J’ai testé pour vous : un stage avec Andy Booth

Pour améliorer les connaissances équestres, les stages sont une très bonne alternative. Le week-end dernier, j’ai eu la chance de pouvoir assister à un stage avec Andy Booth en auditeur libre. Une journée exceptionnelle avec un grand nom de l’équitation éthologique et du travail à pied.

Si vous ne connaissez pas Andy Booth, voici une petite vidéo de présentation :

 

La matinée : un cours théorique

Le matin était dédié à un cours théorique lors duquel Andy Booth a rappelé les grands principes de l’équitation éthologique, en prenant soin de dénoncer l’anthropomorphisme et la mauvaise interprétation de l’éthologie (ceux qui ne jurent plus que par les pieds nus, les selles sans arçons, la monte sans mors et qui dénoncent le reste comme étant contre le cheval). Il n’a eu de cesse de rappeler que l’éthologie était une science et comme toute science, elle ne fait pas dans le sentiment.

La théorie du matin a englobé énormément de choses – j’étais plutôt contente d’avoir pensé à prendre un cahier pour noter des informations ! Andy Booth a également beaucoup parlé de la façon dont raisonne un cheval et a insisté sur le fait que le cheval ne possède pas de cortex frontal, à savoir la partie du cerveau qui permet le raisonnement et « l’intelligence ». Il n’est donc pas « intelligent », dans la définition pure du terme, et présente plutôt des capacités cognitives. De ce fait, l’apprentissage du cheval ne peut donc pas se faire par réflexion mais seulement par association.

En prenant bien en compte cette information, il nous était alors tous possible de comprendre comment notre cheval fonctionne lors de l’apprentissage. Par rapport à l’éthologie, il nous a bien expliqué l’intérêt de l’association et du confort/inconfort. Les différentes pressions (jambes, mains, licol éthologique) mettent le cheval dans l’inconfort, celui-ci doit alors trouver une solution pour se soustraire à cette pression. Bien qu’il s’agisse-là de connaissances de base de l’apprentissage, le discours d’Andy Booth était particulièrement intéressant car il a pris le temps d’aller assez loin dans les explications concernant l’apprentissage chez le cheval.

D’autres sujets ont également été abordés durant cette matinée, notamment celle de la peur, de la mauvaise éducation (pour Andy Booth, il n’y a pas de chevaux irrespectueux, seulement des chevaux mal éduqués), la notion de punition ou encore les enrênements. C’était très intéressant d’avoir son point de vue sur des sujets qui peuvent faire débat entre cavaliers, et j’ai trouvé qu’il apportait des réponses très justes (ou du moins dans ma façon de penser) à ces différentes problématiques.

Toutefois, cette partie théorique a été une grosse remise en question sur ma façon d’être et de travailler avec mon cheval : occasionnellement je me suis rendue compte que je faisais des choses réellement idiotes ! Cet électrochoc me fait réfléchir à mon équitation d’une manière très différente, ce qui, au final, est sans doute ce que nous recherchons tous lorsque nous assistons à ce genre de stage.

 

L’après-midi : travail à pied

Andy Booth au travail à piedAprès le repas, nous nous sommes rendus au manège couvert pour assister à la partie pratique à pied. Il s’agissait de deux sessions de 1h30 avec deux groupes différents de cavaliers. Pour ce stage d’initiation, Andy Booth a principalement montré les exercices de base du travail à pied.

Tout d’abord amener le cheval vers soit, l’arrêter, le reculer, les déplacements d’épaules et de hanches. Ensuite, une fois les bases de l’écoute et de la mobilisation des 4 pieds acquises, les cavaliers ont présenté le stick avec la cordelette à leurs chevaux.

Tout au long de la démonstration, Andy Booth avait un cheval qui connaissait bien l’équitation éthologique de manière à expliquer les différents exercices. Pendant ce temps, un membre de son équipe se baladait entre les cavaliers pour leur donner des conseils.

Le fait de passer la cordelette autour des postérieurs ou au-dessus du garrot a posé pas mal de problèmes à plusieurs cavaliers. Andy Booth a alors comparé la cordelette à la propre jambe du cavalier, celle qui passe par-dessus le garrot pour se mettre en selle. Andy Booth ne comprenait pas qu’on puisse dire qu’un cheval est dressé s’il bouge sans cesse dès que quelque chose passe au dessus de son garrot. Pareil pour l’exercice avec le drapeau d’ailleurs, selon lui, le cheval doit être capable de marcher tranquillement avec son cavalier, le drapeau au-dessus de lui.

Ensuite, les cavaliers ont mis les chevaux sur un cercle (comme pour longer), et ils durent se déplacer en direction des hanches de manière à ce que les chevaux leur fassent face et s’arrêtent devant eux.

Dernier exercice du cours : le « pas-arrêt », combiné ensuite avec du reculer et des déplacements divers. Avec d’autres cavaliers, nous étions épatés par la précision et l’impression de facilité pour Andy Booth. Mais en même temps, nous sommes venus à nous demander pourquoi nous étions si impressionnés. Avoir un cheval qui suit son cavalier et fait attention à lui laisser de la place quand il bouge, cela ne devrait-il pas être normal, la base de l’éducation d’un cheval même ? Comment se fait-il qu’un cavalier intermédiaire ou confirmé soit étonné par cet exercice ?

 

Mon avis

Ce stage m’a ouvert les yeux sur les failles de l’apprentissage de l’équitation et celles de l’éducation du cheval. Mais surtout, cela m’a donné des pistes d’exercices à refaire à la maison !

Le stage se déroulait sur deux jours mais je n’ai pu assister qu’au premier. Et si le premier jour était consacré à la théorie et au travail à pied, le second, lui, concernait le travail monté. J’espère assister à nouveau à ce stage à l’avenir, et profiter ce coup-ci des conseils sur la partie montée !

Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment passé une super journée ! Si vous avez la possibilité d’assister à un stage avec Andy Booth, même simplement en auditeur libre, allez-y : il y a beaucoup d’enseignements à tirer de cet homme de cheval.

 

Quelques dates de stage

Si vous aussi, vous avez envie d’assister à un stage avec Andy Booth, voici quelques dates pour les prochains mois :

  • 3 au 5 mars : Stage au Domaine de Fraisse, Leuc (11)
  • 12 au 13 mars : Stage au Haras de la Cense, Rochefort en Yvelines (78)
  • 9 au 10 avril : Stage au Cursus Horseman Science (71)
  • 15 au 17 avril : Stage à la Cavalerie de la Source, Conte (39)
  • 23 et 24 avril : Stage au Le Mas du Bosc, St Jean de Védas (34)
  • 30 avril au 1er mai : Stage au Poney Club de la Salamandre, Puylaurens (81)
  • 28 au 29 mai : Stage au Les écuries des Eymaries, Les Eyzies de Tayac (24)
  • 4 au 5 juin : Stage au Ecurie de Lukuya, à Souraide (64)
  • 9 au 10 juillet : Stage au Haras de la Cense, Rochefort en Yvelines (78)
  • 13 au 14 août : Stage au Braine Le Château (1440 – Belgique)
  • 16 au 18 août : Stage au Cattys, à Braine Le Château (1440 – Belgique)

N’hésitez pas visiter régulièrement le site d’Andy Booth pour connaitre les dates de stage dans votre région.

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.