.

Si vous utilisez une muserolle ou un enrênement, n’hésitez pas à le retirer ou à le déserrer également durant cette période, pour plus de confort pour votre monture.

Descendez ensuite de cheval, et continuez à le marcher en main, en dessanglant de nouveau légèrement. N’hésitez pas à laisser votre cheval grappiller quelques touffes d’herbe au passage, c’est toujours bon pour le moral !

Prendre soin du cheval

Le corps de l’athlète

Comme d’habitude, prenez le temps de lui faire un bon pansage.

Vous pouvez également lui masser le dos et la zone du garrot, soit avec les mains soit avec un gant de massage (vous pouvez aussi faire les deux). Si vous optez pour le massage à la main, vous pouvez utiliser un gel décontractant comme l’excellent Kinesyl de Ravene.

Si la météo le permet, vous pouvez doucher tout ou partie du corps de votre cheval, en commençant par un long massage des membres avec le jet d’eau, puis en mouillant progressivement le reste du corps : d’abord les épaules et le poitrail, puis l’encolure, le dos et enfin les reins. Recouvrez-le éventuellement d’une couverture séchante ensuite, si besoin.

S’il fait froid, couvrez-le avec une petite couverture polaire afin qu’il reste bien au chaud, en particulier le dos et les reins.

Il existe également des couvertures massantes, mais je n’en ai jamais testé et ne saurait vous conseiller à ce sujet.

Les soins des membres

Les membres du cheval étant particulièrement sensibles et sollicités lors d’une compétition (ou d’une séance intensive), il est bien entendu obligatoire d’en prendre le plus grand soin.

Même si la météo ne vous permet pas de doucher votre cheval entièrement, pensez au moins à lui doucher les membres. Comme nous venons de le voir dans le point précédent, optez pour un long massage au jet d’eau, en veillant à faire des mouvements de bas en haut pour activer la circulation sanguine. Et n’oubliez pas de les sécher ensuite avec une serviette, en particulier en saison hivernale, afin d’éviter tout risque de crevasse.

A noter : si vous avez la possibilité d’aller marcher un moment dans une rivière, c’est encore mieux !

Ensuite, il y a plusieurs solutions possibles (toutes facultatives bien sûr, à vous de voir ce que vous préférez) :

  • Massage des membres avec un gel : je le fais personnellement de manière systématique en concours et après chaque séance intense à la maison, que ce soit après du dressage, du cross, du saut… Ou même, tout simplement, si le terrain est un peu dur. J’ai là encore opté pour le gel Kinesyl, qui me sert donc aussi bien à masser le dos/garrot de ma jument que ses membres ;
  • Mettre de l’argile : j’utilise Tendiflex, toujours de Ravene, qui a une action apaisante et rafraîchissante. En général, je n’y ai recours que lors des Concours Complet (à cause du cross), en CSO je me contente des autres soins ;
  • Poser des bandes de repos : je le fais après chaque concours, que ce soit du CCE ou du CSO, et directement après la douche afin de garder toute la fraîcheur du membre. Je les lui laisse ensuite toute la nuit, et les lui retire le lendemain matin ;
  • Il existe également d’autres méthodes, comme les chaussettes de contention par exemple, mais je ne les ai pas testées et ne connais donc pas leur efficacité.

Autres soins du cheval

Durant l’effort, le cheval peut avoir beaucoup transpiré. Il faut donc compenser cette perte d’électrolytes en lui apportant des sels minéraux. Deux exemples de produits :

  • Electrolytes en gel, distribués en seringue : par exemple « Electrolytes gel » de chez Veto Malin ;
  • Solution liquide, à mélanger dans de l’eau ou dans la ration du cheval : par exemple Nutrilyte de chez Ravene.

De plus, certains aiment donner à leur cheval une nourriture un peu spéciale pour l’aider à récupérer, par exemple un mash.

Veiller à son moral

Si le physique du cheval est important, son moral, lui, est essentiel !

Veillez donc à bien prendre soin de son moral tout au long de la compétition et même après, par exemple en l’emmenant régulièrement marcher en main et brouter au lieu de le laisser toute la journée attaché au camion, donnez-lui des friandises et des fruits, prenez le temps de vous en occuper…

Les jours suivants

Les jours suivants, il est recommandé de laisser le cheval tranquille au pré ou au paddock, ou bien de le sortir en balade au pas rênes longues. Evitez de reprendre le travail dès le lendemain, et laissez-le souffler un peu : c’est bon pour son physique et pour son moral !

Pour ma part, je lui donne en moyenne deux jours de repos complets avant de reprendre un travail léger le 3ème jour, sachant qu’elle vit au pré toute l’année.

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.