Corriger la dissymétrie naturelle du cheval

A l’instar des humains, tous les chevaux naissent avec une certaine dissymétrie naturelle : certains sont gauchers, d’autres droitiers. Il semblerait que ce soit lié à la position dans laquelle ils se trouvent lorsqu’ils sont dans le ventre de leur mère, bien que cela n’ait pas encore été totalement confirmé.

Qu’est-ce que la dissymétrie ?

Je suis sûre que vous avez déjà remarqué que votre cheval est beaucoup plus facile à travailler d’un côté que de l’autre. Comme chez les humains, les chevaux ont un côté fort et un côté faible.

Cette dissymétrie se retrouve lors de nombreux exercices :

  • Votre cheval a tendance à reculer en se tordant d’un côté, toujours du même ;
  • Il est plus facile à incurver d’un côté et se tend mieux ;
  • L’impulsion est toujours plus facile à obtenir (et à conserver) à une main, tout simplement parce que l’un des postérieurs est plus difficile à mobiliser ;
  • La rectitude (objectif fondamental du travail du cheval) est là encore plus facile à obtenir d’un côté que de l’autre ;
  • Son galop est plus confortable à une main qu’à l’autre ;

Tant que le cheval n’a pas terminé sa croissance (vers 5-6 ans), les problèmes de dissymétrie sont relativement faciles à corriger (et j’insiste sur le « relativement »). Mais une fois les os consolidés et la musculature formée, le travail est beaucoup plus délicat !

Le cas des chevaux réformés

corriger la dissymétrie du chevalSi vous possédez un cheval réformé des courses, le problème risque d’être encore plus solidement ancré pour vous.

En effet, étant donné que la majorité des chevaux est gauchère, les courses sont habituellement courues à main gauche. Les chevaux de course sont donc essentiellement travaillés à cette main, ce qui accentue leur dissymétrie naturelle. Si l’on prend en plus en compte le fait qu’ils sont débourrés très tôt, bien avant la fin de leur croissance, cela donne des chevaux particulièrement déséquilibrés.

Si tel est votre cas pas de panique, les exercices présentés ci-dessous vous permettront d’assouplir votre cheval et d’obtenir un cheval de plus en plus droit au fil des séances !

 

Comment corriger la dissymétrie ?

Le travail sur plusieurs pistes vous permettra de régler bien des soucis de dissymétrie. A condition de toujours garder à l’esprit qu’il faut chercher le relâchement et la décontraction avant toute chose ! Si votre cheval commence à se contracter, repassez sur des exercices simples de manière à retrouver un certain relâchement, avant de redemander l’exercice initial.

Quelques exercices :

  • Epaule-en-dedans
  • Contre-épaule-en-dedans
  • Cession à la jambe
  • Cercle tout d’abord normal puis en exécutant les exercices ci-dessus sur ce même cercle
  • Carré, là encore avec un tracé simple puis combiné avec des exercices latéraux
  • Huit de chiffre avec changement de pli
  • Incurvation et contre-incurvation sur un cercle et en ligne droite (mettre le bout du nez à gauche puis à droite)

Dans tous ces exercices (et dans le travail du cheval en général), les trois priorités sont : la recherche du calme et de la décontraction, l’impulsion et la rectitude du cheval. Avec un cheval tordu, qui n’engage pas son postérieur interne sous la masse et qui stresse ou préfère regarder ce qu’il se passe ailleurs plutôt que de vous écouter, tout exercice perd en efficacité, voire devient contre-productif.

corriger la dissymétrie du cheval

Dernier conseil

Lorsque vous abordez un nouvel exercice à votre cheval, commencez toujours par le lui apprendre du côté le plus facile (généralement, c’est du côté crins). Ce n’est qu’une fois l’exercice parfaitement compris à cette main-ci que vous pourrez passer à l’autre main.

En travaillant de la sorte, vous éviterez bien des crispations !

A moins d’être parfaitement ambidextre, vous avez vous aussi une certaine asymétrie… Il vous faudra faire preuve d’une grande rigueur pour que vos aides soient parfaitement en place et justes des deux côtés afin d’aider votre cheval à mieux travailler. Et ceci est d’autant plus valable si votre côté faible est le même que celui de votre cheval :p

Et dans tous les cas, ne perdez pas de vue l’un des propos du célèbre Nuno Oliviera : « Demander souvent, se contenter de peu, récompenser beaucoup ».

Bonne chance !

 

Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Commentairess 3

  1. Sophie 13 novembre 2015
  2. kawelo 13 novembre 2015
  3. Abrivert 10 décembre 2015