Les anti-inflammatoires naturels


Lorsque qu’un cheval se blesse ou souffre d’une douleur quelconque, il doit parfois être mis sous traitement. Il est toutefois possible d’utiliser des plantes naturelles en tant qu’anti-inflammatoires !

Un anti-inflammatoire : qu’est-ce que c’est ?

On utilise les anti-inflammatoires, comme leur nom l’indique, dans le traitement des inflammations : ils sont donc utilisés dans des cas de rhumatismes, piqûres, douleurs (musculaires ou articulaires), infections, coups et fractures, parfois dans des cas de lésions importantes.

Lorsqu’une blessure survient, un mécanisme naturel de notre organisme, l’inflammation, se met en place pour la guérir. L’inflammation consiste en une dilatation des vaisseaux sanguins à l’origine notamment d’un gonflement et d’une rougeur de la zone. Toutefois, bien que l’inflammation soit un mécanisme naturel, elle est très douloureuse et peut entraîner des pathologies bien plus graves (par exemple, des inflammations articulaires favorisent l’arthrose ou une nécrose des tissus atteints). C’est pourquoi, l’utilisation d’un anti-inflammatoire est conseillé, afin de limiter les conséquences de celle-ci.

 

Des plantes anti-inflammatoires utiles

Le Saule Blanc

Description

Le saule blanc possède des dérivés de l’acide acétylsalicylique, principe actif de l’aspirine.

  • Espèce : Salix Alba
  • Taille : peut atteindre 25m de haut
  • Caractéristiques : feuilles caduques, mesurant 5 à 12 cm de long, très étroites et présentant une face argentée
  • Période de récolte : Printemps
  • Parties utilisées : écorce des jeunes branches de 2 ou 3 ans, parties vertes (bourgeons et feuilles notamment)
  • Propriétés : anti-inflammatoire, antalgique, fébrifuge, antiseptique

 

Utilisation

Il est possible d’utiliser le saule blanc séché en ajoutant 20 à 30 grammes par jour de feuilles et/ou d’écorces séchées et pulvérisées dans la ration du cheval.  Vous pouvez également le donner en tisane.

Le Frêne Commun

Description

  • Espèce : Fraxinus excelsior
  • Taille : peut atteindre 40m de haut
  • Caractéristiques : tronc droit à écorce lisse et grisâtre, feuilles opposées vert foncées et légèrement dentées
  • Période de récolte : Mois de mai et juin pour les feuilles, automne pour l’écorce
  • Parties utilisées : feuilles et éventuellement écorce
  • Propriétés : anti-inflammatoire, antalgique, diurétique

 

 

Utilisation

Vous pouvez donner le frêne dans la ration, à raison de 30 grammes de feuilles séchées et pulvérisées par jour. Il est possible également de la donner en tisane.

La Reine des prés

Description

La reine des prés contient elle aussi de l’acide acétylsalicylique. Elle est donc utilisée depuis le Moyen-Age comme anti-inflammatoire.

  • EspèceSpiroea ulmaria ou Filipendula ulmaria
  • Taille :
  • Caractéristiques : plante herbacée à tige rouge, fleurs en ombelle
  • Période de récolte : fleurs
  • Parties utilisées : printemps et été
  • Propriétés : anti-inflammatoire, diurétique, sudorifique, astringente, tonique, antispasmodique, cicatrisante, antalgique

 

Utilisation

La reine des prés est à utiliser en tisane, en faisant attention à ne pas faire bouillir les fleurs qui perdent alors leurs vertus. Vous pouvez faire infuser 150g de plantes fraîches dans 500 mL d’eau.

Les utiliser

Les anti-inflammatoires naturels peuvent être utilisés dans tous les cas, mais ils peuvent parfois s’avérer plus ou moins utiles selon le cas.

Ils sont particulièrement adaptés au traitement de soutien des rhumatismes et de l’arthrose. Vous pouvez également les utiliser dans le cas de gonflement des membres suites à des chocs ou à des plaies, et peuvent ainsi aider à résorber les inflammations légères.

Les anti-inflammatoires naturels peuvent également permettre de soulager le cheval en attendant l’arrivée du vétérinaire dans le cas d’affections plus graves. En revanche, discutez-en avec votre vétérinaire avant de les utiliser à plus long terme. Il est préférable de ne pas les utiliser en parallèle d’un traitement anti-inflammatoire prescrit par votre vétérinaire, à moins que celui-ci approuve ce type de traitement.

Pour des traitements de longue durée, il est conseillé de se renseigner auprès d’un phytothérapeute qui adaptera la posologie à votre cheval et à sa pathologie.

 


Commentairess 4

  1. Célie 28 octobre 2015
    • Lucare 4 novembre 2015
      • steyvoort 28 juin 2017
        • kawelo 29 juin 2017