[Livre] : Dressage : construire et optimiser ses mises en selle


51uP1r5fTzL._SX361_BO1,204,203,200_Dressage : construire et optimiser ses mises en selle est paru aux éditions Belin en 2009 et est écrit par Jean-Frank Girard. C’est un ouvrage court de 83 pages qui aborde le sujet épineux de la mise en selle. De nombreuses photos d’Alain Laurioux, photographe officiel du Cadre Noir de Saumur, illustrent les propos de l’auteur.

Dès l’introduction, Jean-Frank Girard nous précise que cet ouvrage s’adresse avant tout aux enseignants. Mais la notion d’observation et les méthodes partagées en font un ouvrage intéressant pour tous ceux souhaitant prendre du recul par rapport à leur manière de monter.

Le propos pointu visant à corriger l’attitude d’un cavalier extérieur en font un ouvrage très technique diversifier ses lectures, ainsi que pour les professionnels désireux d’améliorer ou perfectionner leurs séances de mise en selle.

Un sujet épineux

La mise en selle n’est pas le sujet favoris des cavaliers. Les séances interminables en club (appelées de manière évocatrice « tape-cul ») à tourner sans fin dans des positions inconfortables sont encore dans les mémoires de nombre d’entre eux. reiter-753095_960_720

La mise en selle devient souvent une séance de torture, où chaque couple en ressort épuisé et courbaturé, sans avoir appris grand chose.

Pourtant, elle est indispensable, et peut être faite en douceur et sans souffrance. Ce livre souhaite changer cette vision de la mise en selle et offre des solutions et des explications aux lecteurs désireux de s’améliorer, pour perfectionner sa tenue en selle et améliorer le confort du couple.

Construire sa mise en selle

La mise en selle ne devrait pas être cantonnée à une séance « tape-cul ». Elle a connu de nombreuses évolutions de Pluvinel (1625) à Sally Swift (1985), différentes méthodes et observations ont permis d’améliorer la posture et le mouvement du cavalier, pour accompagner au mieux le cheval dans son effort.

C’est avec Sally Swift que l’enseignement de l’équitation fait un bon en avant dans le domaine de la compréhension de la motricité du cavalier. Sa méthode d’enseignement l' »Équitation centrée » n’est plus uniquement basée sur le pilotage du cheval par le « quoi faire » mais par le « comment le cavalier utilise son corps tout entier pour faire ».

horse-241957_960_720Après un rapide historique de la mise en selle ainsi que la présentation de l’attitude de quatre cavaliers de dressage de haut niveau, Jean-Frank Girard détaille dans son chapitre « Construire sa mise en selle » la posture idéale de chaque partie du corps : le bassin, le buste, les jambes puis l’orientation générale du corps à adopter selon l’exercice : cession à la jambe, épaule en dedans, appuyer,…

L’auteur n’hésite pas à partager avec le lecteur son expérience personnelle d’enseignant et les questionnements auxquels il a été confronté durant sa carrière :

En 1982, lorsque j’arrive à l’école nationale d’équitation pour enseigner la mise en selle, j’applique encore en grande partie les bonnes recettes de la mise en selle traditionnelle : les rotations de bras, les écarts de cuisse, le sans étriers etc. Jusqu’au jour où l’un de mes amis kinésithérapeute (Joël Rolland) vient assister aux cours et est frappé par le fait que je n’ai aucun moyen objectif de vérifier de manière mesurable, le résultat de mon action.

Approche pédagogique et exercices

L’auteur se concentre dans un dernier chapitre sur l’aspect pédagogique en :

(…) raisonnant non plus par rapport à la technique, mais par rapport à la motricité du cavalier.

L’objectif ne sera donc pas la recherche d’une technique irréprochable mais d’une attitude juste du cavalier par rapport à l’exercice effectué. Le concept pédagogique doit être utilisé sur le terrain, il ne faut  pas imposer des théories fixes et immuables mais au contraire adapter la technique aux difficultés rencontrées par le cavalier pour avoir une solution sur-mesure. La technique doit être un outil de la réussite du couple et non un objectif en soi.

Jean-Frank Girard propose ensuite différents types de séances se concentrant chacune sur un aspect de la mise en selle du cavalier : l’équilibre, le bassin, le buste, etc. Il conseille aux moniteurs d’éviter de s’éparpiller dans les corrections de la position du cavalier en listant toutes les parties du corps mal placées, mais au contraire de se fixer sur un seul aspect de la position à améliorer.

Si vous êtes enseignant et que vous souhaitez dépasser le stade de la mise en selle « tape-cul » cet ouvrage est fait pour vous. Tout en réintroduisant les exercices de bonne posture et de détente du cavalier il présente un point de vue professionnel très pointu sur une partie de l’équitation mal connue et mal exploitée.

Pour aller plus loin :

L’Eperon : La mise en selle analytique avec Jean-Frank Girard

Boutique de Cheval Partage : acheter le livre

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.