Génétique des robes : le gène Champagne


Nous poursuivons notre série sur la génétique des robes avec aujourd’hui un article sur le gène Champagne. Eh oui, malgré les croyances populaires, l’attribut « Champagne » ne désigne ni une robe ni une race, mais bien un gène de dilution, tout comme l’est le gène Crème. Peu présents en France (avec environ 70 spécimens), ces chevaux sont bien plus représentés aux Etats-Unis, bien que ce gène reste encore aujourd’hui relativement rare.

Le gène Champagne

Le gène champagne est donc un gène de dilution, qui va interagir avec la couleur de base du cheval et la diluer plus ou moins. C’est un gène dominant, noté CH lorsqu’il est présent et ch lorsqu’il n’est pas actif. Il dilue le noir et le rouge d’une robe et lui apporte ainsi un aspect métallique.

Que le cheval soit porteur d’un ou deux gènes Champagne ne change rien à son apparence, la dilution sera toujours la même. En revanche, un cheval homozygote (CHCH) transmettra forcément un gène Champagne à sa descendance, ce qui ne sera pas forcément le cas du cheval hétérozygote (CHch).

> Rappel sur la notion d’homozygote et d’hétérozygote

Cheval Classic Champagne (base noire + gène champagne)

Cheval Classic Champagne (base noire + gène champagne)

Représentation du gène Champagne

Les chevaux ayant un gène Champagne dans leur génotype ont des caractéristiques communes :

  • Une peau rose, avec des taches marbrées au niveau des yeux, des parties génitales, sous la queue et sur le nez ;
  • Des yeux bleus à la naissance, qui évoluent généralement ensuite vers des couleurs ambrées/vertes. Certains chevaux champagne ont toutefois les yeux noisette ou conservent leurs yeux bleus à l’âge adulte ;
  • Des reflets métallisés sur le corps ;
  • La robe a tendance à foncer l’hiver (alors que celle du palomino s’éclaircit) ;
  • Un cheval Champagne affiche souvent des pommelures plus claires que sa robe.

A ne pas confondre : Certains champagnes très clairs ont été nommés, à tord « Albinos ». Comme nous l’avons vu dans l’article dédié au « Syndrome Léthal White« , la robe Albinos n’existe pas chez les équidés puisqu’un tel poulain meurt quelques heures après sa naissance. Le gène en cause n’étant pas le même, vous ne risquez absolument rien à croiser deux chevaux Champagne !

Croisements

Pour rappel, qu’il soit présent en un ou deux exemplaires, le gène champagne agit de la même manière.

Sur une base alezane

  • Base alezane + gène champagne = Gold Champagne
  • Base alezane + gène crème + gène champagne = Gold Ivory Champagne
  • Base alezane + 2 gènes crème + gène champagne = Double Cream Ivory Champagne

Sur une base baie

  • Base baie + gène champagne = Amber Champagne
  • Base baie + gène crème + gène champagne = Amber Ivory Champagne
  • Base baie + 2 gènes crème + gène champagne = Double Cream Ivory Champagne

Sur une base noire

  • Base noire + gène champagne = Classic Champagne
  • Base noire + gène crème + gène champagne = Classic Ivory Champagne
  • Base noire + 2 gènes crème + gène champagne = Double Cream Ivory Champagne

Note : le gène Ivory

Vous l’aurez peut-être compris en lisant les croisements ci-dessus : si on mélange un ou plusieurs gènes crème avec le gène champagne, nous obtenons un nouveau gène : le gène Ivory (« ivoire », en français).

Ivory

Si on associe un gène crème avec le gène champagne, le cheval aura une robe plus claire que la robe de base seulement diluée par le champagne :

  • Un Gold Champagne se transforme alors en un Gold Ivory Champagne
  • Un Amber Champagne se transforme alors en un Amber Ivory Champagne
  • Un Classic Champagne se transforme alors en un Classic Ivory Champagne

Double Cream Ivory Champagne

Si on associe deux gènes crème à un gène champagne, le cheval aura forcément la robe « Double Cream Ivory Champagne » (aussi appelée « Double Cream Champagne »), qu’importe la robe de base. Il s’agit d’une robe à la couleur très pâle, sur une peau rose. Les extrémités et les crins sont de la même couleur que la robe et les yeux sont bleus.

 

Sources images : Wikipédia, Wikipédia et Wikipédia

Génétique des robes : le gène Champagne
Notez cet article


Commentairess 6

  1. Eemeline 16 août 2016
    • kawelo 18 août 2016
      • Eemeline 3 septembre 2016
        • kawelo 4 septembre 2016
          • Emeline 24 septembre 2016
          • kawelo 27 septembre 2016