Bien choisir son vétérinaire


Parce que le cheval est un animal très fragile, il est important de trouver un bon vétérinaire, sur qui vous pourrez compter en cas de besoin. Le choix du vétérinaire doit être fait au plus vite, même si le cheval n’est pas blessé ou malade, par précautions : si un jour vous devez appeler  un vétérinaire en urgence, autant en contacter un bon directement et vous éviter bien des déboires !

 

Vétérinaire spécialisé ou généraliste ?

Les vétérinaires spécialisés sont plus rares que les généralistes, notamment en plein centre ville. Ces médecins soignent la plupart du temps des animaux domestiques tels que les chats et les chiens et ne connaissent pas forcément les équidés.

A défaut de choisir un vétérinaire spécialisé en équidés (appellés les hippiatres), vous pouvez opter pour un vétérinaire de campagne qui aura davantage l’habitude de ce genre d’animaux.

 

Faut-il privilégier l’expérience ou la jeunesse ?

Pour caricaturer, plus le vétérinaire sera âgé et plus il sera expérimenté. Il y a de fortes chances qu’il connaisse toutes les maladies et blessures que votre cheval peut avoir, et saura vous prodiguer de bons conseils en cas de besoin.

En revanche, un vétérinaire plus jeune sera davantage au fait des nouvelles technologies et nouvelles pratiques. La médecine évolue en effet constamment, et il est probable qu’un vétérinaire plus âgé ne connaisse pas toutes les nouveautés et use encore d’anciennes méthodes (par choix ou par méconnaissance).

Ceci n’est bien sûr qu’une généralité, à ne pas prendre pour argent comptant ^^

 

La disponibilité du vétérinaire

Autre point très important : la disponibilité du vétérinaire. Mais là encore, le choix n’est pas si évident qu’il n’y parait…

Un vétérinaire très disponible pourra plus facilement venir en cas d’urgence, ce qui est très rassurant. Mais s’il est vraiment très disponible, c’est qu’il a peu de clients… Donc soit il vient juste de commencer son activité, soit il n’est pas très compétent. S’il s’agit de la deuxième option, prenez garde !

A l’inverse, un vétérinaire très réputé pourra certes vous donner de bons conseils et vous faire part de son expérience, mais il sera davantage demandé… Et ne pourra que difficilement se libérer en cas d’urgences. Il vous faudra peut-être même prendre rendez-vous plusieurs semaines à l’avance en cas de problème minime, ce qui n’est pas toujours très pratique.

 

Une bonne entente

Il est important de choisir un vétérinaire avec lequel vous allez bien vous entendre et, surtout, en qui vous pouvez avoir confiance. Quelqu’un qui ne va pas chercher à s’enrichir sur votre dos en multipliant les interventions/examens inutiles, quelqu’un qui saura vous rediriger vers un spécialiste (ostéopathe, dentiste…) si besoin est. Quelqu’un qui saura faire passer le bien-être de votre équidé avant tout.

Ne perdez toutefois jamais de vue que le vétérinaire est là pour soigner votre cheval et non pas pour l’aimer. Méfiez-vous de ceux qui vont caresser votre équidé ou lui donner une carotte juste pour se faire bien voir auprès de vous, son client. Ce n’est pas son rôle. Préférez plutôt un vétérinaire qui saura analyser rapidement le problème et vous indiquer la marche à suivre pour régler le soucis.

 

Où trouver un bon vétérinaire ?

Certains vétérinaires possèdent un site internet sur lequel vous pouvez trouver les prestations et tarifs, ainsi que leurs coordonnées. Malheureusement il est difficile, sinon impossible, de cerner ses compétences rien qu’à regarder son site internet… Aussi, la meilleure solution consiste à se faire conseiller quelqu’un :

  • Si vous faites partie d’une écurie de propriétaires ou d’un centre équestre, questionnez les autres propriétaires ainsi que les responsables de l’écurie pour obtenir quelques renseignements sur les vétérinaires avec lesquels ils travaillent.
  • Profitez de votre temps libre à la maison pour vous rendre sur divers forums spécialisés dans les chevaux : de nombreux propriétaires conseillent/déconseillent régulièrement des praticiens. Vous y trouverez peut-être la perle rare !

Attention toutefois à ne pas juger trop vite : un vétérinaire peut ne pas correspondre aux attentes de quelqu’un et répondre parfaitement aux besoins d’un autre propriétaire. N’hésitez pas à vous faire votre propre jugement, soit en contactant divers vétos sur votre cheval, soit en assistant aux consultations d’autres chevaux.

 

Derniers conseils

  • Evitez de ne sélectionner qu’un seul vétérinaire. En cas de gros problème, il est important que vous disposez de 2 ou 3 noms au cas où le vétérinaire principal ne pourrait pas se libérer.
  • Un bon vétérinaire est un vétérinaire curieux : lors de sa première visite, il doit vous poser de nombreuses questions sur le passé de votre cheval, sur ses conditions de vie et sur le travail fourni actuellement.
  • Enfin, privilégiez dans la mesure du possible les vétérinaires qui vont faire du suivi, c’est-à-dire ceux qui vous demanderont des nouvelles de votre cheval, par exemple lorsqu’ils viendront à votre écurie pour ausculter un autre équidé. C’est à ce petit geste qu’on peut noter son professionnalisme et son intérêt pour son métier !

 

Bonne recherche ! 🙂


Commentairess 5

  1. Clarice Ledoux 20 août 2014
  2. Lisa 4 mai 2015
  3. Abélia 21 janvier 2016
  4. Bélise 11 mars 2016
  5. Tai 1 juin 2016