La visite vétérinaire d’achat : pourquoi, comment ?


Ca y est, le rêve est sur le point de se réaliser ! Vous avez trouvé le cheval qui vous convient, les séances d’essai sont à la hauteur de vos attentes mais avant de conclure votre achat, avez-vous penser à la visite vétérinaire ? Il s’agit d’une étape importante lors de l’achat d’un cheval – bien que non obligatoire.

En quoi cela consiste ? Pourquoi la faire ? Cheval Partage fait un zoom sur cette visite vétérinaire.

Pourquoi la faire ?

Quel est l’intérêt de cette visite vétérinaire ? Tout simplement, vous ne connaissez pas encore l’animal que vous êtes sur le point d’acheter et le vendeur pourrait ne pas révéler certaines informations sur l’état de santé du cheval.

Cette visite vétérinaire n’est pas obligatoire mais elle est vivement recommandée pour avoir une vision réelle de l’état du cheval. Le budget varie selon ce que vous souhaitez vérifier et elle est à la charge de l’acheteur.

Pensez surtout à bien choisir votre vétérinaire. Sachez que vous n’êtes pas obligé de prendre le vétérinaire que le vendeur vous propose, sait on jamais qu’ils se soient mis d’accord pour vous cacher certaines choses. Cela peut sembler improbable mais on est jamais trop prudent, surtout que les factures vétérinaires sont généralement assez salées… Prenez donc un vétérinaire que vous connaissez bien et en qui vous avez confiance ou alors un que ni vous ni le vendeur ne connaissez. Ce dernier sera ainsi parfaitement neutre dans la transaction.

Une visite vétérinaire oui, mais pour quel type de cheval ? Quelle que soit la discipline que vous prévoyez faire avec votre cheval, la visite vétérinaire vous permet d’en savoir plus.

On pense souvent aux chevaux qui vont faire de la compétition, pour être sûr qu’ils sont physiquement aptes à travailler une discipline de manière plus intensive. Toutefois elle est tout aussi utile pour un cheval de balade, si le vétérinaire vous annonce que le cheval a des soucis tendineux, cela pourra être problématique pour répondre à vos envies.

La visite vétérinaire simple

La visite vétérinaire se déroule en plusieurs parties.

Tout d’abord une partie où le cheval est immobile. Le vétérinaire va observer le cheval dans son ensemble : ses aplombs, son état, la présence de plaies ou de lésions. Après, il va vérifier le rythme cardiaque, la respiration, les yeux et les muqueuses. Le vétérinaire va réaliser plusieurs tests à l’arrêt : le test de flexion et d’extension des articulations, le test de la pince, le test de mobilité de la rotule et le test de souplesse des vertèbres.

Ensuite, le vétérinaire va examiner le cheval en mouvement. Il va regarder le cheval trotter en ligne droite sur du sol dur. Une fois cet aller-retour effectué, il va faire à nouveau des flexions sur chaque membre pendant 1 minute et le cheval repart au trot. Si le cheval garde la même allure avant et après la flexion, c’est que tout va bien. Dans le cas contraire, ce test va mettre en avant des problèmes d’articulation.

Pour terminer, il regarde le cheval se déplacer sur un cercle. On fait le test aux deux mains, sur un sol dur et un sol mou. On peut également faire un huit de chiffre pour tester les rotules. Ce test va mettre en exergue des problèmes articulaires, osseux (sol dur), tendineux et musculaires (sol mou).

6070e64977f8fe80e0c24618719a64cf

La visite vétérinaire complexe

La visite vétérinaire d'achat

La visite vétérinaire d’achat

Si vous le souhaitez, vous pouvez demander à approfondir les examens de la visite simple. Cette visite plus poussée sert à vérifier des éléments précis chez le cheval. Elle comprend de manière générale des radios des membres (pieds, boulets et jarrets), surtout utile pour un cheval de sport. Ces radios permettront de voir si le cheval a des signes d’arthrose, l’état de l’os naviculaire, etc.

Il est également possible de faire passer un examen gynécologique à une jument, si vous souhaitez qu’elle devienne une poulinière par exemple.

Si les examens de la visite simple se font facilement sur place, il est préférable pour des examens complémentaires d’amener le cheval à la clinique vétérinaire. Certains examens ont en effet besoin d’appareils spécifiques pour être réalisés.

Rappelez-vous que tous les examens sont à vos frais.

 

N’oubliez pas que le vétérinaire est juste là pour vous donner son avis et faire un bilan de santé global du cheval. Ce n’est pas parce qu’il peut repérer des défauts d’aplomb ou autre chose que vous ne pourrez pas acheter le cheval. Au contraire, vous aurez justement toutes les cartes en main pour prendre votre décision finale.

Et vous, avez-vous fait une visite d’achat ? Si oui, comment s’est-elle passée ? Dîtes-nous tout en commentaire !