Génétique des robes : le gène crème


Maintenant que vous savez tout (ou presque !) sur les gènes Agouti et Extension, nous allons aujourd’hui voir un autre gène : le gène Crème. De plus en plus prisé par les éleveurs, ce gène permet d’obtenir des chevaux dits « de couleur » : palomino, perlino, cremello, isabelle… et d’autres plus méconnus tels que le smoky cream ou encore le smoky black.

Voyons cela en détails :

Le gène crème

Le gène crème est un gène de dilution. C’est-à-dire qu’il va interagir avec la couleur de base du cheval pour l’éclaircir. C’est un gène dominant, noté Cr lorsqu’il est présent et cr lorsqu’il est absent.

On parle de simple dilution lorsque l’allèle n’est présent qu’en un seul exemplaire : le cheval sera donc Crcr. On parle de double dilution s’il est présent en deux exemplaires, donc CrCr.

Selon qu’il s’agisse d’une simple ou double dilution, le poulain aura une robe plus ou moins claire.

Le gène crème sur une base alezane

Cheval palomino

Cheval palomino

La robe palomino

Le cheval palomino a une peau grise, des yeux foncés, un corps et des membres de couleur dorée, ainsi que des crins blancs ou ivoires. Les yeux bleus sont interdits.

Les sabots sont généralement foncés, bien qu’ils puissent être striés en cas de balzane.

D’un point de vue génétique, le cheval palomino a une base alezane (ee) qui a été diluée une seule fois (Crcr). Son génotype est donc : eeCrcr.

Le palomino est souvent confondu avec le Champagne (que nous verrons dans un prochain article). La principale différence entre ces deux robes réside dans la couleur des yeux : ceux du palomino sont marron ou noir, tandis que ceux du champagne sont plutôt verts ou ambrés.

On peut également le confondre avec certains alezans crins lavés : leur génotype étant complètement différent (l’alezan crins lavés n’a pas de gène crème mais un gène flaxen, dont nous parleront dans un futur article), il peut être nécessaire de faire un test génétique pour connaître la robe du poulain, ou tout simplement de regarder parmi ses ancêtres.

Cheval cremello

Cheval cremello

La robe cremello

Le cheval cremello (aussi appelé « crème »), est un cheval qui a la peau rose, des yeux bleus, un corps crème à ivoire et des crins très clairs également (crèmes, ivoires ou blancs).

A l’instar du palomino, le cremello a une base alezane. Seulement dans son cas, le gène Crème est présent en deux exemplaires afin d’effectuer une double dilution. Ainsi, le génotype du cheval cremello est le suivant : eeCrCr.

Un cheval cremello transmettra obligatoirement l’un de ses gènes crèmes à sa descendance.

Il est souvent confondu avec le Perlino (voir plus bas). Pour savoir si un cheval est cremello ou perlino, il suffit de regarder la couleur de ses crins : s’ils sont blancs ou ivoires, il s’agit d’un cheval cremello. S’ils sont plus foncés, il s’agit d’un cheval perlino. Un test génétique pourra vous permettre de confirmer votre hypothèse.

Le gène crème sur une base baie

Cheval isabelle

Cheval isabelle

La robe isabelle

Le cheval isabelle (aussi appelé « Buckskin ») est un cheval qui a la peau grise et des yeux foncés. Son corps a une teinte crème à dorée, et ses extrémités sont noires. Comme pour beaucoup de robes, les chevaux isabelles ont généralement les pieds foncés, sauf en cas de présence de balzane.

D’un point de vue génétique, le cheval isabelle résulte d’une base baie et d’une simple dilution du gène crème. Ainsi, le cheval isabelle aura l’un des génotypes suivants : AAEECrcr, AAEeCrcr, AAeECrcr, AaEECrcr, aAEECrcr, AaEeCrcr, AaeECrcr, aAEeCrcr ou aAeECrcr.

Cheval perlino

Cheval perlino

La robe perlino

Le cheval perlino a la peau rose, les yeux bleus ainsi qu’un corps ivoire à crème.

Ses extrémités ainsi que ses crins sont plus foncés que le reste du corps : c’est d’ailleurs cela qui permet de distinguer un cheval perlino d’un cheval cremello.

La robe perlino est la conséquence d’une base baie diluée deux fois par le gène crème. Le cheval perlino a donc l’un des génotypes suivants : AAEECrCr, AAEeCrCr, AAeECrCr, AaEECrCr, aAEECrCr, AaEeCrCr, AaeECrCr, aAEeCrCr ou aAeECrCr.

 

Le gène crème sur une base noire

Cheval smoky black

Cheval smoky black

La robe smoky black

Le cheval smoky black (ou « réglisse ») a la peau grise et un corps foncé, de couleur « noir fumé ». La dilution établie par le gène crème étant très faible, il peut être très difficile à distinguer d’un cheval noir. Il présentera toutefois des reflets fumés ou roux. Les poils situés à l’intérieur de ses oreilles sont également généralement roux.

D’un point de vue génétique, vous l’aurez compris, le smoky black a une base noire qui a été diluée une seule fois par le gène crème. Il sera donc : EeCrcr ou EECrcr.

En cas de doute, un test génétique vous permettra de savoir si votre cheval est noir ou smoky black.

La robe smoky cream

Le cheval smoky cream a la peau rose, des yeux bleus et un corps de couleur crème. Ses extrémités et ses crins sont légèrement plus foncés que le reste de son corps.

Le smoky cream étant fortement ressemblant au perlino et au cremello, il convient de faire un test génétique pour distinguer la robe de votre équidé.

Le smoky cream est bien évidemment la résultante d’une base noire diluée deux fois par le gène crème. Il sera donc : EeCrCr ou EECrCr.

Les croisements

Ca commence à faire beaucoup de robes et de gènes, non ? Difficile de s’y retrouver parmi les croisements ! Je vous ai donc préparé un petit tableau pour vous aider (cliquez dessus pour l’agrandir) :

Génétique des robes : tableau récapitulatif des différents croisements

Génétique des robes : tableau récapitulatif des différents croisements

L’ordre de grandeur est respecté : s’il y a plusieurs robes dans une case, la première a plus de chances d’apparaitre que la seconde, qui elle-même a plus de chances d’apparaitre que la troisième, et ainsi de suite. Certaines robes ont des probabilités très faibles d’être obtenues. Exemple : un cheval bai et un cheval isabelle ont presque 1 chance / 2 de faire naître un isabelle contre seulement 3 chances sur 100 de faire naitre un poulain noir.

Note : Ce tableau est à prendre avec précautions puisqu’il compte, pour chacune des robes, tous les génotypes possibles. Selon le génotype de vos reproducteurs, certaines robes présentes dans le tableau pourront ne pas être obtenues. Par exemple, deux noirs homozygotes ne pourront donner naissance qu’à un poulain noir homozygote.

Quelque chose vous parait encore obscur ? N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire, nous serons ravis d’y répondre ! 🙂

 

Sources : Kumana @ Wild Equines, Arsdelicatas, Kayla Oakes.


Commentairess 23

  1. cormier 2 juin 2015
    • kawelo 2 juin 2015
  2. Marostegan 23 juin 2015
    • kawelo 23 juin 2015
      • Louis 13 novembre 2016
        • kawelo 14 novembre 2016
  3. Véro 7 septembre 2016
    • kawelo 7 septembre 2016
  4. Véro 7 septembre 2016
  5. vanessa 9 septembre 2016
    • kawelo 12 septembre 2016
  6. ukraine 31 janvier 2017
    • kawelo 5 février 2017
  7. alexandra 2 juin 2017
    • kawelo 8 juin 2017
  8. elise 6 juillet 2017
    • kawelo 8 juillet 2017
  9. Fakhry Yasmin 15 octobre 2017
    • kawelo 16 octobre 2017
      • Fakhry Yasmin 16 octobre 2017
  10. Cout 24 février 2018
    • kawelo 24 février 2018
  11. Magali Van Rensbergen 15 juin 2018