Mon cheval à la maison : les installations – partie 2


Après avoir pris le temps de mettre en place les installations de votre cheval, il est temps de s’occuper de vous ! Du stockage du matériel aux espaces de travail, voilà quelques conseils pour parfaire votre organisation chez vous.

La sellerie

Si comme moi, vous accumulez de manière considérable du matériel, avoir une bonne sellerie est très important. Mal entreposés, les cuirs risquent de moisir, les tissus de s’abîmer voire d’être attaqués par les souris, etc.

Si au départ un coin de votre chambre peut suffire, vous vous rendrez vite compte qu’avoir une pièce réservée à vos affaires est quasi indispensable. Ne serait-ce que pour les odeurs et le côté pratique ! En ce qui me concerne, j’ai aménagé une pièce de notre hangar pour y installer tout ce dont j’avais besoin.

La sellerie personnelle : une installation quasi indispensable pour les cavaliers-propriétaires !

La sellerie personnelle : une installation quasi indispensable pour les cavaliers-propriétaires !

L’idéal est donc d‘installer des portes-filets et licols en hauteur sur le mur, assez nombreux pour que vous n’ayez pas à tout entasser. Ils pourront servir aussi à accrocher les longes de travail, les rênes en trop, les enrênements, les sangles, etc …

Il vous faudra également un ou plusieurs portes-selles, qui serviront bien sûr à ranger vos selles, mais aussi, pourquoi pas, votre harnais d’attelage si comme moi vous pratiquez cette discipline !

Vous pouvez également ajouter une grand armoire ou un placard, dans lequel seront stockés les produits de soins, d’entretien du cuir, etc.

En ce qui concerne le petit matériel, vous pourrez entreposer ça dans des boîtes de pansage. Même chose pour les protections, des paniers ou de vieilles boîtes de pansage feront parfaitement l’affaire !

Prévoyez également de quoi ranger vos tapis, couvre reins, couvertures afin qu’ils ne s’abîment pas. Certains les stockent dans de grandes caisses, dans des placards ou même sur les porte-selles. J’ai personnellement opté, du moins pour les tapis, pour un portant à vêtement avec des cintres à pinces.

La carrière

Grand sujet de discussion, une fois son cheval à la maison : où travailler ? Avoir un espace bien délimité pour le travail est bien plus pratique pour travailler dans de bonnes conditions.

Une carrière en sable s’avère très coûteuse à construire (terrassement, sable, clôture, etc…) et demande beaucoup de terrain. Mais si vous avez la place et les moyens financiers de la faire, je vous le conseille fortement, il n’y a rien de tel pour travailler. Pensez à la construire sur un terrain parfaitement plat et n’hésitez pas sur l’épaisseur de sable.

Si vous ne souhaitez pas (ou ne pouvez pas) construire de carrière en sable, vous pouvez opter pour une carrière en herbe : délimitée par une simple clôture, elle est bien moins onéreuse. De part son sol, elle risque bien sûr d’être impraticable une partie de l’année, mais pourra vous être très utile durant la belle saison.

Construisez votre carrière suffisamment grande, du moins si vous avez assez de terrain, pour ne pas être gêné par sa taille : c’est plus difficile de travailler efficacement dans un espace réduit.

Vous pouvez également, si vous le désirez et si la place ne manque pas, vous équiper d’un rond de longe. Sur herbe ou sur sable, à vous de voir !

la carrière, une installation coûteuse mais très utile

La carrière, une installation coûteuse mais très utile, même à la maison !

Le stockage

Enfin, dernier élément que je trouve plutôt important : une pièce de stockage !

Vous pouvez faire d’une pierre deux coups avec votre sellerie, mais je trouve ça bien d’avoir un endroit à part. Cela dépend aussi de ce que vous comptez y entreposer.

La première chose, c’est que vous aurez probablement besoin d’un endroit pour stocker le foin. En petits ballots ou en round-baller, dans tous les cas, il doit être à l’abri, bien au sec pour être conservé au mieux. Sinon, vous pouvez voir avec votre fournisseur pour être livré à chaque fois que vous avez besoin et éviter cette partie stockage, mais je trouve ça plus compliqué à gérer : vous risquez de vous retrouver sans foin pendant quelques jours, le temps de se faire ré-approvisionner !

Dans ce même endroit, vous pourrez également stocker les céréales. Il faut donc, en plus d’être bien abrité, que cette « pièce » soit un minimum protégée des rongeurs et autres bestioles qui pourraient venir tout saccager.

Personnellement j’ai également dans cet endroit un petit placard qui me permet d’entreposer en même temps tout ce qui est compléments alimentaires : j’ai donc une véritable graineterie dans laquelle je peux facilement préparer toutes les rations alimentaires de mes chevaux.

 

Avec ça, vous être normalement un peu plus préparé à accueillir votre cheval chez vous! Ensuite, c’est avec le temps que vous trouverez votre propre organisation et que vous arrangerez les choses à votre guise, mais c’est important de partir avec une bonne base. S’occuper d’un cheval, c’est contraignant, mais de bonnes installations vous faciliteront grandement la tâche !

Et vous, qu’avez-vous comme installations chez vous ?