[Livre] : « L’équitation centrée »


« L’équitation centrée », c’est ce type de livre qui s’imprime profondément en vous et transforme votre manière de monter. Il y a un avant, et un après.

Monter à cheval prend un nouveau sens grâce à cette approche inédite où l’imagination tient une place centrale. Le pouvoir de la figuration n’a jamais été aussi superbement démontré.

Qui est Sally Swift?

Sally Swift est une auteure américaine née en 1913 et décédée en 2009. Elle est mondialement reconnue dans le milieu équestre pour sa méthode unique : l’équitation centrée. Elle gagnera de nombreux prix grâce aux avancées que son travail a permis.

Sa méthode s’est étendue et fait connaître grâce à ses deux ouvrages « L’équitation centrée » et « Nouvelle équitation centrée
» ( Centered Riding et Centered Riding II – Further Explorations.)

Sa fondation, Centered riding, perpétue son travail et son savoir.

Une autre façon de considérer son corps

Sally Swift nous expose les bases d’une équitation qui prend un compte le cheval ET le cavalier : deux anatomies différentes à combiner et à optimiser dans un même effort. L’objectif étant que chacun soit respecté pour ce qu’il est, avec ses limites et ses capacités propres.

A travers quatre grands fondamentaux : le regard doux, la respiration basse, le « centrage » et l’alignement des blocs, nous découvrons une nouvelle manière d’envisager notre corps dans l’espace.

Le regard doux permet de prendre en compte la totalité du champs de vision, amenant à une perception plus aiguë de notre corps et de celui du cheval. La respiration basse instaure un rythme constant qui allège le haut du corps et abaisse le centre de gravité. Le « centrage » incite à visualiser sa colonne vertébrale et son assiette pour une meilleure prise d’équilibre. Enfin, l’alignement des blocs facilite les mouvements du cheval et du cavalier en éliminant les tensions concentrées.

Le cavalier évolue donc à cheval dans une position et une dynamique respectueuse de son propre corps et de celui du cheval.

IMG_0001

IMG_0006

 

 

Une nouvelle pédagogie : le pouvoir de la figuration

L’auteure nous propose des images mentales pour améliorer notre équitation, des représentations simples mais qui vous marquent !

Connaître le squelette et les muscles du cheval est exigé à partir du galop 5, mais rien n’est exigé pour le squelette et les muscles du cavalier… Vous saisissez l’erreur ? Comment prétendre à une bonne équitation lorsque l’on ne se rend pas compte où se situent nos ischions ou comment se positionnent les os de nos hanches lorsque nous sommes à cheval?

L’équitation ne se définit pas uniquement par le cheval mais également par le couple : cavalier – cheval ! Il est indispensable de compléter ses connaissances en apprenant à se connaître pour se placer justement. L’auteure insiste : il faut « monter avec ses os » pour un travail plus efficace des muscles et une meilleure position.

Le bassin, les jambes, le dos, les côtes, le cou et la tête font partie des points essentiels de la compréhension de l’anatomie pour apprendre à superposer les différents segments osseux et articulaires.

Des illustrations riches et originales nous permettent d’optimiser notre position en nous rendant compte de notre placement et des interactions des différentes parties de notre corps selon le mouvement exécuté : transitions montantes, descendantes, demi-arrêts, galop, déplacements latéraux,… sont passés au crible. Ces illustrations sont accompagnées de photos, complétant la représentation.

« Laissez-vous fondre comme une crème glacée et couler dans vos bottes » , « Imaginez que vous attachez des ficelles à vos trochanters et tirez-les vers l’avant et le haut pour bien élargir votre assiettes », « Imaginez-vous monter avec des jambes coupées au niveau des genoux »,… Plutôt imagée et parlant nan?

«  L’équitation centrée » ne se cantonne pas à une approche physique de l’équitation, elle nous enseigne aussi la prise en compte des énergies.

IMG_0003IMG_0002

Un travail sur le corps… et sur l’esprit

Se centrer, c’est également être capable d’équilibrer les énergies qui nous entourent. Elles se caractérisent par la force et la vitalité transmises par le cheval en mouvement, par la gravité (dont l’action constante ne doit pas être sous-estimée) et enfin par l’énergie du cavalier se définissant par sa dynamique interne (tensions, souplesse, état d’esprit général,…).

Ce travail renforce l’unicité du couple en les amenant à mêler leurs forces et énergies dans un élan commun. Les tensions et blocages se désamorcent, la précision et la propulsion s’en trouvent améliorées. Une plus grande aisance se lit dans l’attitude et le soutient de l’ensemble amenant plus d’ardeur et de volonté du cheval. Ce dernier ne se trouve plus avec un cavalier qui le punit malgré lui par une mauvaise position.

Sally Swift nous invite également à arrêter de trop intellectualiser les mouvements équestres. Ces réflexions parasitent la naturel du geste et de l’intention :

«  Le fonctionnement même du langage nous oblige à envisager nos aides sous une forme verbale, selon une séquence linéaire, en fragmentant les informations[…]. Quand le cerveau doit prendre le contrôle, au contraire, les muscles répondent automatiquement, avec des mouvements simultanés et synchronisés induits par des directives globales ».

 

« L’équitation centrée » est un livre unique en son genre qui révolutionne notre manière de monter. Le cavalier a toutes les clefs en main pour sentir sa monture, affiner son équitation et surtout… apprendre à se centrer !

Pour en savoir plus:

> Site de la fondation de Sally Swift Centered riding

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.