Le cheval miniature américain

Je vous propose aujourd’hui un article rédigé en collaboration avec Céline, éleveuse de chevaux miniatures américains.

Comme son nom l’indique, le Cheval Miniature Américain est originaire des Etats-Unis. Fruit du croisement entre plusieurs races de petits chevaux et poneys (Shetland, Welsh Mountain, Pur-sang Arabe…), la race est stabilisée depuis les années 1950. Le Cheval Miniature Américain est la première race de minis reconnue par les Haras Nationaux.

En Europe, il vous faudra débourser entre 1500 et 5000€ en moyenne pour adopter un cheval de cette race, le prix variant en fonction de divers critères.

 

A quoi ressemble le Cheval Miniature Américain ?

Il mesure en moyenne entre 78 et 86 cm et doit être la réplique d’un cheval en taille réduite, à savoir être bien proportionné. Il existe plusieurs « types » de minis, s’apparentant aux races de chevaux utilisées pour leurs croisements. On retrouve ainsi des minis s’apparentant aux chevaux espagnols, arabes, ou encore Quarter Horse.

Toutes les robes sont acceptées dans le standard de la race.

 

Utilisation

On nous demande souvent à quoi avoir un mini peut-il servir ?! A « rien » en soi si ce n’est vous apporter du bonheur.

Le Cheval Miniature Américain est réputé pour être un animal très doux, gentil avec les enfants et peut donc être utilisé comme animal de compagnie, à condition bien sûr de respecter ses besoins physiologiques. Il est également régulièrement utilisé pour l’équithérapie.

Volontaire et appliqué, il peut parfaitement être travaillé à pied (longe, travail en liberté, longues rênes…). Il possède en outre une grande force de traction, et peut tirer jusqu’à 2 à 3 fois son propre poids. Vous pourrez ainsi vous lancer dans l’attelage (discipline dans laquelle il excelle), ou encore dans une discipline plus exotique comme le ski ou le roller joering !

Mais au final, avoir un cheval miniature, c’est avoir un cheval pour… avoir un cheval. Et non pas avoir un cheval pour monter dessus. Cette distinction change tout de notre rapport à l’animal et de la relation que l’on peut construire avec lui.

> Voir notre article « Apprendre à aimer les chevaux »

 


 

Gare aux idées reçues !

  • Ce sont des chevaux avant d’être des minis : s’ils sont de merveilleux animaux de compagnie, ils ne sont toutefois pas fait pour vivre à l’intérieur des maisons, et ont les mêmes besoins que les chevaux de plus grande taille. Il est donc recommandé de les faire vivre au pré (minimum 1500 m2 si possible), avec au moins un autre poney ou cheval. Il doit en outre être nourri avec le même type d’alimentation que les plus grands, à savoir herbe ou foin à volonté ;
  • Ils ne sont pas issus de manipulations génétiques ;
  • Ils ne sont pas « nains ». Le nanisme est une tare que les éleveurs tentent d’éradiquer et qui se caractérise par une hydrocéphalie, des problèmes d’aplombs et des malformations congénitales. Le plus souvent la cause est une trop forte consanguinité qui se conclue par la mort prématurée de l’individu atteint.

 

Les autres minis

Le Cheval Miniature Américain est souvent confondu avec d’autres races :

  • Le Falabella, originaire d’Argentine : il n’en existe en réalité que 1500 dans le monde (contre plus de 300 000 pour l’AMHA). Le terme est couramment utilisé en équitation pour parler de petits chevaux mais il est rare d’en croiser des vrais. Et de façon plus dommageable, certains marchands s’approprient l’appellation afin de ventre plus cher des poneys sans papiers ni origines.
  • Le Toy-Horse, originaire d’Angleterre : du registre BMHS, on en trouve peu en France. Il est plus lourd d’ossature que l’américain.
  • Le Mini-Shetland, originaire des Iles Shetlands : il s’agit de la plus petite section de taille du célèbre Poney shetland.
Newsletter Cheval Partage
Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter mensuelle ainsi que nos bons plans et jeux-concours !
Vos données ne seront pas vendues à des tiers. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.