[Livre] « Dressage moderne : un jeu de massacre ? »

En 2009 est paru aux éditions Belin le livre de Gerd Heuschmann : « Dressage moderne : un jeu de massacre ? » (titre original : Finger in der Wunde).

Gerd Heuschmann est un vétérinaire allemand. Il a été parmi les premiers à se pencher sur les conséquences anatomiques de notre équitation moderne sur la physiologie du cheval et à en dénoncer les dangers. Il présente ici les dommages graves occasionnés par certaines méthodes d’entraînement.

Quand la science dénonce

La profession de Gerd Heuschmann confère une légitimité certaine à ses écrits. Spécialiste de l’anatomie et de la locomotion équine, il avance dans son ouvrages des preuves peu contestables quant aux préjudices subis par le cheval dans différentes circonstances de travail.

Accompagné de photos, l’auteur analyse en détail l’attitude du cheval dans chaque situation. Il passe ensuite cette attitude au rayon X, exposant les pressions auxquelles sont soumis le squelette, les muscles et les ligaments lors de la mauvaise exécution de figures de dressage.

Le constat et alarmant. Le dressage est trop souvent un moment d’intense souffrance pour le cheval. Ce dernier se voit bridé par une muserolle trop serrée, contraint à la soumission de l’encolure par une main dure qui l’encapuchonne, poussé à se contracter sous la mauvaise utilisation des aides du cavalier.

Malgré sa souffrance, le cheval reste silencieux, c’est son anatomie qui parle pour lui.

IMGIMG_0002

Le mal du siècle : la Rollkür

La Rollkür est une technique d’entrainement reposant sur l’hyperflexion de l’encolure du cheval. Cette méthode allemande a été largement démocratisée par de grands noms du dressage de haut niveau, certains n’ayant pas hésité à en faire la promotion.

La position permanente et extrêmement basse de la tête conduit le système musculaire de la partie dorsale de l’encolure ainsi que le système ligamentaire à une tension extrême du ligament supra-épineux et ainsi à un dos qui se relève et se contracte trop fortement.

La Rollkür amène inévitablement une contraction musculaire et le désengagement des postérieurs… soit l’inverse de ce qui est recherché dans le travail du cheval.

rollkur1rollkur2

Cette attitude spectaculaire d’une encolure enroulée est souvent considérée comme l’objectif à atteindre, l’exemple à suivre pour avoir un « beau » cheval en place. Le spectaculaire prend le dessus, comme souvent en équitation, au détriment du bon sens.

Un cheval dans la position du rollkür éprouve de fortes douleurs de part son encolure « cassée ». Sa respiration est en partie bloquée et en carrière ou manège il se retrouve à avaler la poussière. Il n’a plus la possibilité de voir devant lui. Difficile d’imaginer pire torture.

La Rollkür n’est évidemment pas la seule méthode responsable des souffrance de nos chevaux : le dos creux avec l’élévation haute de l’encolure et la cassure d’encolure sont autant de maux qui contractent les chevaux, les empêchant ainsi de porter correctement leur cavalier.

Proposition d’une méthode d’entraînement

Gerd Heuschmann ne se contente pas de souligner ce qui ne va pas dans le dressage moderne, il nous donne également des pistes à suivre pour effectuer ses séances dans le respect de l’anatomie du cheval.

Différents objectifs indispensables sont à atteindre :

  • La décontraction

La décontraction doit rester l’objectif principal de toute séance. Sans un cheval décontracté il est impossible physiquement parlant d’avoir un cheval capable d’effectuer correctement les exercices. Le résultat sera faussé et les capacités du cheval limitées.

Un cheval détendu tend ses muscles sans douleur, conserve la pureté des allures et se rassemble « justement ». Un bon rassembler est réalisable grâce à la flexion des hanches, pour cela les muscles extenseurs et l’appareil ligamentaire doivent suivre un entraînement sur du long (voire très) long terme, et de manière progressive.

De nombreux bienfaits découlent de l’obtention de la décontraction (voir le schéma ci-dessous). Le seul inconvénient pour les plus pressés c’est qu’il faut du tact et de la patience pour la gagner. Empressement et équitation n’ont jamais fait bon ménage.

IMG_0002

  • Le bon contact

La décontraction est intimement liée au contact et au rapport de confiance qui s’établit entre la bouche du cheval et la main du cavalier. C’est grâce à cette confiance que le cheval va avoir le désir de se porter en avant.

Pour cela, oubliez les muserolles qui bloquent la mâchoire du cheval, celle-ci doit rester mobile.

Pour Gerd Heuschmann l’ensemble de l’apprentissage du cheval devrait s’effectuer avec un mors de filet simple ou à double brisure.

  • Le Schwung

Le Schwung (l’ardeur, l’élan) désigne la propulsion élastique venant des postérieurs.

Il est le résultat du développement de la puissance des muscles extenseurs et de la capacité de flexion des hanches.

Le Schwung amène au rassembler. Il faut savoir demander la rassembler au bon moment dans le dressage du cheval. Exigé trop tôt cela amène à une contraction artificielle des postérieurs qui exagèrent le relevé (mouvement assez spectaculaire donnant l’illusion d’un cheval sous lui) et à un dos rigide. La flexion des hanches est absente, c’est un faux rassembler.

Avant de demander au cheval de se rassembler, il faut apprendre sa mécanique et savoir identifier la bonne attitude du cheval.

Lorsque la décontraction est obtenue, que la confiance en la main est acquise et la musculature du cheval suffisante, le cavalier peut introduire les mouvements latéraux offrant un parfait exercice de gymnastique pour les articulations, si précieuses lors du rassembler.

IMG

Cheval qui s’appuie sur la main, le dos est contracté, la croupe haute et la flexion des hanches absente.

 

« Dressage moderne : un jeu de massacre ? » est un ouvrage passionnant, qui aborde de manière précise et scientifique la mécanique du cheval. Il nous incite à mieux observer les chevaux lors du travail pour pouvoir se corriger soi-même. Une belle leçon d’humilité.

 

Source : toutes les photos de l’article sont issus de l’ouvrage présenté.

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.


Commentaire 1

  1. Anne-Sophie 5 juin 2015