Incendie aux écuries : cette incroyable solidarité entre cavaliers

Aujourd’hui je vais vous parler de quelque chose qui m’a énormément touchée : la solidarité entre cavaliers suite à l’incendie qu’il y a eu à l’écurie de propriétaires où est hébergée ma jument.

Incendie aux écuries

Lundi 7 Août dernier, en début d’après-midi, le gérant des écuries où vit ma jument nous contacte tous, les proprios. Il nous annonce qu’il y a un incendie à l’écurie, mais que nos chevaux n’ont rien. Ni une ni deux, nous sautons tous dans nos voitures et courons le rejoindre aux écuries.

Une fois sur place, nous nous rendons compte que les pompiers ont presque réussi à maîtriser le feu, mais qu’il ne cesse de reprendre à cause de la légère brise : le foin et le feu, ça n’a jamais fait bon ménage. Toute l’après-midi, nous regardons les pompiers se démener pour éteindre complètement le feu. C’est dans ces moments-là que nous réalisons à quel point ils font un boulot dangereux et à quel point ils sont dévoués aux autres. Un grand merci à eux.

Les pompiers luttent contre le feu depuis plus de 4 heures. Il n’y a plus de flammes, mais le foin continuent de produire énormément de fumée.

Nous restons entre nous, totalement impuissants et démoralisés. Nous essayons de nous remonter le moral après le choc, improvisons un goûter et allons régulièrement rendre visite à nos chevaux qui ont été mis par petits groupes dans les prés les plus éloignés de la zone en feu.

C’est également le moment de faire le point avec le gérant sur ce qui a été touché. Au final, c’est la sellerie (avec toutes nos affaires d’équitation, selles y compris), le bureau, le club house, toute la réserve de foin de la saison, un tracteur et du matériel divers (brouettes etc) qui sont en cendres. Rien de tout cela n’était malheureusement assuré. Tout est perdu.

Après le départ des pompiers, pas loin de 30 départs de feu ont lieu. Armés de bouteilles d’eau remplies avec la douche des chevaux (qui par chance n’a pas été touchée), nous courons étouffer les départs avant que des flammes n’apparaissent. Nous ne sommes pas sereins, mais pour ma part je suis bien contente de participer à cela, ça m’occupe l’esprit et m’évite de trop tergiverser.

Nous passons tous la soirée aux écuries, et ne rentrons chez nous que vers minuit, plus soudés que jamais.

Une solidarité exceptionnelle

Dans les jours qui suivent, de nombreux autres départs de feu ont lieu. Nous installons l’arroseur de la carrière au milieu des décombres, et l’allumons régulièrement pour couper court aux reprises. C’est tout de même beaucoup plus pratique que de courir les éteindre avec des bouteilles d’eau ! :p

Nous lançons également quelques appels à l’aide sur Facebook : sur la page de Cheval Partage bien sûr, mais aussi sur quelques groupes équestres locaux. Nous ne savions vraiment pas à quoi nous attendre, nous pensions que notre appel à l’aide allait passer à la trappe, mais non : une véritable chaine de solidarité se met en place, les publications sont partagées et commentées des centaines de fois, nous n’en revenons pas !

De nombreux cavaliers et même quelques centres équestres se proposent de nous envoyer des affaires dont ils ne se servent plus. Après quelques jours, nous sommes même obligés de refuser certains types d’équipements (protections de travail, brosses et licols par exemple) tellement vous vous êtes montrés généreux !

Un agriculteur du coin nous offre quelques bottes de foin : comme toute la réserve a brûlé, nos chevaux n’ont presque plus rien à manger.

Une cagnotte Leetchi a également été créée par la soeur du gérant pour l’aider à reconstruire l’écurie et acheter de quoi nourrir les chevaux : lien de la cagnotte. Tout don est le bienvenu, même d’un euro symbolique ! 🙂

 

Et aujourd’hui…

Sellerie improvisée dans le camion !

Aujourd’hui, l’enquête déterminant l’origine de l’incendie est toujours en cours. Nos chevaux ont encore de quoi manger pendant quelques semaines et le camion de l’écurie a été transformé en sellerie temporaire : nous y avons rangé toutes les affaires que nous avons reçu, ainsi que le peu de choses qu’il nous restait chez nous. Voir tout cela nous réconforte énormément.

Nous espérons que cet incendie dévastateur n’entraînera pas la fermeture de cette merveilleuse et conviviale écurie de propriétaires que sont les Ecuries Souspiron. Le gérant est vraiment déterminé à faire tout ce qui est en son pouvoir pour reconstruire l’écurie de ses rêves, ne manquent plus que les financements. Croisons les doigts pour la suite ! 🙂

Nous n’en revenons toujours pas de toute la gentillesse et de tout le soutien que nous avons reçu au cours de ces dernières semaines, c’est réellement impressionnant. Et pour cela, je tenais à vous dire un grand MERCI. Merci du fond du coeur, de la part de toute notre écurie. 

Pour ceux qui voudraient nous envoyer un petit mot de soutien, un colis ou tout simplement venir y faire un tour, les Ecuries Souspiron sont situées dans le Sud de la France, à côté d’Avignon (84). Plus exactement au 1990 Route de Trevouse,  84320 Entraigues-sur-la-Sorgue.

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Commentairess 3

  1. Duquenoy Anais 1 septembre 2017
    • kawelo 3 septembre 2017
    • guillard 20 septembre 2017