La garde républicaine


Représentation des vestiges de la cavalerie, la garde républicaine assure toujours ses services dans les rues de Paris. Métier passion que tous les cavaliers ont un jour rêvé de faire, être garde républicain est, avant tout, un engagement envers son pays.

Histoire de la garde républicaine

R100003135La garde républicaine est l’héritière des corps de cavalerie depuis les rois francs. La mission principale était d’assurer la protection de la capitale. Selon les différents régimes, la Garde de Paris change régulièrement, et est même parfois dissoute. Avec Napoléon Ier, elle rejoint le reste de l’armée pour ses conquêtes. Depuis le 1er février 1849, la Garde Républicaine de Paris est rattachée à la gendarmerie par Louis Napoléon Bonaparte. Elle est alors composée d’un régiment d’infanterie et d’un régiment de cavalerie.

Durant l’occupation de Paris par les Allemands, des membres de la garde rejoignent la Résistance, sous l’autorité du chef d’escadron Jean Vérines. Il sera exécuté à Cologne en 1943. Après la guerre, elle reprend ses services et garde le nom de Garde Républicaine de Paris. La dernière réforme de la Garde Républicaine se fait en 1979, où elle prend son dernier nom et un second régiment d’infanterie rejoint la garde.

Aujourd’hui, le siège de la garde républicaine se trouve au quartier des Célestins dans le 4ème arrondissement de Paris.

Les missions de la garde républicaine

chevaux garde républicaineLa principale mission de la garde républicaine est le service de sécurité. Il s’agit donc de patrouiller dans Paris et ses environs à cheval. Le garde républicain s’assure de faire respecter la loi. Il peut être sollicité pour rechercher une personne portée disparue ou pour assurer la sécurité lors d’un évènement (concert, compétition sportive). Il peut  également être appelé pour servir de renfort aux gendarmes à pied. Être à cheval permet d’être plus rapide mais aussi de voir plus loin que ceux à pied. De plus, le cheval est un animal qui impressionne vite les foules. La peur de la morsure et des coups de sabot en refroidit plus d’un.

En plus d’assurer la sécurité, les membres de la garde républicaine réalisent des services d’honneur. Par tradition, ceux sont eux qui accueillent, en uniforme traditionnel, les sénateurs lors d’ouverture de séances du Sénat. Le service d’honneur comprend également les différentes escortes.

Les cavaliers de la garde réalisent régulièrement des démonstrations pour présenter leur savoir-faire au public et ils sont toujours présents lors du défilé du 14 Juillet.

Comment devenir garde républicain ?

Pour devenir garde républicain, il faut avant tout être gendarme. Il est impossible d’entrer dans la garde républicaine sans être gendarme au préalable. Les candidats doivent être sous-officier ou gendarme adjoint volontaire pour participer aux tests de sélection. A savoir que la garde ne recrute pas tous les ans et qu’il est possible que vous soyez gendarme durant plusieurs années avant de pouvoir vous inscrire aux tests de sélection.

Il n’y a donc pas de diplôme particulier pour devenir garde républicain. Comme pour être gendarme, il faut avoir au minimum 17 ans et ne pas avoir de casier judiciaire.

Pour passer les tests de sélection, le cavalier doit mesurer au minimum 1m70 (homme et femme), en dessous il vous sera impossible de devenir garde républicain. Pour passer les tests techniques, il est nécessaire de posséder au moins son galop 5.

Les chevaux de la garde républicaine

démonstration garde républicaineSi la sélection pour devenir garde républicain est rude, celle des chevaux l’est tout autant. Le régiment de cavalerie est quasiment exclusivement composé de Selle Français. Le reste de la cavalerie comprend des chevaux d’origine étrangère ou alors des trotteurs. Pour être recruté pour la garde républicaine, le cheval doit mesurer au minimum 1m65 au garrot. Ils doivent être harmonieux dans leur ensemble, avoir de bons aplombs et ne pas être trop près du sang. Tous les ans, c’est une quarantaine de chevaux qui sont réformés et le même nombre de poulains est racheté.

En général, ils sont recrutés vers 3 ans. Ils réalisent alors le débourrage pendant deux ans au centre d’instruction équestre de Saint-Germain-en-Laye puis ils apprennent leur métier de chevaux de cavalerie au sein du régiment. C’est un officier gradé qui prend en charge l’apprentissage du cheval. Pétards, fumées, escaliers ou encore soumission, les exercices du cheval de la garde républicaine sont divers et variés, lui demandant beaucoup de franchise et une relation privilégiée avec son cavalier.

La couleur de la robe a aussi son importance dans le choix des chevaux. Les chevaux des cuivres de la fanfare et du 1er escadron doivent être alezans.  Les chevaux du 2ème escadron sont bais et ceux du 3ème escadron bais bruns. Quant aux timbaliers et aux chevaux de l’étendard, ils ont la robe grise.

 

Vous souhaitez devenir garde républicain ? Rendez-vous sur le site de la Gendarmerie Nationale.

La garde républicaine
Notez cet article