Génétique des robes : le gène Gris


Après avoir vu les gènes Roan, Champagne, White, Cream, Agouti et Extension au cours de ces derniers mois, voyons aujourd’hui le cas du gène Gris, responsable de la robe grise. Un gène très particulier comme vous pourrez le constater !

Le gène Gris

© Five Furlongs

Les jeunes chevaux sont d’une couleur gris foncé, qui va se décolorer avec les années. © Five Furlongs

Le gène Gris est un gène dominant, noté G lorsqu’il est présent et g lorsqu’il est absent. Ce gène est tellement dominant qu’il lui suffit d’être présent en un seul exemplaire pour qu’un cheval soit gris.

Le « gris » n’est pas véritablement une robe à proprement parler : en effet, ce gène a la particularité de recouvrir entièrement la véritable robe de base, un peu comme un masque. Ce masque est le résultat d’une décoloration progressive de la couleur du poil.

Identifier un cheval gris

Le cheval gris est à la fois simple et complexe à identifier : en effet, un cheval gris ne nait pas avec cette couleur, mais avec sa vraie robe (pour rappel, le gène gris agit comme un masque). Le poil va se décolorer au fur et à mesure que le cheval vieillira, par stades, c’est ce que l’on appelle le grisonnement.

Ainsi, un cheval peut très bien naître avec une robe alezane (par exemple), virer au gris foncé, s’éclaircir petit à petit et finir par devenir presque blanc ! Un « faux » blanc bien sûr, la vraie robe blanche étant codée par le gène White.

Avec l'âge, les chevaux gris peuvent virer au blanc. Il s'agit bien sûr d'un faux blanc, codée par le gène Grey et non par le gène White. © Georgia Reading

Avec l’âge, les chevaux gris peuvent virer au blanc. Il s’agit bien sûr d’un faux blanc, codée par le gène Grey et non par le gène White. © Georgia Reading

Un cheval gris a la peau grise, des yeux foncées ainsi que des sabots noirs (mais qui peuvent toutefois être blancs ou striés, notamment si le cheval a des balzanes). Son poil, nous venons de le voir, peut varier de gris foncé à blanc, en fonction de l’âge du cheval. Il peut être « gris uni » ou posséder des « motifs » sur sa robe, par exemple « gris truité » ou encore « gris pommelé ».

Cheval gris et tumeur cancéreuse

La coloration du poil dans une teinte ou une autre est due à des pigments, fabriqués au niveau de la peau. Le gène gris va, à l’inverse, bloquer ce processus afin que le poil se décolore progressivement. Les pigments de coloration continuent toutefois d’être fabriqués et s’accumulent peu à peu, entraînant ainsi un dysfonctionnement au niveau de la peau.

Ce dysfonctionnement peut évoluer en mélanome, une tumeur cancéreuse. Cela reste toutefois assez rare : ce n’est pas parce que vous possédez un cheval gris qu’il va forcément avoir un cancer ! Il n’y a donc aucune raison de paniquer. D’ailleurs, ce gène est très présent chez les chevaux, si bien qu’aujourd’hui environ un cheval sur 10 est gris.

Croisements

Le gène Gris est dominant. Pour avoir un poulain gris, il faut qu’obligatoirement l’un des deux parents soit gris ; les probabilités d’avoir un poulain gris varient en fonction de si les parents sont homozygotes ou hétérozygotes. Explications :

  • Etalon gris homozygote (GG) + Jument de n’importe quelle robe (gg) = 100% de chance d’obtenir un poulain gris
  • Etalon gris hétérozygote (Gg) + Jument de n’importe quelle autre robe (gg) = 50% de chance d’obtenir un poulain gris
  • Etalon gris hétérozygote (Gg) + Jument gris hétérozygote (Gg) : 75% de chance d’obtenir un poulain gris

Test génétique du gris

Nous venons de le voir, le gène Gris est dominant et il suffit qu’il soit présent en un seul exemplaire pour masquer la robe du cheval.

Aussi, si votre cheval est  destiné à la reproduction, il peut être très intéressant de faire un test génétique pour savoir s’il est homozygote (GG) ou hétérozygote (Gg) : dans le premier cas, il produira forcément du gris, quelle que soit la robe de l’autre cheval ; dans le second cas, il pourra également produire d’autres robes.

Source image principale : Shazstock