Horse ball, le basket-ball à cheval !

A l’instar du polo, le horse ball est un sport équestre qui se joue en équipe. Durant les matches de horse ball, deux équipes de 4 joueurs (et 2 remplaçants) s’affrontent pour tenter de marquer le plus de buts. Ce jeu s’inspire principalement du Pato Argentin ainsi que du Bouzkachi Afghan.

Le but du jeu

horseball enfant

Le horseball peut se commencer très jeune

Comme tout jeu avec une balle, le but est de marquer des points en faisant passer le ballon dans un but. Les paniers se situant en hauteur, à chaque extrémité du terrain. La taille idéale du terrain est de  65 m sur 25 (sans les zones de sécurité).

Avant de pouvoir marquer un but, les cavaliers doivent réaliser 3 passes minimum entre 3 joueurs différents, sans que le ballon ne tombe au sol ou qu’un adversaire l’intercepte. Un joueur ne peut pas garder la balle plus de 10 secondes. Le horse ball est un sport qui demande de l’adresse et de la rapidité. L’esprit d’équipe n’est pas qu’un simple concept.

Un match est composé de 2 jeux de 10 minutes, entrecoupés par une pause de 3 minutes. Durant le jeu, les capitaines peuvent demander un temps mort de 30 secondes pour mettre en place une stratégie ou faire rentrer un remplaçant.

L’équipement

Horse ball : sangle de ramassage

L’indispensable sangle de ramassage

En plus de l’équipement de base de l’équitation, il y a le ballon et la sangle de ramassage.

  • Le ballon. Il est muni de 6 anses en cuir. Les anses sont indispensables pour que le joueur puisse ramasser le ballon tombé à terre ou pour l’arracher des mains de son adversaire. Leurs tailles varient selon l’âge des joueurs.
  • La sangle de ramassage. Il s’agit d’une sangle supplémentaire qui se fixe sur les étriers et doit passer dans la martingale. La sangle permet au cavalier de ramasser la balle tombée à terre sans perdre ses étriers ni tomber de son cheval.

Pour pouvoir entrer sur le terrain, un cheval doit porter obligatoirement des guêtres ou des bandes sur les 4 membres ainsi que des cloches. Tous les mors sont autorisés à l’exception du mors à aiguilles ainsi que ceux qui pourraient causer des blessures. La martingale est obligatoire car elle va de paire avec la sangle de ramassage. Les éperons sont facultatifs, seuls les éperons à bouts arrondis avec une longueur de tige de 3 cm maximum sont autorisés.

Le horse ball et la compétition

Le horse ball ne fait pas parti de la FEI mais possède sa propre fédération internationale, la FIHB. De ce fait, le horse ball n’est pas une discipline olympique. Des compétitions internationales sont tout de même organisées. La discipline a ainsi ses propres Championnats d’Europe et même, depuis 2006, sa propre Coupe du Monde.

Depuis 1992, la France a remporté 18 Championnats d’Europe, ainsi que 2 Coupes du monde (en 2009 et en 2013). Elle est ainsi la meilleure équipe au haut niveau ! Derrière elle, se disputent en deuxième et troisième position l’Espagne et le Portugal.

Les polémiques autour du horseball

horseball polémique

Le horseball, sport de contact

Bien que très apprécié dans les centres équestres comme activité occasionnelle, le horseball n’a pas toujours une bonne réputation au haut niveau et fait face à de nombreuses polémiques.

En effet, cette discipline entraine beaucoup de contact, et les joueurs ont été critiqués par rapport au bien-être de leurs chevaux. Il n’est en effet pas rare de voir deux chevaux « se rentrer » dedans durant un match, la discipline a ainsi pendant un temps été vue comme le « rugby équestre ». C’est d’ailleurs un sport très éprouvant, autant pour le cavalier que pour le cheval. Les chevaux peuvent être complètement épuisés, bien que les matchs ne durent qu’une vingtaine de minutes. Les accélérations, les arrêts et les demi-tours sollicitent beaucoup le cœur et c’est ce qui fatigue facilement les chevaux.

La réputation de la violence est connue envers les chevaux mais également envers les joueurs entre eux. L’adrénaline du jeu, l’envie de gagner, il est alors facile d’oublier certaines règles de sécurité, pour soi, pour l’adversaire et pour les chevaux.

La FFE réglemente aujourd’hui de plus en plus ce sport pour l’encadrer et assurer plus de sécurité, autant pour les chevaux que pour les cavaliers. Toutefois, les idées reçues ont la vie dures et pour beaucoup de cavaliers, cela reste un sport dangereux pour la monture.

Pour plus de renseignement sur ce sport, rendez-vous sur le site Horse-Ball.org et sur le site de la FFE.

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.